Toute l'actualité

2019 : présidence française du G7 consacré à la lutte contre les inégalités
Information - Jean-Michel Blanquer - 01/03/2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

En 2019, la France prend la présidence du G7 et organise un sommet consacré à la lutte contre les inégalités, qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019. La France a décidé de placer les questions d’éducation au cœur des discussions du G7. Deux réunions de haut niveau se tiendront les 4 et 5 juillet, en amont du sommet des chefs d’État. Elles permettront d'aborder les enjeux de la scolarisation dès le plus jeune âge, la formation des enseignants, l’éducation des filles et l’enseignement et la formation professionnels dans les pays en développement.

Le G7 de Biarritz, du 24 au 26 août 2019

Le G7 ("groupe des 7") rassemble la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et le Canada, dont les chefs d’État et de gouvernement se réunissent lors d’un sommet annuel.

En plus des sujets économiques, qui sont au cœur de sa fondation, le G7 est désormais une enceinte de concertation où sont apportées des réponses communes aux grands enjeux globaux : la paix et la sécurité, la lutte contre le terrorisme, le développement, l’éducation, la santé, l’environnement et le changement climatique par exemple.

Huit ans après le sommet de Deauville, c’est au tour de la France de prendre la présidence du groupe en 2019 et d’organiser un sommet qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août 2019.

 
 
G7 France : un G7 contre les inégalités

En 2019, la France prend la présidence du G7.

Une année centrée sur la lutte contre les inégalités dans un format renouvelé, dont le temps fort aura lieu en août à Biarritz.

Retrouvez toutes les informations sur un site dédié.

g7france.com

 

Présidence française du G7 : l'édito de Jean-Michel Blanquer

 

En 2019, la France a l’honneur d’exercer la présidence du G7 consacré à la lutte contre les inégalités. L’éducation, levier fondamental de progrès social, est au cœur des discussions. Pour préparer le sommet des chefs d’État et de gouvernement qui se tiendra à Biarritz le 26 août 2019, le gouvernement va réunir, les 4 et 5 juillet, l’ensemble des ministres de l’Education du G7, en étroite collaboration avec les organisations internationales, notamment l’Unesco et l’OCDE.

La lutte contre les inégalités scolaires commence dès le plus jeune âge. C’est pourquoi, les enjeux de la scolarisation précoce, défi auquel sont confrontés tous les pays, seront au centre de nos échanges. L’amélioration de la formation des professeurs constituera un autre point fondamental car elle est la condition essentielle de l’élévation du niveau scolaire, condition de la justice sociale. La lutte contre les inégalités sera aussi abordée sous l’angle de l’ouverture et de la coopération avec les pays en développement. À ce titre, l’éducation des filles et la formation professionnelle sont des sujets sur lesquels nous devons collectivement avancer.

"Ouverture" sera bien le maître-mot de ces réunions de haut niveau : ouverture à des pays invités, renforcement de la coopération avec les pays en développement, mobilisation de la société civile et des académies. Et cette ouverture nous permettra de faire émerger l’intelligence collective nécessaire pour identifier les moyens de progresser sur ces chantiers indispensables au progrès de nos sociétés.

C’est par la transmission des connaissances et des valeurs partagées que nous construirons un monde plus humain où chacun sera maître de son destin. Je souhaite donc à tous les participants du G7 2019 une riche collaboration afin de donner raison, une fois encore, à Montaigne, quand il écrit qu’"il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui".

 
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse
 

Les questions d'éducation au cœur des discussions de la présidence française du G7 en 2019

La France a décidé de placer les questions d’éducation au cœur des discussions de la présidence française du G7 en 2019, qui donne la priorité à la lutte contre les inégalités. L’éducation est le fondement de nos sociétés et l’une de nos premières richesses.

L'éducation dans les précédents G7 et G20

La dernière réunion des ministres du G7 consacrée à l’éducation s’est tenue en mai 2016, au Japon. Elle a conduit à l’adoption de la Déclaration de Kurashiki et a consacré le rôle essentiel de l’éducation dans un monde aux défis inédits. En 2018, le G7 présidé par le Canada a abouti à la Déclaration de Charlevoix sur l'éducation de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes dans les pays en développement. La Déclaration de Mendoza, adoptée au G20 argentin de 2018 a, pour sa part, permis d’aborder les notions de compétences, d’éducation, d’employabilité et de petite enfance.

Les 4 et 5 juillet 2019 : deux réunions ministérielles en lien avec l'éducation

L’édition 2019 du G7 conforte toute la place faite à l’éducation au cœur de nos sociétés, en lui consacrant deux réunions de haut niveau et une conférence internationale en amont du sommet des chefs d’État.

Le 4 juillet : une réunion des ministres de l’éducation

La réunion prévue le 4 juillet au Centre international d’études pédagogiques (Sèvres) rassemblera les ministres de l’éducation. Cette ministérielle "Éducation" s’attachera en particulier à approfondir deux thèmes :

  • les enjeux de la scolarisation précoce, comme vecteur de lutte contre les inégalités scolaires dès le plus jeune âge, défi majeur auquel l’ensemble des États est confronté. Dans ce contexte, l’enjeu fondamental est de répondre aux besoins de sécurité affective, d’épanouissement et de développement du langage des très jeunes enfants scolarisés, afin de favoriser l’apprentissage et de préparer l’acquisition des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui
  • la qualité de la formation des enseignants, qui constitue une condition essentielle de l’élévation du niveau scolaire et de la lutte contre les inégalités. Dans ce cadre, l’enjeu est d’assurer une formation initiale et continue de qualité répondant aux nouveaux défis de la société : former des citoyens éclairés, former les élèves aux nouvelles technologies, faire face à des élèves à besoins particuliers, etc.
Le 5 juillet : une réunion des ministres en charge du développement et de l’éducation

La réunion des ministres en charge du développement et de l’éducation est prévue le 5 juillet à l’Unesco (Paris). Elle sera consacrée à :

  • l’éducation des filles
  • l’enseignement et la formation professionnels dans les pays en développement

Une "conférence internationale sur l’autonomisation des filles et des femmes par l’éducation dans les pays en développement" se tiendra le 5 juillet après-midi à l’Unesco.

Des groupes de travail pour préparer les réunions ministérielles

Afin de préparer l'échéance de début juillet et de construire une réflexion innovante, des groupes de travail thématiques, associant de manière permanente les pays et organisations internationales partenaires, sont réunis tout au long de la présidence.

Les groupes de travail du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

Les groupes de travail sur la scolarisation précoce et la formation des enseignants se tiennent les :

  • 22 février, à la maison de l’Amérique latine (Paris 7e)

Présidence française du G7 : groupe de travail du 22 février 2019

  • 17 avril, à l’Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (Poitiers)
  • 2 juillet, en Sorbonne (Paris 5)
Les groupes de travail conjoints du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse et du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

Les groupes de travail sur les thème de l'éducation des filles et de l'éducation et de la formation professionnelle se tiennent les :

  • 31 janvier
  • 1er février
  • 15 avril
  • 16 avril
  • 3 juillet

Une mobilisation nationale

À l’échelle nationale, les académies sont étroitement associées à l’action du ministère. Sous l’autorité des recteurs, les délégués académiques aux relations européennes et internationales, et à la coopération sont mobilisés pour relayer les informations et accompagner les initiatives des établissements en lien avec le G7. Il s’agit d’impulser une dynamique d’échanges entre élèves autour des thèmes de la ministérielle "Éducation".

La conclusion des travaux et la préparation de la transmission

Des propositions concrètes et susceptibles d’avoir un impact direct sur la vie des Français permettront de conclure les travaux. Au-delà de l’adoption de principes communs, des dispositifs renforçant la mutualisation d’outils pédagogiques et l’échanges de bonnes pratiques pourront être envisagés.

Enfin, la présidence française du G7 Éducation est soucieuse d’inscrire le suivi de ses actions dans le temps long et de préparer une transmission de relai harmonieuse avec les États-Unis, qui prendront la présidence du G7 en 2020.


En savoir plus
Page à consulter

Europe et international

  • Le ministère et les organismes internationaux
  • Les coopérations bilatérales
  • etc.

Europe et international

Mise à jour : mars 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter