La réserve citoyenne

Ils font partie de la Réserve citoyenne, ils témoignent

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Ils sont bénévoles d'associations, étudiants, salariés ou retraités, ils travaillent à leur compte ou à l'Éducation nationale : découvrez les témoignages de réservistes, des intervenants extérieurs qui ont intégré la Réserve citoyenne.

bannière blanche

Alain, retraité, ancien cadre dans une entreprise, réserviste dans l'académie de Versailles


Brigitte, retraitée de la MAIF, réserviste dans l'académie de Poitiers

témoignage_BrigitteC_V2

Brigitte C. a effectué toute sa carrière à la  MAIF. Aujourd’hui, à 67 ans, retraitée et de retour en Poitou-Charentes, elle est bénévole au sein de l'association Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise (Egee) depuis un an. La réserve citoyenne de l’Éducation nationale lui apparaît comme "une nécessité dans cette période de crise".
 
En tant que conseillère-bénévole Egee, Brigitte a déjà l’occasion de travailler avec les établissements scolaires, en lien avec les missions locales d’insertion. Elle intervient notamment auprès des lycéens et BTS pour les aider à définir leur projet professionnel, rechercher un stage ou un emploi par diverses actions : rédiger un CV,  une lettre de motivation, préparer un entretien, etc.
À travers cette expérience, elle a ainsi pris conscience de la réelle demande de la part des jeunes et des équipes éducatives pour ce type d’initiatives.

‘‘La formation est fondamentale et l’obtention d’un diplôme aujourd’hui est essentielle sur le marché de l’emploi’’

La réserve citoyenne est aujourd’hui pour elle l’occasion d’aller encore plus loin et d’être véritablement une personne ressource avec un  regard extérieur aux cotés des enseignants et des élèves. Grâce à sa propre expérience professionnelle, elle souhaite échanger avec eux sur la réalité du monde de l’entreprise, la nécessité d’être formé et préparé mais aussi sur le respect du Droit et des règles, l’importance de s’engager, de voter ou de faire vivre les instances et la démocratie que ce soit au sein d’un établissement scolaire ou d’une entreprise et plus largement au sein de la  société.

"En tant que réserviste de l’éducation nationale, j’aspire à créer une synergie avec les enseignants et bâtir avec eux des actions au service des élèves, futurs citoyens".

Charles-Antoine, ancien militaire, réserviste dans l'académie de Poitiers

témoignage_CharlesAntoineG_V2

À 69 ans, Charles-Antoine G. prend plaisir à se mettre au service des autres. Cet ancien militaire a rejoint la réserve citoyenne de l’Education nationale pour apprendre aux jeunes à vivre ensemble.
Quel est votre parcours ?
"Sans diplôme, j’ai commencé ma carrière de militaire comme deuxième classe, puis j’ai gravi les échelons pour finir colonel à Poitiers. Une fois à la retraite, j’ai voulu m’investir davantage encore au service de la population. Celle de mon quartier, d’abord. C’est en tant qu’administrateur du centre socioculturel en bas de chez moi que je me sens le plus utile. Avec l’équipe en place, nous réfléchissons aux activités à proposer aux enfants et aux adolescents. Très vite, un thème s’est imposé : comment aider les jeunes adultes à trouver du travail. Membre du bureau de l’association Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise (Egee), j’ai pu permettre à certains de découvrir l’intérieur d’une entreprise, et expliquer à d’autres qu’eux aussi avaient les capacités de créer leur propre affaire."

Quelles motivations vous ont poussé à entrer dans la réserve citoyenne ?

"Je suis favorable à l’escalier social ! Et je parle bien d’escalier car l’ascenseur tend à diffuser l’idée qu’on peut réussir sans effort... Ce n’est pas ma conception. Il faut beaucoup travailler pour parvenir à un résultat. Si je peux aider les jeunes motivés et volontaires à s’en sortir, je veux le faire. Mais autre chose m’incite aussi à entrer dans la réserve citoyenne : pour moi, le service militaire permettait d’apprendre aux jeunes à vivre ensemble et pas seulement avec ou malgré les autres. Ce nouveau dispositif est peut-être l’occasion d’inculquer ces valeurs."

Quelles compétences souhaitez-vous apporter aux enseignants et aux élèves ?

"Mon autre casquette de réserviste "jeunesse et citoyenneté" au sein de l’Armée m’amène régulièrement à mettre en relation les militaires et la société civile. Pourquoi ne pas organiser des rencontres, histoire de favoriser les échanges. Je connais bien également le monde des entreprises, il faut apprendre aux jeunes à oser aller vers elles. Plus largement, je veux leur transmettre le goût de l’effort, les valeurs de la France et un savoir-être qui leur permettra de vivre en paix avec leurs voisins, quelles que soient leurs différences, à la manière des anciens Compagnons du devoir."

Charlotte, étudiante en master 1 d'études européennes, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Charlotte, étudiante en master 1 d'études européennes, réserviste dans l'académie de Versailles

Claude, ancien professeur des universités, réserviste dans l'académie de Reims

Claude est professeur des universités retraité, militant antiraciste depuis 55 ans, humaniste convaincu et citoyen engagé.

Pourquoi souhaitez-vous vous engager dans la Réserve citoyenne de l'Éducation nationale ?

Je considère que tout citoyen doit s’engager dans la vie de la cité, et participer à la formation des jeunes futurs citoyens me semble une évidence. Je participe, en tant que membre de la Licra, à des interventions dans les collèges qui m’ont convaincu de l’importance d’une parole autre que celle du professeur.

Sur quelles thématiques souhaitez-vous intervenir ?

Mes engagements actuels me conduisent à privilégier des thèmes comme la laïcité, la citoyenneté, le respect de l’autre, la République et ses valeurs ou la solidarité. Je peux aussi parler de physique et d’informatique, qui étaient mes spécialités professionnelles.

Dominique, directeur des ressources humaines, réserviste dans l'académie de Versailles


Emmanuel, anto-entrepreneur, réserviste dans l'académie de Montpellier

Emmanuel B. est auto-entrepreneur à Quissac (30).

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’éducation nationale ?

Je suis volontaire et formateur à la Croix rouge et très engagé depuis le début de ma scolarité. Aujourd’hui je suis dans la vie active, mais j’ai très envie de continuer mon engagement et de "propager" les valeurs de la République.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Je souhaite faire comprendre aux jeunes qu’il est très important pour un citoyen de s’engager. Et ça commence à l’école : un écolier, un collégien ou un lycéen peut s’engager dans la vie de son établissement et aussi dans la société, grâce aux associations par exemple. J’aimerais aussi mettre à disposition mes connaissances du droit international et humanitaire, proposer une réflexion sur l’application de la Convention de Genève et le sort des réfugiés partout dans le monde.

Fabien, journaliste, réserviste dans l'académie de Lyon


Réserve citoyenne : Fabien, journaliste, réserviste dans l'académie de Lyon

Fatou S., travaille dans le marketing, réserviste dans l'académie de Paris

François, éditeur, réserviste dans l'académie de Montpellier

François M. est éditeur à Montpellier (34).

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale ?

Je me suis décidé très récemment après avoir découvert cette possibilité grâce à un reportage diffusé à la télévision il y a quelques jours. Je suis parents d’élèves et très attentif à ce qu’il se passe dans l’école.
Je suis persuadé que nous devons participer avec les enseignants à la transmission des principes clefs de notre République. Liberté, égalité, fraternité et laïcité me sont chers et ce ne sont pas des concepts scolaires mais bien des réalités qui existent au dehors de la classe, dans la vie quotidienne et le monde du travail.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Je travaille dans le milieu de l’édition en ligne et je connais bien le monde de l’information. Je peux aider les jeunes à se repérer dans les codes de la communication, dans les utilisations des réseaux sociaux. Je pourrais les aider à se construire des outils pour éviter des dérives possibles dans les usages d’internet, par exemple.

Gwenaëlle, ancien officier de police, élève à l'IRA, réserviste dans l'académie de Lyon


Réserve citoyenne : Gwenaëlle, ancien officier de police, élève à l'IRA

Ismaël, élève à l'IRA, réserviste dans l'académie de Lyon 


Réserve citoyenne : Ismaël, élève à l'IRA, réserviste dans l'académie de Lyon

Jacques, général à la retraite, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Jacques, général à la retraite, réserviste dans l'académie de Versailles

Jean-Claude F., administrateur de l'économie des finances au conseil économique, social et environnemental (CESE), réserviste dans l'académie de Paris


Réserve citoyenne : Jean-Claude F., administrateur de l'économie des finances au conseil économique, social et environnemental

Jean-Louis, retraité, réserviste dans l'académie de Dijon


Réserve citoyenne : Jean-Louis M., retraité

Jean-Marie, directeur de communication, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Jean-Marie, directeur de communication, réserviste dans l'académie de Versailles

Joselyne, technicienne de gestion retraitée, réserviste dans l'académie de Montpellier

Joselyne A. est technicienne de gestion retraitée à Mèze (34).

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale ?

Je trouve que nous vivons dans un monde où il y a beaucoup de colère. J’ai souvent participé à l’installation de dispositifs de démocratie locale. J’aimerais sensibiliser les jeunes à la vie d’élu(e). Il faut leur redonner confiance ; être élu(e) c’est être chargé(e) d’améliorer le vivre ensemble. Les enfants et leurs parents doivent se sentir concernés par la chose publique, c’est fondamental.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Les valeurs du vivre ensemble guideront mon action. Je vois la laïcité comme un sujet d’unité et non de division, il faut le faire comprendre. On doit contribuer à donner à tous nos jeunes un accès à la santé, à l’éducation et à la sécurité pour qu’ils retrouvent confiance. Je souhaite leur montrer que c’est le brassage des idées et des cultures qui nous permet de bien vivre ensemble.

Latifa, assistante de direction, réserviste dans l'académie de Montpellier

Latifa S. est assistante de direction à Castelnau-le-Lez (34).

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’éducation nationale ?

Je souhaite faire partager mon savoir et mes expériences. Je suis passionnée par le droit. Je suis travailleuse handicapée et j’ai rencontré de nombreuses difficultés dans mon parcours professionnel. J’ai appris à me battre et je me suis dit que c’était quelque chose d’utile à transmettre à des jeunes.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Je considère que les droits des travailleurs handicapés sont méconnus, même des personnes concernées. Je pourrais donc intervenir sur cet aspect précis de la législation, donner des conseils, informer ou éveiller sur l’insertion des personnes handicapées dans les entreprises.

Laurence, responsable financière en entreprise, réserviste dans l'académie de Dijon


Réserve citoyenne Laurence C., responsable financière en entreprise

Laurence, chargée de mission communication, réserviste dans l'académie de Reims

Laurence P. travaille au sein de la DSDEN de Haute-Marne (52), où elle est chargée de mission communication.

Pourquoi souhaitez-vous vous engager dans la Réserve citoyenne de l'Éducation nationale ?

J'ai été partie prenante l'année passée de l'organisation dans le département de la Haute-Marne des Assises sur les valeurs de la République, et faire partie de la Réserve citoyenne m'a semblé évident pour donner une suite à ces rencontres.

Sur quelles thématiques souhaitez-vous intervenir ?

Je suis prête à intervenir surtout dans les classes d'écoles primaires sur tout ce qui touche à la citoyenneté, à la laïcité, à la tolérance. J'ai des compétences en informatique et mettre ces outils à disposition des collègues et des élèves pour traiter de ces sujets me paraît indispensable.

Lionel, cadre bancaire retraité, réserviste dans l'académie de Reims

Lionel G. est né en 1942 à Reims, dans la Marne. Ce père de quatre enfants et grand-père de sept petits-enfants est un ancien scout et est cadre bancaire retraité. Il a exercé des fonctions commerciales avant d'être responsable formation. Il est ancien président d’une association de consommateurs et vice-président d’une association de loisirs à Witry-lès-Reims dans la Marne.

Pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ?

Dans ma fonction bancaire, je suis intervenu pendant une année scolaire dans une classe de bac pro au lycée Roosevelt, à Reims, pour présenter des méthodes de vente. Je suis également intervenu dans plusieurs établissements pour présenter les fonctions de la banque à Dormans, Rilly, Damery, au lycée Jean-Jaurès à Reims, etc.

Lorsque j'exerçais dans une association de consommateurs, je suis intervenu auprès de plusieurs associations. Pendant trois ans, j'ai fait partie des spécialistes de l'émission télévisée matinale de France 3 Champagne-Ardenne animée par Valérie Alexandre et des experts de France bleu Champagne-Ardenne animée par Grégory Duchâtel. J'ai eu de nombreux contacts avec la presse régionale, soit pour répondre à leurs demandes, soit pour développer les positions de l'association de consommateurs.

Pourquoi souhaitez-vous vous engager dans la Réserve citoyenne de l'Éducation nationale ?

Je souhaite compléter les cours dispensés par les professeurs en donnant des exemples concrets puisés dans la vie quotidienne, dans un cadre citoyen. Par exemple, en mathématiques, je pourrais expliquer la TVA - le taux et ses modifications - et, par extension, faire dialoguer sur la finalité des impôts.

Ma motivation principale est d'aider les élèves à trouver des utilisations concrètes dans la vie quotidienne des connaissances acquises dans la scolarité.

Sur quelles thématiques souhaitez-vous intervenir ?

J'espère faire des interventions interactives avec les élèves. Je peux intervenir sur :
  • le comportement du consommateur respectant ses devoirs et faisant valoir ses droit
  • la façon de devenir un consommateur (un consomm'acteur) et donc un citoyen responsable
L’ensemble des matières peut donc servir de base aux échanges avec les élèves. Les interventions s’articulent autour de quelques mots : responsabilité, fraternité et altruisme.

Loïc, auteur, adaptateur audiovisuel, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Loïc, auteur, adaptateur audiovisuel, réserviste dans l'académie de Versailles

Lucas, étudiant, réserviste dans l'académie de Dijon


Réserve citoyenne : Lucas M., réserviste dans l'académie de Dijon

Mariama M., avocate, réserviste dans l'académie de Paris

Marie-Christine, juriste, journaliste dans la presse professionnelle, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Marie-Christine, juriste, journaliste dans la presse professionnelle, réserviste dans l'académie de Versailles

Marie-Josée, conseillère en insertion professionnelle, réserviste dans l'académie de Reims

Marie-Josée J. est conseillère en insertion professionnelle et référente coordinatrice pour la Haut-Marne de l'action Emergence en faveur des personnes en situation de handicap. Mariée à un officier de gendarmerie en retraite, mère de trois enfants et grand-mère de trois petits-enfants, elle a déménagé à 17 reprises, et notamment en Outre-mer, et a eu 21 employeurs différents en 38 ans de carrière.
 
Elle est très investie dans le bénévolat :
  • animatrice de marche nordique et de randonnée classique
  • secrétaire d'un club de randonnée
  • comédienne au sein d'une association
  • en cours d'obtention du diplôme d'assistant fédéral "handisport"  
Pourquoi souhaitez-vous vous engager dans la Réserve citoyenne de l'Éducation nationale ?    

Mes parents ont su me démontrer très jeune la valeur de l'École : ma mère, Sicilienne, est arrivée en France à l'âge de 27 ans et n'avait pas eu la chance d'être scolarisée. J'ai pu ainsi faire des études jusqu'à un BTS qui, en 1977, m'a donné la possibilité d'intégrer l'Éducation nationale pour un poste de maîtresse auxiliaire. Les déménagements répétés en raison de la profession de mon conjoint ne m'ont pas permis de faire carrière mais j'ai pu ainsi exercer différents métiers dont celui que j'exerce depuis 25 ans : formatrice-conseillère en insertion professionnelle.
Aujourd'hui j'ai envie de faire part de mon expérience et d'échanger avec les jeunes qui sont notre force pour demain.

Sur quelles thématiques souhaitez-vous intervenir ?

Je souhaite intervenir sur les thématiques suivantes :  
  • citoyenneté
  • développement durable
  • insertion professionnelle
  • discrimination

Michel, ancien instituteur, réserviste dans l'académie de Poitiers

témoignage_MichelD_V2

Instituteur à la retraite et ancien vice-président des maires de Charente, Michel Duchiron met son temps et son expérience au bénéfice de sa devise : "Servir encore".

Quel est votre parcours ?

On peut dire que j’ai mené deux vies parallèles. Professionnellement, j’ai été professeur des écoles en milieu rural, à l’époque où on nous appelait encore instituteurs, puis directeur d’une école à Villefagnan pendant dix ans, avant de rejoindre une zone urbaine sensible à Soyaux, près d’Angoulême. Ces expériences se sont toutes révélées riches d’enseignements. En 1983, je suis également devenu maire de mon village, à Courcôme, puis président de la communauté de communes. Tout cela a duré 31 ans. J’ai aussi assumé la fonction de vice-président de l’association des maires de Charente.

Quelles motivations vous ont poussé à entrer dans la réserve citoyenne ?

La conjonction de mon engagement public et de ma passion pour l’enseignement et les élèves explique certainement ma volonté de rejoindre la Réserve citoyenne. C’était une évidence. La devise de l’association des anciens maires de Charente, à laquelle j’appartiens, est "servir encore". Je tiens à mettre mon temps et mon expérience au service de la transmission des valeurs de la République. Celles-ci sont trop souvent confisquées par certains partis politiques. J’aimerais même avoir une démarche semblable à l’égard de ceux qui acquièrent à peine la nationalité française, ainsi qu’à l’attention des détenus de courte peine.

Quelles compétences souhaitez-vous apporter aux enseignants et aux élèves ?

Je veux réfléchir avec les jeunes sur le fonctionnement des institutions. À commencer par celle qui s’avère la plus proche de leurs préoccupations quotidiennes, la commune. Pourquoi existe-t-il des règles de vie en commun ? Quelles valeurs partage-t-on ? Pourquoi avons-nous décidé un jour de vivre ensemble ? Bref, revenir à la base qu’on n’enseigne plus. J’aimerais développer dans leur esprit un sentiment d’appartenance à la commune, à la France, à l’Europe.

Mohamed, juriste conseil dans un grand groupe d'assurances, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Mohamed, juriste conseil dans un grand groupe d'assurances, réserviste dans l'académie de Versailles

Myriam, professeure documentaliste, réserviste dans l'académie de Dijon


Réserve citoyenne : Myriam H., professeure documentaliste

Patricia, proviseur honoraire à la retraite, réserviste dans l'académie de Versailles


[Réserve citoyenne] Patricia, proviseur honoraire à la retraite, réserviste dans l'académie de Versailles

Philippe, comédien et metteur en scène, réserviste dans l'académie de Montpellier

Philippe N. est comédien et metteur en scène à Montpellier (34).
Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’éducation nationale ?
Je suis parent d’élèves et déjà très investi dans le milieu associatif proche de l’éducation. La citoyenneté est au cœur de mon travail et de mon engagement avec les élèves. Intégrer la Réserve citoyenne, c’est donc une continuité logique de mon action sur la citoyenneté par la pratique.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Je suis comédien et je suis prêt à travailler avec les élèves et leurs professeurs sur ce qui me semble essentiel : la fraternité des enfants entre eux. Toutes les différences de la société existent au cœur de la classe, mais on peut espérer construire une fraternité de classe qui offre aux enfants la possibilité de mieux vivre ensemble en dehors de l’école.

Stéphanie G., étudiante à l'IEP, réserviste dans l'académie de Paris

Suzanne, avocate d'affaires, réserviste dans l'académie de Lyon


Réserve citoyenne : Suzanne, avocate d'affaires, réserviste dans l'académie de Lyon

Zobida, chef d'entreprise, réserviste dans l'académie de Montpellier

Zobida B.M., chef d’entreprise à Lunel (34).

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale ?

J’appartiens à ce qu’on appelle la "diversité". Quand j’étais enfant, je crois que jamais dans ma classe on ne m’a jugée par rapport à mon prénom, mon nom ou mes origines. J’ai l’impression qu’aujourd’hui on classe un peu les gens selon ces informations là et je me bats depuis des années contre ce type de représentations.

Quelles seraient les thématiques sur lesquelles vous souhaiteriez intervenir dans les classes ?

Je veux faire comprendre aux enfants qu’une personne doit pouvoir trouver sa place dans la société grâce à ce qu’elle peut lui apporter, pas en fonction d’où elle vient. Je crois que beaucoup de choses peuvent passer par la pratique sportive qui permet de partager avec les autres des émotions et des souvenirs. Voyez la France de la coupe du monde de foot en 1998. Je suis animatrice diplômée en gymnastique volontaire et je voudrais pouvoir prouver aux élèves qu’avec le sport on oublie les différences de classe sociale ou de religion et qu’on savoure le partage et l’amitié.
Toute l'information sur la Réserve citoyenne
  • Qu'est-ce que la Réserve citoyenne ?Logo de la Réserve citoyenne
  • La Réserve citoyenne et vous
  • Ils font partie de la Réserve citoyenne, ils témoignent
  • L'actualité de la Réserve citoyenne
  • La Réserve citoyenne : les reportages vidéos
  • Les ambassadeurs de la Réserve citoyenne

La Réserve citoyenne

Mise à jour : juin 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE