Les rapports de l'inspection générale de l'Éducation nationale

Le réseau franco-allemand des écoles maternelles bilingues « Élysée 2020 »
Rapport IGEN - Décembre 2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Axe fort de la coopération éducative franco-allemande, le réseau des écoles maternelles bilingues « Élysée 2020 » vise à favoriser le développement de la langue allemande en France par un apprentissage précoce et une réflexion dès l’amont sur la continuité du parcours. La mission d’inspection générale souligne l’indéniable plus-value de ce dispositif pour la réussite globale de l’élève, mais aussi pour la dynamisation et la motivation de l’équipe pédagogique, dont il contribue à faire évoluer les pratiques et qu’il mobilise fortement autour la coopération éducative franco-allemande.

Lancé officiellement le 24 novembre 2013 à Sarrebruck, le réseau des écoles maternelles bilingues "Élysée 2020" comptait 120  écoles côté allemand et 73 écoles côté français à la rentrée 2014. Des demandes d’ouverture remontent régulièrement des académies en vue d’intégrer le dispositif après une phase d’expérimentation.

Le présent rapport dresse un état des lieux du réseau français des écoles maternelles inscrites dans le dispositif, sur la double base de visites d’écoles en académie au cours desquelles la mission d’inspection générale a rencontré de multiples acteurs de terrain (inspecteurs de l’éducation nationale, inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, conseillers pédagogiques langues vivantes, directeurs d’écoles, professeurs des écoles, agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles), et d’une analyse des questionnaires auxquels ont répondu des inspecteurs d’académie-directeurs académiques des services de l'éducation nationale des départements concernés, des directeurs d’école et des enseignants.

La mission a pu établir un premier constat qui concerne l’inégalité de répartition des écoles faisant partie du dispositif sur le territoire : 63 d’entre elles (plus de 86 %) se trouvent dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle. Un second constat concerne la variabilité, notamment horaire, des formes du dispositif : l’enseignement de la langue allemande peut aller de quelques heures d’exposition ou de sensibilisation par semaine à un enseignement compris entre six et neuf heures en Moselle ou encore à la parité horaire en Alsace (douze heures en allemand et douze heures en français par semaine).

Le réseau des écoles maternelles bilingues  est accueilli tout aussi favorablement par les acteurs de terrain que par les parents qui perçoivent la plus-value pour leur enfant en termes d’acquisitions en langue, mais aussi d’acquisitions plus transversales ayant trait à la capacité d’écoute et de concentration, à l’ouverture culturelle ainsi qu’à la découverte de l’altérité dès un âge précoce. Des points de vigilance subsistent néanmoins à une véritable efficacité du dispositif : ils concernent essentiellement la ressource humaine et sa qualification pour y intervenir.

La mission préconise de réfléchir aux modalités de formation et d’accompagnement qui permettraient de parvenir à une homogénéisation du niveau de compétences en langue allemande des intervenants, ainsi qu’à une harmonisation de leurs pratiques afin que le potentiel fort des enseignants en termes de réflexion didactique, de créativité et d’engagement au sein du dispositif puisse pleinement s’exprimer.

 
 
Télécharger le rapport d'inspection générale

Auteurs : Bénédicte Abraham, Michèle Weltzer, inspectrices générales de l’éducation nationale

Mise à jour : janvier 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants