Toute l'actualité

Mobilisation en faveur du livre et de la lecture
Information - Jean-Michel Blanquer - 29/08/2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

L'École a pour mission de permettre à tous les enfants de maîtriser la lecture, et aussi de développer leur intérêt pour les livres et leur plaisir à lire. Le ministère chargé de l'Éducation nationale entend soutenir, promouvoir et étendre les initiatives destinées à susciter le goût de la lecture.

L'essentiel

  • La maîtrise de la lecture est essentielle à la réussite de la scolarité. L'École a pour mission de permettre à tous les enfants de lire d'une manière fluide. C'est le préalable nécessaire pour développer le goût de la lecture.
  • Selon l'enquête Les jeunes et la lecture commandée par le Centre national du livre en 2016, 96 % des jeunes de 7 à 19 ans lisent, 89 % dans un cadre scolaire, 78 % dans le cadre de leurs loisirs. 68 % lisent au moins une fois par semaine, 28 % tous les jours ou presque.
  • Selon cette même enquête, le nombre de livres lus par goût personnel chute à l'entrée au collège puis au lycée (un écolier lit deux fois plus de livres qu'un collégien, trois fois plus qu'un lycéen).
  • Or, la lecture, que ce soit celle de la fiction littéraire, de la littérature d’idées ou encore de la presse, occupe une place essentielle dans la formation intellectuelle et morale.
  • Avec le ministère de la Culture, le ministère chargé de l'Éducation nationale promeut donc les initiatives en faveur du livre et de la lecture pour entretenir et développer l'envie de lire.
 

Réussir pour tous l'apprentissage de la lecture à l'École

Selon une étude de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) menée en 2018, 22,4 % des 710 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans qui ont effectué leur Journée défense et citoyenneté (JDC) maîtrisent mal la lecture. Leur déchiffrage est lent et leur compréhension de ce qui est lu faible.

Accéder à une lecture fluide se prépare très en amont, dès l'école maternelle, qui doit devenir plus encore qu'aujourd'hui une "école du langage", notamment pour les élèves issus des milieux les plus défavorisés.

Le travail régulier sur le vocabulaire, la découverte du principe alphabétique, l'écoute, la compréhension de textes lus par l'adulte et la manipulation de livres développent l'intérêt et le plaisir de l'enfant pour la lecture.

Au CP, des exercices répétés de décodage et le travail sur le sens et la compréhension des textes sont au cœur de l'enseignement de la lecture.

La lecture en classe est quotidienne, individuelle et collective, en silence et à voix haute, pour les apprentissages et pour le plaisir ; elle s'articule avec l'écriture, l'écoute, la parole.

Développer l’intérêt pour la lecture

Le travail sur la lecture se poursuit durant l'ensemble de la scolarité : chaque année, six à huit livres en lien avec les programmes scolaires sont proposés aux élèves. S'y ajoutent les textes, documents et articles de presse exploités en classe. Tous les supports écrits, comme la presse, la bande dessinée, la littérature de jeunesse de qualité et, bien sûr, les grands textes patrimoniaux, sont utilisés pour répondre aux goûts éclectiques des élèves et pour soutenir leur intérêt pour la lecture.

Tous les écoliers de CM2 quittent l'école primaire avec un livre à lire durant leurs vacances d'été. En 2019, il s'agissait d'un recueil de Fables de La Fontaine, illustrées par le dessinateur Olivier Voutch. Avec Un livre pour les vacances, l'objectif est de renforcer le goût et la pratique de la lecture chez ces élèves qui vont entrer au collège, en leur donnant l'occasion de découvrir durant leur temps de loisir une œuvre du patrimoine littéraire et de partager le plaisir de sa lecture avec leur famille, leurs camarades et leurs professeurs.

Offrir aux élèves des espaces et des temps de lecture

Un plan d’investissement dans les bibliothèques des écoles a été lancé : 4,5 millions d’euros ont été investis depuis 2017 auxquels s'ajouent 2 millions d'euros en 2019-2020. Il s’agit de doter en livres les écoles éloignées d’une bibliothèque municipale et de constituer des fonds de bibliothèque pour que les élèves puissent y avoir accès quotidiennement et lire des œuvres variées, selon leurs goûts. Plus de 1 500 écoles primaires ont déjà été dotées en 2018 ; ces crédits ont permis l’achat de plus de 300 000 livres.

La lecture personnelle est aussi encouragée dans les écoles et les établissements par la mise en place de temps banalisés de lecture personnelle quotidiens, des "quarts d’heure lecture" : chaque jour, élèves, professeurs et membres du personnel cessent toute activité pour s’adonner en silence à la lecture pendant quelques minutes.

Partager la lecture et le plaisir de lire 

Grâce à une action conjointe avec le ministère de la Culture, l'effort en faveur du livre et de la lecture se prolonge, en s'appuyant notamment sur les bibliothèques et centres de documentation et d'information des écoles et établissements scolaires, sur les bibliothèques et médiathèques des collectivités territoriales ainsi que sur les partenaires institutionnels, associatifs et culturels impliqués dans l'apprentissage de la lecture et de la promotion du livre.

Le ministère chargé de l'Éducation nationale entend soutenir, promouvoir et étendre les initiatives (prix, concours, partenariats, événements de promotion, etc.) destinées à partager la lecture et le plaisir de lire et à entretenir ainsi le goût pour la lecture.

Il s'agit par exemple :

  • de l'action menée par l'association Lire et faire lire qui mobilise des milliers de bénévoles de plus de 50 ans pour assurer un passage de relais entre générations de lecteurs ;
  • du concours de lecture à voix haute "Les petits champions de la lecture". Il permet aux élèves de CM2 d'apprendre à lire en public un texte de leur choix et se termine par une grande finale nationale à Paris, à la Comédie-Française ;
  • du labo des histoires, dédié à l'écriture
  • de la participation à la "Nuit de la lecture" : chaque année, en janvier, cette grande fête de la lecture et des lieux du livre permet de mettre en valeur, autour du partage de la lecture, les partenariats et les collaborations avec les bibliothèques, les librairies, les associations œuvrant à la promotion du livre et de la lecture ;
  • de la Semaine de la presse et des médias dans l'École, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi) en partenariat avec les professionnels des médias. C'est l'occasion pour les élèves de parcourir la diversité de la presse écrite dont la fréquentation est importante pour développer le sens de la synthèse et de l'argumentation ;
  • du Goncourt des lycéens, en partenariat avec la Fnac, qui permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt. Une cinquantaine de classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, générales ou techniques sont concernées. Le 14 novembre 2019, le jury constitué par les délégués régionaux et étrangers réunis à huis clos à Rennes, élira le 32e Prix Goncourt des lycéens.



Une politique publique et concertée en faveur de la lecture




Découvrez les vidéos consacrées à la lecture

Accéder à l'ensemble des vidéos sur le thème de la lecture

Mise à jour : août 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants