Toute l'actualité

30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant
Information - Jean-Michel Blanquer - 19/11/2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Les droits de l'enfant ont été reconnus par la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) de l'ONU le 20 novembre 1989. Ce traité comprend tous les types de droits : les droits civils et politiques, les droits économiques et sociaux, le droit à l'éducation, le droit à être protégé de toute violence, le droit à une justice adaptée, etc. La France a fixé au 20 novembre de chaque année une journée internationale des droits de l'enfant.

Que contient la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) ?

La convention comporte 54 articles et met en avant quatre principes fondamentaux :

  • la non-discrimination ;
  • la priorité donnée à l’intérêt supérieur de l’enfant ;
  • le droit de vivre, de survivre et de se développer ;
  • le respect des opinions de l’enfant.

La CIDE consacre la notion d’intérêt supérieur de l’enfant et institue, pour la première fois, l’enfant comme "sujet de droit".

En 2018, elle avait été ratifiée par 195 États.

À la convention-même, ont été ajoutés trois protocoles "additionnels", pour renforcer son effectivité :

  • sur les enfants engagés dans des conflits armés ;
  • sur les enfants victimes de traite, de prostitution et de pornographie ;
  • sur la procédure permettant aux citoyens et aux enfants eux-mêmes de saisir le comité des droits de l’enfant des Nations Unies d’une situation de violation des droits d’un enfant — ou d’un groupe d’enfants — non réparée par les voies de recours internes à chaque pays.
 

Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils n’ont ni droit de vote ni influence politique ou économique, parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE).

Extrait du site de l'Unicef

 

Le rôle de l'École dans la protection des droits de l'enfant

L’École joue un rôle fondamental dans le développement harmonieux de l’enfant et son accession progressive à l’autonomie. Son objectif est d’apprendre à l’enfant, dans le cadre scolaire, quels sont ses droits et comment ces droits sont protégés.

Quelques extraits de la CIDE relatifs au droit de l'enfant à l'éducation

Article 28 de la CIDE "Les États parties reconnaissent le droit de l'enfant à l'éducation, et en particulier, en vue d'assurer l'exercice de ce droit progressivement et sur la base de l'égalité des chances"

Article 29 de la CIDE "Les États parties conviennent que l'éducation de l'enfant doit viser à favoriser l'épanouissement de la personnalité de l'enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques, dans toute la mesure de leurs potentialités"

Article 3 de la CIDE : "Les États parties s'engagent à assurer à l'enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être"

Consultez l'intégralité de la Convention internationale des droits de l'enfant

Neuf mesures de l'éducation nationale pour participer à la protection des droits de l'enfant

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse contribue à la protection de l’enfance aux différents niveaux du système éducatif, notamment à travers 9 mesures phares :

Mise à jour : décembre 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants