Les publications

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les publications du ministère présentent des données complètes et actualisées sur le système éducatif français. Elles sont l'aboutissement d'enquêtes systématiques ; elles comportent aussi des séries d'indicateurs analytiques, des études ciblées ou des réflexions méthodologiques.


Recherche

Moteur de recherche

Vous pouvez également effectuer votre recherche à partir de mots clés.

Le moteur de recherche

résultats : Revue Éducation et formations

résultats 1 à 25 sur 260
  • Massification scolaire et mixité sociale Revue Éducation et formations

    Ce numéro de la revue Éducation & formations propose de mettre en perspective des données statistiques pour éclairer les transformations de l’École par les politiques publiques. Il aborde des sujets tels que la massification scolaire et l’allongement de la durée des études, l’hétérogénéité sociale entre collèges publics et privés, l’impact des procédures d’affectation sur la mixité sociale et scolaire des lycées, l’effet de la composition des classes sur la réussite des élèves de seconde, l’approche localisée de la lutte contre le décrochage, les usages des comparaisons internationales dans l’aide au pilotage des systèmes éducatifs.
    Certains de ces articles sont issus de travaux réalisés par des chercheurs dans le cadre d’une collaboration avec la DEPP ou dans le cadre de l’appel à projets de recherche « L’égalité des chances à l’École » lancé en 2012 par la DEPP, le Défenseur des droits et le Commissariat général à l’égalité des territoires.

    n° 91, septembre 2016
  • Inégalités sociales, motivation scolaire, offre de formation, décrochage Revue Éducation et formations

    Dans ce numéro de la revue Éducation & formations consacré aux élèves, certaines contributions sont essentiellement méthodologiques et proposent de nouveaux outils permettant, par exemple, de mieux appréhender le statut social des élèves ou de calculer les chances d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième. D’autres s’intéressent aux caractéristiques individuelles des élèves telles que leur motivation pour la lecture en cours de CP, leurs motifs de décrochage, les raisons de leur recours et de leur maintien dans une structure de retour à l’école ou un dispositif « deuxième chance ». Enfin, une étude sur plus de 600 000 élèves se focalise sur les disparités d’orientation en fin de troisième ou de seconde générale et technologique selon leur niveau scolaire et selon leur académie d’origine.
    Certains de ces articles sont issus de travaux réalisés par des chercheurs dans le cadre d’une collaboration avec la DEPP ou dans le cadre de l’appel à projets de recherche « L’égalité des chances à l’École » lancé en 2012 par la DEPP, le Défenseur des droits et le Commissariat général à l’égalité des territoires.

    n° 90, avril 2016
  • Climat scolaire et bien-être à l'école Revue Éducation et formations

    Ce numéro spécial de la revue Éducation et formations s’intéresse au climat scolaire et au bien-être à l'école. Ces concepts y sont définis et discutés dans leurs multiples dimensions individuelles et collectives : goût pour l'école, satisfaction professionnelle, relations entre élèves, relations entre enseignants et élèves, rapport aux évaluations, sentiment de sécurité, etc. Ces dimensions sont confrontées aux caractéristiques des individus et des établissements. La construction et l'analyse des indicateurs de climat scolaire et de bien-être nécessitent des méthodes statistiques appropriées.

    n° 88-89, décembre 2015
  • Évaluation des acquis : principes, méthodologie, résultats Revue Éducation et formations

    Au-delà des résultats individuels, les « évaluations standardisées » des acquis des élèves cherchent à rendre compte de la performance du système éducatif dans sa globalité. Ce numéro de la revue Éducation & formations s’intéresse aux fondements conceptuels de ces évaluations, à leurs caractéristiques méthodologiques et à leur fonction dans le champ de l’éducation.

    n° 86-87, mai 2015
  • Transformations des parcours des élèves ; implication des parents ; performance des établissements Revue Éducation et formations

    À partir d’études inédites, de revues de littérature et de notes méthodologiques, ce numéro s’intéresse à la réussite des élèves en observant leurs parcours scolaires, leurs conditions de scolarisation et leur insertion dans l’emploi. Il analyse ainsi l’impact de la taille des classes ou de l’établissement sur les résultats scolaires et s’interroge sur l’effet de l’implication de la communauté éducative sur les destinées des élèves.

    n° 85, novembre 2014
  • Le décrochage scolaire : un défi à relever plutôt qu'une fatalité Revue Éducation et formations

    La lutte contre le décrochage scolaire représente un enjeu majeur de cohésion sociale et d’équité du système éducatif. Les études rassemblées dans ce numéro de la revue Éducation & formations analysent les différentes situations et facteurs propices à l’abandon prématuré d’une formation. La connaissance des multiples causes du décrochage permet, en effet, d’identifier autant de leviers d’intervention publique pour prévenir l’échec et favoriser l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle.

    n° 84, décembre 2013
  • Les effets de l'assouplissement de la carte scolaire Revue Éducation et formations

    La revue Éducation & formations consacre ce numéro à l’évaluation de la politique d’assouplissement de la carte scolaire. Il restitue les résultats de différentes recherches de sciences humaines et sociales portant sur les modalités de la mise en œuvre de cette mesure depuis la rentrée scolaire 2007. Plusieurs études se sont intéressées aux stratégies des familles, des établissements, des administrations et des élus locaux. Elles montrent l’impact de la réforme sur leur comportement et en estiment les effets de renforcement de la mixité ou de la ségrégation scolaire.

    Ces études ont été menées dans le cadre d'un appel à projets de recherche lancé par la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l'éducation nationale, en partenariat avec la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, aujourd'hui partie intégrante du Défenseur des droits.



    n° 83, juin 2013
  • Conditions de scolarisation et facteurs de réussite scolaire Revue Éducation et formations

    Ce numéro de la revue Éducation et formations s’intéresse principalement aux élèves. Il aborde l’influence du milieu familial sur la réussite scolaire, les disparités d’accueil, l’évaluation des difficultés de lecture, la place de l’éducation à la citoyenneté dans la formation initiale.

    n° 82, décembre 2012
  • Expérimentations : innovation, méthodologie, évaluation Revue Éducation et formations

    L’expérimentation du système éducatif connaît un développement quantitatif et qualitatif avec la diversification des outils et des méthodologies. Évaluer ces expérimentations permet d’en mesurer les effets sur les pratiques enseignantes, évaluer l’impact sur la réussite des élèves et apporter aux décideurs publics les éléments d’appréciation nécessaires au pilotage d’un système complexe et confronté à une demande d’efficacité toujours plus forte.

    La démarche expérimentale est affaire de volontarisme, d’engagement individuel et collectif. C’est également une question de méthode permettant de lever les résistances, organiser le travail collectif, concevoir des dispositifs adaptés aux difficultés qu’ils entendent résoudre et, enfin, conduire des évaluations. Celles-ci apprécieront objectivement la plus-value apportée et favoriseront ainsi une appropriation collective des résultats, source ultérieure de changements à plus grande échelle. C’est cette expérience accumulée, et la redéfinition actuelle du concept et de la démarche d’expérimentation, que ce numéro entend faire partager.

    n° 81, mars 2012
  • Méthodes internationales pour comparer l'éducation et l'équité Revue Éducation et formations

    Ce numéro de la revue Éducation & formations recueille des études portant sur les systèmes éducatifs de différents pays membres de l’OCDE. Elles comparent les effectifs d’élèves et d’étudiants, les moyens financiers, les niveaux d’éducation des jeunes, les politiques à l’égard des familles et à l’égard des publics les plus fragiles, les différents traitements de la question de l’équité. Plusieurs articles s’intéressent à la Classification internationale type de l’éducation (CITE), clé des comparaisons internationales de statistiques.

    n° 80, décembre 2011
  • Les élèves : connaissances, compétences, et parcours Revue Éducation et formations

    Ce numéro de la revue Éducation et formations est consacré pour l’essentiel aux connaissances et compétences des élèves. Il aborde donc la question du socle commun, dont la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 23 avril 2005 a posé le principe. Il traite de sujets à dominante pédagogique aussi bien que de questions méthodologiques liées à la mesure des acquis des élèves. Il s’intéresse notamment à l’incidence de facteurs particuliers, tels que le soutien scolaire privé ou l’environnement familial, sur la réussite des élèves.

    n° 79, décembre 2010
  • Filles et garçons dans l'enseignement supérieur : permanences et/ou changements ? Revue Éducation et formations Christine Fontanini, Josette Costes, Virginie Houadec N° 77

    Malgré une tradition de poursuite d’études supérieures pour les filles en Midi-Pyrénées, les étudiantes de l’académie de Toulouse n’ont pas une orientation plus diversifiée que sur le reste du territoire national. L’inégale présence des filles dans les filières et disciplines de l’enseignement supérieur, notamment en sciences, répond à la concentration des femmes sur le marché du travail et à leurs rôles sociaux. De plus, filles et garçons n’ont pas la même appréhension de ce qui constitue l’objet même du travail scientifique.

    novembre 2008
  • Le réseau d'accueil, d'information et d'orientation en Bourgogne : une évolution en marche ... Revue Éducation et formations Guy Ferez N° 77

    Adopté en 2004 par la région Bourgogne, le Plan régional de développement de la formation professionnelle (PRDF) traite des grands enjeux de l’apprentissage et de la formation professionnelle pour les années à venir. Outil majeur de la politique d’apprentissage et de formation professionnelle, ce plan permet au Conseil régional d’affirmer son objectif de mieux coordonner et structurer les actions des différents acteurs dans la perspective d’un service public d’orientation et de formation professionnelle au niveau de la région et de ses territoires.

    novembre 2008
  • Voeux, stratégies et orientations réelles des bacheliers technologiques Revue Éducation et formations Karine Pietropaoli N° 77

    La demande d’orientation des bacheliers est largement conditionnée par le type de baccalauréat préparé : études longues pour les séries générales, études courtes pour les séries technologiques.
    La limitation des capacités d’accueil dans certaines filières (STS, IUT, etc.) impose cependant des orientations parfois éloignées des choix initiaux. Les licences universitaires, principalement dans le domaine tertiaire, jouent souvent le rôle de « régulateur » en accueillant les bacheliers qui n’ont pu obtenir la filière de leur choix. Ce « repli » concerne nettement plus souvent les bacheliers technologiques, en particulier les bacheliers STG. Mais la construction du choix d’orientation, la précision et/ou la diversité des voeux formulés par un même élève, jouent également un rôle important dans la poursuite d’études des bacheliers.

    novembre 2008
  • Facteurs influençant l'orientation et le parcours de la troisième au post-baccalauréat d'une cohorte d'élèves de l'académie de Clermont-Ferrand Revue Éducation et formations Jean-François Mezeix et Catherine Grange N° 77

    Le suivi d’une cohorte réelle de 10 241 élèves, sortant de troisième en 1999 dans l’académie de Clermont-Ferrand, jusqu’à l’entrée dans l’enseignement supérieur, permet de montrer que le parcours après le collège demeure aussi inscrit dans les territoires d’origine : zone rurale, collèges de petite taille ou situés en ZEP. Mais l’effet territoire reste inférieur et se rajoute à ceux de l’âge et de l’origine sociale.
    Pour chacun des 141 collèges, une représentation, sous forme d’un diagramme étoilé, du suivi de la cohorte de ses élèves, aide à la connaissance du devenir des élèves et au pilotage de l’établissement. La performance de l’établissement dans un territoire, au vu du parcours futur des élèves, ne serait-elle pas sa capacité à adopter une stratégie éducative adaptée au milieu environnant ?

    novembre 2008
  • Le rôle des professeurs de mathématique et de physique dans l'orientation des filles vers des études scientifiques Revue Éducation et formations Josette Costes, Virginie Houadec, Véronique Lizian N° 77

    Alors que le ministère de l’Éducation nationale s’est fixé pour objectif d’augmenter de 20% le nombre de filles en classe de terminale S, STI, STL d’ici 2010, on constate que les orientations au lycée restent très sexuées : les filles boudent les filières scientifiques et technologiques « à connotation masculine ».
    Après avoir indiqué quelques éléments qui pèsent sur les choix d’orientation, nous examinerons le rôle que les professeurs, celles et ceux de mathématiques et de physique en particulier, ont à jouer en vue de rééquilibrer les choix d’orientation de leurs élèves filles.

    novembre 2008
  • La territorialisation du processus d'orientation en milieux ruraux isolés et montagnards : des impacts du territoire à l'effet de territoire Revue Éducation et formations Pierre Champollion N° 77

    La scolarisation en zone de montagne et, plus généralement, dans l’espace rural isolé conjugue aujourd’hui efficacité – ainsi qu’en témoigne l’indéniable réussite scolaire des élèves jusqu’en fin de collège, principalement fondée sur une triple modernité organisationnelle, pédagogique et didactique – et retard, comme l’attestent les non moins indéniables difficultés qu’elle connaît en matière d’orientation scolaire en fin de collège et en début de lycée : l’orientation reste encore fortement influencée par le double poids de l’ancrage territorial, générateur de forte identité locale et de faible mobilité spatiale, et de la difficulté à se projeter dans l’avenir lointain, capacité indispensable à la construction d’un projet d’orientation.
    Ce phénomène complexe, éminemment paradoxal, va bien au-delà de l’impact singulier de telle ou telle variable contextuelle sur telle ou telle caractéristique de la scolarité des élèves ruraux et montagnards : issu d’un grand nombre de variables variant de concert, il correspond apparemment à un impact global systémique, l’effet de territoire.

    novembre 2008
  • Comparaisons internationales Revue Éducation et formations

    Ce numéro spécial de la revue Éducations et formations est publié à l'occasion de la conférence « La comparaison internationale des systèmes éducatifs : un modèle européen ? » (13-14 novembre 2008). Il étudie les comparaisons internationales qui ont pris une place très importante dans le débat public sur l'éducation.

    n° 78, novembre 2008
  • Les études combinées avec les emplois par les jeunes : comparaison entre pays européens Revue Éducation et formations Pascale Poulet-Coulibando N° 78

    Les proportions de jeunes cumulant études et emploi entre 15 et 24 ans varient considérablement entre pays de la Communauté. Ces jeunes ont la particularité d’occuper un emploi tout en poursuivant études ou formations. Ce phénomène reflète des transitions complexes entre école et vie active, telles qu’un accès au premier emploi avant la fin des études.
    Cette étude s’intéresse aux contextes éducatifs nationaux dans lesquels s’inscrivent ces comportements, c’est-à-dire aux conditions et programmes d’enseignement qui les soustendent.
    Du fait de l’âge assez précoce auquel le phénomène est étudié, l’étude est limitée aux programmes d’enseignements et formations professionnels du secondaire. Ceux-ci sont passés en revue dans une quinzaine de pays, emblématiques en positif ou en négatif pour l’ampleur du phénomène .

    novembre 2008
  • Genre et valorisation des compétences sur les marchés du travail en Europe Revue Éducation et formations Jean-François Giret, Christine Guégnard, Jean-Jacques Paul N° 78

    Une enquête originale a été réalisée auprès de 40 000 jeunes diplômés de l’enseignement supérieur cinq ans après la fin de leurs études, dans quinze pays européens. Cette enquête permet ainsi d’étudier les débuts de carrière, de dégager les tendances communes au niveau de l’Europe et de saisir les particularités de chaque état, notamment sur les situations professionnelles des jeunes, leurs perceptions quant à leurs formations, leurs compétences, leurs rapports au travail et à la famille.

    Le nombre d’étudiants dans l’enseignement supérieur a en moyenne plus que doublé durant les vingt-cinq dernières années en Europe et, la parité a été atteinte ou dépassée dans de nombreux pays. Ces niveaux d’éducation plus élevés devraient permettre aux femmes diplômées d’être compétitives pour les emplois de direction et d’encadrement comme jamais auparavant.
    Dès lors, dans quelles contrées d’Europe, les jeunes femmes brisent-elles le « plafond de verre » ?

    novembre 2008
  • Analyses des classements internationaux des établissements d'enseignement supérieur Revue Éducation et formations Nadine Dalsheimer, Denis Despréaux N° 78

    La publication de l’Academic Ranking of World Universities (ARWU) en 2003 a été la première d’une série de classements internationaux des établissements d’enseignement supérieur qui témoigne de l’avènement d’une véritable concurrence internationale dans ce domaine. Les approches utilisées pour les classements sont sensiblement différentes tant sur les modalités de choix des établissements à classer, que sur les critères et méthodes de mesure, ou sur la présentation des résultats. Cette diversité s’exprime pleinement au travers des sept classements internationaux qui sont détaillés et analysés dans l’article.
    Dans l’ARWU et le Times Higher Education (THE) qui visent une couverture mondiale, quelques universités françaises figurent parmi les cent premières. Elles ne se classent cependant jamais dans les toutes premières, qui sont le plus souvent basées aux États-Unis et au Royaume-Uni.
    Dans le classement européen du Center for Higher Education (CHE), le nombre d’établissements français classés dans l’« excellence group » est inférieur à celui du Royaume-Uni, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de l’Italie. Il est identique à celui de la Suède. Les « grandes écoles », quand elles entrent dans la sélection des établissements à classer (le classement de Leiden ne classe que les universités) apparaissent dans un positionnement moyen, excepté dans le classement de l’École des Mines.

    Toutefois, le classement du Financial Times appliqué uniquement aux programmes de masters en management européens fait figurer les écoles de commerce françaises en excellente position. Le classement du CSIS (le Conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol) est le seul qui fasse ressortir les organismes de recherche français en tant que tels.
    Sous l’appellation « établissement d’enseignement supérieur », se définissent en fait des entités très diverses aux missions variées. Tout classement générique de cet ensemble hétéroclite est par nature arbitraire : il dépend des dimensions prises en compte pour caractériser les établissements (enseignement, formation, innovation, valorisation, responsabilité sociétale,...), des indicateurs utilisés pour placer les établissements par rapport à ces dimensions, et enfin, du mode de pondération des dimensions entre elles. Les classements sont ainsi le résultat de multiples choix, qui se justifient par rapport à des représentations préétablies de la qualité et à des objectifs implicites ou explicites. Compte tenu des nombreuses applications qui peuvent être attribuées aux classements, donc aux multiples  objectifs possibles, aucun classement générique, quelles que soient sa qualité et sa pertinence, ne pourra répondre à l’ensemble des besoins et des questions.

    De tels exercices constituent cependant une bonne méthode pour appréhender des systèmes aussi complexes et poser les questions de fond sur les voies d’amélioration des politiques publiques et des stratégies d’établissement. Toutefois, ils ne correspondent pas à une véritable démarche d’évaluation. Le principe de rangement sur une échelle unique aboutit en effet à confronter entre eux des objets très différents. Une évaluation comparative entre établissements d’enseignement supérieur ne peut se construire qu’à partir d’un travail de typologie permettant d’identifier parmi les établissements, voire au sein même des établissements ou d’organisations inter-établissements, les objets dont la proximité entre eux rend la comparaison pertinente. La typologie permet en outre d’appréhender l’enjeu de la nécessaire diversité du système par rapport à l’ensemble des besoins de la société, à l’inverse du classement hiérarchisé qui oriente vers un modèle uniformisé. Enfin, elle offre la possibilité de réorganiser les critères en fonction des objectifs ciblés, donc de répondre à un plus large spectre de besoins.

    novembre 2008
  • L'orientation Revue Éducation et formations

    Depuis plusieurs années, de nombreux avis et rapports s'intéressent à l'orientation, scolaire et professionnelle, et aux dispositifs mis en place pour l'améliorer. Ce numéro de la revue Éducation et formations présente plusieurs analyses sur ce sujet, orientation en troisième, dans les diverses voies du lycées et dans l'enseignement supérieur, ainsi que les mécanismes, notamment régionaux créés pour rénover l'orientation.

    n° 77, novembre 2008
  • Les acquis des élèves en fin de collège Revue Éducation et formations Michel Braxmeyer, Nicole Braxmeyer, Séverine Dos Santos N° 76

    Les outils d'évaluation des acquis des élèves sont réalisés à partir d'un cadre de référence conforme aux contenus des programmes et aux évaluations-bilans conduites par la D.E.P.P.. L'analyse statistique des réponses fondée sur le modèle de réponse à l'item (M.R.I.) donne une première photographie de ce que savent et savent faire les élèves en fin de collège. Elle permet de dégager des profils d'élèves indiquant des niveaux d'acquisition de connaissances et de compétences.

    Les résultats révèlent une situation positive dans la lecture documentaire et dans l'appropriation des connaissances listées pour le diplôme national du brevet. Ils peuvent alors être confrontés aux attendus de fin de collège et interroger sur les pratiques pédagogiques en cours pour les atteindre. Ils interrogent sur le statut et l'usage du matériel documentaire dans les apprentissages, sur le passage à l'écrit dans l'évaluation de la discipline et sur l'apport de l'évaluation-bilan au regard des pratiques habituelles. L'opinion des élèves sur leur relation à la discipline est un bon indicateur de l'image attractive qu'elle dégage.

    décembre 2007
  • Les acquis des élèves en fin d'école primaire Revue Éducation et formations N° 76

    Les outils d'évaluation des acquis des élèves en fin d'école ont été réalisés en conformité avec les programmes d'enseignement et les évaluations-bilans conduites par la D.E.P.P.. Cet article montre les difficultés à évaluer les acquis des élèves ciblant des connaissances et compétences spécifiques à une discipline en construction à l'école primaire. Àce niveau scolaire, comme l'indiquent les programmes d'enseignement, il y a une forte imbrication entre acquisition de la maîtrise de la langue française et maîtrise du langage dans des disciplines spécifiques.

    À cette étape de l'analyse, il paraît délicat de dégager les connaissances et compétences propres à chacun de ces deux domaines. L'histoire-géographie et l'éducation civique par leurs compétences propres contribuent à l'acquisition de lamaîtrise de la langue en la diversifiant grâce à l'apport d'un langage spécifique. Les questionnaires destinés aux élèves recueillent leurs opinions et permettent d'approcher leurs motivations, leurs perceptions du travail effectué en classe et l'intérêt qu'ils portent pour l'histoire, la géographie et l'éducation civique en dehors de l'école.

    décembre 2007
  • Une approche de la formation continue en histoire-géographie Revue Éducation et formations Jean Sérandour N° 76

    Le Plan académique de formation ne touche, au fil des ans, qu'une proportion modeste d'enseignants. Certains sont des participants réguliers aux stages proposés, mais trop nombreux sont les inscrits qui, en final, n'y participent pas. Plus inquiétant, une majorité d'enseignants, étrangers à toute démarche de formation personnelle, dispensent un enseignement routinier dont les contenus comme les démarches n'évoluent plus en cours de carrière. Il paraissait nécessaire de mettre en place, au niveau de l'académie, un dispositif d'information, d'animation et de formation qui rompe l'isolement des collègues enseignants et installe progressivement un réflexe de formation permanente. Par une stratégie patiente, diverse et obstinée, La Dur@nce a pu au fil des ans créer, avec ses partenaires académiques, une dynamique de formation continue qui commence aujourd'hui à porter ses fruits.

    décembre 2007
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE