Les rapports de l'inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche

Partager cette page

L'inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche remet chaque année aux ministres cent à cent vingt rapports dont un grand nombre sont le fruit de travaux  menés en collaboration avec d'autres inspections générales. L'éclairage qu'ils apportent sur certaines évolutions positives ou, au contraire, sur des secteurs préoccupants du système éducatif peuvent contribuer à la prise de décisions des responsables concernés.

 

 

Recherche

Rechercher un rapport IGAENR

L’IGAENR est un corps placé sous l’autorité directe des ministres chargés de l’Éducation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

  • présentation et missions
  • organisation

la page de référence

  • L'accueil, la gestion et la formation des personnels contractuels en EPLE
    Les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) ont accueilli au cours des dernières années un grand nombre de personnels contractuels, de droit public ou de droit privé, soumis à des régimes juridiques multiples. La mission a orienté ses investigations sur trois types de contractuels : les assistants d’éducation, les personnels en contrats aidés et les contractuels enseignants. La situation de l’EPLE désormais employeur de bénéficiaires de contrats à durée déterminée fait l’objet de la première partie de l’étude. Les inspecteurs généraux ont ensuite centré leurs analyses sur les EPLE qui assument également des fonctions de mutualisation pour le compte d’autres EPLE ou des écoles. La troisième partie du rapport traite de l’accueil en EPLE des contractuels enseignants, bien qu’ils ne soient ni recrutés ni gérés par les établissements. La mission formule enfin, dans une quatrième partie, dix propositions susceptibles d’améliorer et de sécuriser les modalités d’accueil, de gestion et de formation des contractuels en EPLE.

  • Le dispositif "plus de maîtres que de classes"
    Le dispositif "plus de maîtres que de classes" a été instauré par la circulaire du 18 décembre 2012. La loi pour la refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013 disposait qu’une partie des 7 000 emplois qu’elle prévoyait de créer lui serait consacrée. Le dispositif donne la possibilité d’affecter, sur la base d’un projet pédagogique, un enseignant supplémentaire dans une école ou un groupe scolaire. Il permet ainsi de mettre en place de nouvelles modalités d’organisation pédagogique pour aider les élèves les plus en difficulté à progresser. La mission des inspections générales s’est déroulée en deux temps. Elles ont d’abord observé les conditions d’installation du dispositif au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2013-2014, puis elles se sont consacrées, à partir du mois de janvier 2014, à l’étude des pratiques pédagogiques qui en ont découlé.

  • La mise en place des conseils école-collège
    Le conseil école-collège a été institué par l’article 57 de la loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École de la République. Le décret n° 2013-683 du 24 juillet 2013 a défini sa composition et ses modalités de fonctionnement et prévu la mise en place progressive de cette instance au cours de l’année scolaire 2013-2014. La mission a suivi ce processus. Elle s’est intéressée à la mise en place administrative des conseils (formes de pilotage au niveau académique et départemental, choix faits par les acteurs concernant la composition des conseils, articulation entre les différentes instances) et aux questions soulevées par leur création (sectorisation, organisation des temps de rencontre, indemnisations). Elle a également dressé un premier état des lieux des programmes d’actions engagés ou envisagés pour la rentrée 2014, en les resituant par rapport aux dispositifs existants. Si la vocation pédagogique du conseil est bien perçue par les acteurs, le rapport formule des préconisations pour que les actions proposées soient mises en cohérence et soient davantage conçues comme une réponse aux besoins des élèves.

  • Les parcours des élèves de la voie professionnelle
    Quatre ans après la rénovation de la voie professionnelle, l'analyse des évolutions des parcours des élèves, de la fin du collège à l'enseignement supérieur, fait apparaitre deux enjeux. La voie professionnelle s'affirme comme une voie de la réussite pour les élèves qui, plus nombreux, accèdent au bac pro ou au CAP. Des parcours plus diversifiés se mettent progressivement en place. Mais le fossé se creuse avec les élèves qui continuent de sortir sans aucun diplôme, même si ces sorties n'ont pas augmenté au cours de cette période. L'accueil et la réussite dans l'enseignement supérieur d'une proportion croissante de bacheliers professionnels constituent un défi pédagogique, en particulier pour les STS qui sont pour ces élèves la voie principale d'accès mais surtout de succès, objectif qui reste fragile. Aux différents niveaux du cursus (du CAP au BTS), la réduction des sorties en cours de formation et la construction de parcours plus personnalisés demeurent des priorités.  

  • Le traitement de la grande difficulté au cours de la scolarité obligatoire
    La grande difficulté concerne des élèves très différents les uns des autres, dès avant l'entrée en sixième pour certains. À l'école primaire, c'est d'abord dans la classe ordinaire que se révèle la situation de "grande difficulté" et que les réponses sont apportées. Des aides complémentaires sont mises en place, parfois surabondantes, parfois limitées au seul soutien apporté par le maître. Parmi les aides, les RASED constituent une ressource importante, mais encore trop éloignée de ce qui se joue dans la classe. L'entrée au collège est, plus encore que pour les autres, une rupture pour l'élève en grande difficulté. La SEGPA constitue une filière à part, dérogatoire et peu inclusive, mais qui réussit à remobiliser les élèves en restaurant leur confiance en eux-mêmes et en préparant leur orientation vers la voie professionnelle. À tous les niveaux, les professeurs apparaissent démunis et expriment leur attente d'un appui et, surtout, d'une formation.

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Nouveaux rythmes scolaires

Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

Rendez-vous sur le site d'information

5matinees.education.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

capture d'écran webreportage petit vivier

5 matinées c'est mieux pour apprendre : les parents et les enseignants racontent

Découvrez le webreportage