Enseignements primaire et secondaire

 
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Baccalauréat général option internationale

Programme d'enseignement de langue et littérature dans les sections internationales arabes

NOR : MENE1518363A
arrêté du 27-7-2015 - J.O. du 14-8-2015
MENESR - DGESCO MAF 1


Vu code de l'éducation ; arrêté du 7-7-2005 ; avis du Conseil supérieur de l'éducation du 2-7-2015

Article 1 - Le programme de langue et littérature des sections internationales arabes conduisant au baccalauréat général, option internationale, est fixé par l'annexe du présent arrêté.

Article 2 - Le programme de langue et littérature arabes figurant dans l'arrêté du 7 juillet 2005 susvisé est abrogé à l'entrée en vigueur du programme correspondant du présent arrêté.

Article 3 - Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2015 pour la classe de seconde et à la rentrée scolaire 2016 pour le cycle terminal.

Article 4 - La directrice générale de l'enseignement scolaire est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

 

Fait le 27 juillet 2015


Pour la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
La directrice générale de l'enseignement scolaire,
Florence Robine

Annexe

Programme d'enseignement de langue et littérature arabes dans les classes de seconde et du cycle terminal des sections internationales arabes

Préambule

Les sections internationales arabes offrent un enseignement qui conduit les élèves au terme du second cycle à une véritable compétence de bilinguisme et de biculturalisme.

Cet enseignement lie étroitement la langue et la littérature arabes aux autres disciplines. Il s'inscrit dans un système global de connaissances et de compétences : compétences méthodologiques d'observation, de compréhension et d'analyse. En outre la perspective est commune : c'est celle du questionnement posé avec les méthodes de l'esprit critique, c'est la construction d'une culture ouverte et humaniste qui requiert la mise à distance intellectuelle des identités, des patrimoines et des cultures dans la tension dynamique entre le particulier et l'universel.

L'ambition est de conduire les élèves des sections internationales arabes au niveau C1 du cadre européen commun de référence pour les langues.

L'enseignement de langue et littérature au lycée prépare l'élève à l'option internationale du baccalauréat (OIB).

Objectifs

La maîtrise de la langue arabe moderne

Les élèves sont entraînés à la pratique orale et écrite de la langue arabe moderne, pratique constamment enrichie sur les plans lexical, syntaxique et stylistique, pour utiliser avec pertinence les principales formes de discours et produire un propos construit et argumenté. Le travail sur la langue est constamment subordonné à la construction et à la recherche du sens. Il fait toute sa place à la variété des registres de la langue arabe.

En fin de cycle, et dans une perspective qui lie de façon indissociable les apprentissages linguistiques et culturels, l'élève est capable, dans une langue correcte, fluide et riche de :

  • dialoguer dans des situations de la vie quotidienne et d'échanger sur des sujets de société ;
  • comprendre l'essentiel de discours et documents oraux (notamment: débats, exposés, émissions radiophoniques ou télévisées, films de fiction ou documentaires) et écrits (notamment: littérature moderne et presse) dans la langue standard (qui inclut l'arabe dit moyen), pouvant comporter des éléments d'arabe dit dialectal, appartenant à des dialectes de grande diffusion ;
  • présenter, reformuler, expliquer ou commenter de façon construite, par oral ou par écrit, des documents oraux ou écrits comportant une information ou un ensemble d'informations, des opinions et points de vue ;
  • effectuer un travail interprétatif qui, au-delà de l'explicite, vise une compréhension de l'implicite ;
  • avancer et défendre, par oral comme par écrit, différents points de vue et opinions, conduire une argumentation.

Connaissance approfondie de la littérature et de la culture du monde arabe

Au collège, les élèves ont lu des textes porteurs de références littéraires et culturelles fondamentales. L'approche littéraire et culturelle s'approfondit au lycée.

Cet enseignement contribue à la constitution d'une culture par la lecture et l'étude de textes divers, en particulier d'œuvres littéraires majeures. Il forme les élèves à appréhender les significations multiples de ces œuvres, à s'intéresser aux questionnements dont elles sont porteuses et aux débats d'idées qui caractérisent chaque époque, et dont elles constituent souvent la meilleure expression.

Les élèves découvrent et s'approprient l'héritage culturel arabe y compris dans ses expressions populaires ; ils comprennent le présent à la lumière de l'évolution des mentalités, des idées et des sensibilités saisies dans les œuvres du passé. L'aire culturelle s'inscrit dans une réalité particulière, enracinée dans une société fortement marquée par ses spécificités. Elle s'inscrit intimement dans un espace beaucoup plus large à laquelle la lie une communauté de langue, d'intérêt et de destin. La mise en perspective dans la longue durée et dans le vaste espace de l'aire arabo-musulmane, la mise en relation de textes littéraires et non littéraires, de documents écrits et de documents iconographiques, sonores, audio-visuels (en privilégiant la production filmique), dans la diversité de leur expression (langue standard, classique, moyenne, dialectale), permettent d'aborder les genres et thèmes majeurs qui ont façonné la littérature, de saisir les évolutions de la langue, d'identifier les mouvements de continuité et de rupture de la pensée arabe et de traiter les grandes questions culturelles et sociales qui agitent le monde arabe aujourd'hui.

Classe de seconde

En classe de seconde, la pratique d'activités d'expression et de compréhension très variées à l'oral comme à l'écrit permet de développer chez les élèves le goût de la lecture, de l'écriture et de l'expression personnelle dans les domaines littéraire et culturel.

Ces activités se développent notamment en favorisant l'entraînement à l'écoute de documents authentiques (entretiens littéraires audio ou vidéo, émissions littéraires, adaptations cinématographiques, audio-livres, etc.). Les ressources numériques facilitent grandement l'entraînement à ces différentes pratiques aussi bien en compréhension qu'en expression.

C'est aussi par la construction de séquences didactiques problématisées autour d'enjeux de sens, coordonnant activités langagières et formation culturelle, que prend forme un projet cohérent.

Activités de compréhension et d'expression

1. Écouter et parler

Les activités orales sont systématiquement organisées et diversifiées, en veillant à prendre en compte les besoins de communication des lycéens (à partir de supports authentiques et variés). Elles visent à :

  • s'entraîner à l'écoute de documents authentiques courts et variés (entretiens littéraires audio ou vidéo, émissions littéraires ou d'information, débats, adaptations cinématographiques, audio-livres,) incluant différents accents et variétés de langue, etc. ;
  • mettre en voix et en espace des textes (poésie, théâtre, texte argumentatif, etc.) ;
  • mémoriser des extraits pour leur qualité littéraire ;
  • s'entraîner à structurer un discours et à adapter le registre de langue à son auditoire ;
  • inciter à prendre part à des discussions argumentées sur des textes littéraires et non littéraires (expression en continu, dans un temps imparti, et en situation de dialogue) ;
  • favoriser le travail collaboratif à l'oral qui donne toute sa place à l'interaction entre élèves et privilégier autant l'écoute que la prise de parole.

Le professeur privilégie et organise les situations d'échanges entre élèves. Il favorise les questionnements ouverts et veille à la correction phonétique et morpho-syntaxique de la langue, à la précision lexicale et à la richesse de l'expression et à une prise de parole claire et audible.

2. Lire

Des lectures abondantes et variées sont abordées. Elles sont de types divers :

  • lecture autonome cursive de textes modernes variés, de préférence des œuvres complètes (nouvelles ou romans) en relation avec les thèmes étudiés et en fonction du niveau des élèves. Le professeur aide à établir des parcours et des bilans de lecture;
  • lecture analytique. Elle a pour but la signification détaillée du texte. Elle peut être pratiquée sur des textes de longueur variée, mais elle s'applique de préférence à des extraits;
  • lecture documentaire. Le professeur met en place des activités où les élèves ont à effectuer des recherches documentaires en arabe en exploitant notamment les ressources d'Internet.

Lecture cursive et lecture analytique se combinent et alternent, sur la même œuvre, ou à l'occasion d'un même thème : l'étude approfondie de courts extraits prépare à la lecture du document intégral, et inversement, la lecture de l'œuvre intégrale prépare à l'étude approfondie de passages essentiels.

Certaines œuvres ont été transposées ou adaptées à l'écran ou sur scène, ou mises en musique. Un choix pertinent permet d'observer les relations entre texte/images/mise en scène/décor/musique, qui organisent de manière originale les thèmes étudiés, et font apparaître divers points de vue et approches.

Il existe diverses démarches critiques pour l'étude des textes ; le professeur opère un choix en fonction du document et de la situation d'enseignement. La démarche ainsi que le vocabulaire d'analyse, se gardant d'une excessive technicité, ne constituent pas un objectif en soi : ils restent subordonnés à la mise en évidence et à l'examen du sens.

3. Écrire

Les élèves sont invités à produire très fréquemment des textes de nature et de longueur différentes, en apprenant les étapes menant à une production finale :

  • des écrits fonctionnels : prise de notes, mise en forme, compte rendu, synthèse, fiche de lecture, etc. ;
  • des projets d'écriture (article, nouvelle, récit de voyage, poème, scène théâtrale, etc.) en relation avec les textes, les thèmes et les genres étudiés, de manière individuelle ou par groupes ;
  • des textes argumentatifs ;
  • une initiation au commentaire littéraire et à la dissertation ;
  • un entraînement au résumé.

4. L'étude de la langue : la variation linguistique

Si la langue standard reste la norme de référence, les élèves sont toutefois confrontés à des documents très variés, dans leur forme, leur style, leur niveau de langue : oral/écrit ; journalistique/littéraire, soutenu/familier. Le recours à des textes plus anciens impose de prendre en compte l'évolution diachronique de la langue. Les documents sont également très variés du fait de leur origine géographique et sociale. Ils font largement appel aux variétés des formes orales spontanées, dites dialectales. La variation porte sur le lexique usuel, d'une part, mais aussi sur des traits phonologiques, morphologiques, ou syntaxiques, qui peuvent différer fortement au point de constituer des sous-ensembles linguistiques. Cela implique pour les élèves de développer en particulier une compétence en reconnaissance.

Dans la continuité du collège, les élèves sont entraînés à repérer d'une part les traits qui sont communs à l'ensemble des dialectes et qui les distinguent de l'arabe standard, et d'autre part ceux qui distinguent entre elles les grandes familles dialectales, à partir de leurs caractéristiques.

Les élèves, lorsqu'ils sont dialectophones, apprennent à repérer dans le parler dont ils sont familiers ce qui ressort des traits partagés par la majorité des dialectes, et est susceptible d'être compris grâce à une adaptation phonologique minime et à la connaissance de certaines « clefs ». Ils apprennent également à distinguer ce qui est tout à fait local et ne peut être saisi par le locuteur d'une autre aire dialectale.

Programme littéraire de langue et littérature de la classe de seconde

La classe de seconde vise à consolider les acquis du collège. L'ensemble des textes étudiés permet de renforcer la connaissance de la littérature arabe à travers l'étude d'œuvres variées, abordées dans leur contexte culturel et social. Ce programme d'enseignement est également enrichi et illustré par l'étude d'œuvres artistiques variées (adaptations cinématographiques, théâtrales, musicales, œuvres picturales, sculpture, etc.).

Le programme d'enseignement se décline obligatoirement autour de quatre thématiques :

- regard sur l'Occident à travers un regroupement d'extraits d'œuvres ;

- le réalisme à travers l'étude d'extraits significatifs de l'œuvre de Naguib Mahfouz ;

- le texte théâtral contemporain : étude d'une œuvre dans son intégralité ;

- les grands débats de société à travers les médias.

1. Regards sur l'Occident dans la littérature de voyage et les romans

On s'intéresse, à travers cette thématique, à la relation que le monde arabe entretient avec l'Occident, et à l'évolution de ses représentations au cours de l'Histoire. Le monde arabe, à travers ses voyageurs, ses ambassadeurs, ses commerçants, ses armées et ses hommes de lettres a depuis fort longtemps été en contact avec des civilisations et des peuples différents et nombreux. Parmi eux, les peuples d'Occident. Il est intéressant de traiter cette thématique autour de la complexité des représentations (attirance, admiration, fascination, peur, rejet) et de croiser les regards portés par d'autres disciplines.

Depuis l'autobiographie de Ussama Ibn Mounqidh à la période des croisades, et les Rihla comme celles d'Ibn Joubayr, voyageur andalou du XIIe siècle, et d'Ibn Battouta au XIVe siècle, où le monde arabe se vit comme central, le regard sur l'autre se renouvelle lors de la Nahda au XIXe siècle avec des ambassadeurs comme Rifaa al-Tahtâwi, al-Saffar, ou al-Amrâwi et des voyageurs comme Fransis al-Marrash, Ali Moubarak ou d'autres.

2. Le réalisme à travers l'œuvre de Naguib Mahfouz

Ce courant majeur du XXe siècle est étudié principalement à travers des extraits significatifs de l'œuvre de Naguib Mahfouz. On accompagne cette étude par la lecture d'extraits d'autres œuvres réalistes comme celles de Yahya Haqqi, de Youssef Idriss, etc. On privilégie les œuvres portées à l'écran qui permettent de sensibiliser à l'analyse filmique.

3. Le texte théâtral au XXe siècle

Le théâtre est abordé par l'étude intégrale d'une œuvre. Les auteurs proposés le sont à titre indicatif. Des auteurs majeurs comme Tawfiq al-Hakim, Saad Allah Wannous, Abd al-Karim Bourshid peuvent être traités. Une place peut être faite également au théâtre en dialectal, notamment aux pièces des Frères Rahbani, de Mohammad al-Maghout, etc.

4. La presse et les grands débats de société

La presse permet d'aborder quelques grands débats de société qui traversent le monde arabe. Les thématiques choisies sont traitées avec la distance critique de la réflexion et la perspective la plus informée. Les élèves s'attachent en particulier à analyser les mécanismes de l'argumentation, et à s'y exercer.

Les activités mises en place se font tant à l'oral qu'à l'écrit, individuellement ou lors de débats préparés et argumentés, et peuvent donner lieu à l'élaboration de dossiers, de revues de presse, de journaux lycéens, de blogs, la participation à des radios lycéennes, à la semaine de la presse, etc.

Elles peuvent être prolongées par des visites de journaux, d'agences de presse, de radios, ou de télévision, des rencontres avec des journalistes et des photographes de presse.

Cycle terminal

Le travail initié en classe de seconde se poursuit au cycle terminal par un approfondissement de la compréhension des œuvres littéraires prises dans leur contexte historique, géographique, social, économique et politique. L'entraînement aux méthodes d'analyse et de commentaire littéraires se poursuit et s'intensifie jusqu'à la classe terminale.

Orientations proposées pour la classe de première et la classe terminale

1. Écouter et parler

- S'entraîner à l'écoute de documents authentiques longs et variés (entretiens littéraires audio ou vidéo, émissions littéraires, adaptations cinématographiques, audio-livres,) ;

- mettre en voix et en espace des textes (poésie, théâtre, texte argumentatif, etc.) ;

- mémoriser des extraits pour leur qualité littéraire ;

- s'exercer régulièrement à la prise de parole en continu, à l'expression de son opinion et au débat argumenté ;

- acquérir les différentes terminologies propres à l'expression littéraire.

2. Lire

- Approfondir l'étude détaillée d'œuvres intégrales ;

- étudier la contribution de la forme et du style au sens du texte ;

- développer l'étude d'un mouvement littéraire, d'une période ou d'un genre littéraire à travers plusieurs œuvres ou extraits d'œuvres ;

- approfondir les différents contextes qui sous-tendent une œuvre et en définissent la signification ;

- accompagner les élèves à passer d'une première lecture à une lecture critique.

3. Écrire

- Poursuivre l'entraînement au résumé ;

- entraîner au commentaire et à la dissertation littéraire ;

- entraîner à la rédaction de l'analyse d'un document ;

- entraîner à la construction et à l'expression argumentée d'un raisonnement portant sur une problématique littéraire liée à une œuvre étudiée en classe.

4. L'étude de la langue : la variation linguistique

Le travail sur ce point commencé en classe de seconde est poursuivi et approfondi au cycle terminal.

Programme littéraire de langue et littérature du cycle terminal

Le programme d'enseignement se décline obligatoirement autour des six thématiques abordées dans la littérature selon les modalités suivantes pour le cycle terminal.

On étudie les thématiques suivantes en classe de première :

1. De l'amour

Cette thématique est abordée en grande partie à travers la poésie sans exclure la prose. Les fondements des thèmes de la passion amoureuse sont construits dans la poésie anté-islamique et classique, et notamment avec :

- les figures des couples mythiques tels que Antara et Abla, Qays et Loubna, Qays Ibn al-Moulawwah et Layla, Jamil et Bouthayna, Kouthayr et Azza ;

- les poètes majeurs tels que Imrou al-Qays, Oumar Ibn Abi Rabiaa, Abou Nouwwas, etc. ;

- les poèmes andalous « Mouwashshahat » tels ceux d'Ibn Zaydoun et Ibn Hamdis ;

- les poèmes d'amour mystique tels ceux d'Ibn Arabi, d'al-Hallaj et de Rabiaa al-Adawiyya.

L'étude d'extraits d'œuvres poétiques permet aux élèves de s'initier à la métrique arabe. Ce travail permet de mieux comprendre la portée de l'innovation que constituent la poésie libre et la spécificité de la prose rimée.

En outre, des extraits d'œuvres majeures en prose sont étudiés en contrepoint de l'étude de la poésie amoureuse. Citons à titre indicatif Abu al-Faraj al-Isfahani, Ibn Hazm, etc.

Ces motifs poétiques trouvent un prolongement dans la création poétique contemporaine. Il est souhaitable que les élèves les étudient à travers quelques grands poètes contemporains tels que Nizar Qabbani, Amal Donqol, etc.

Les œuvres chantées par de grands artistes, comme Oum Kalthoum, Fayrouz, Sabah Fakhri et tant d'autres, permettent une approche sensible de ce répertoire classique et de la permanence de ses thèmes dans leurs évolutions contemporaines. 

2. L'autobiographie

Ce genre est très présent dans la littérature arabe depuis le XIXe siècle. Il prépare à aborder la thématique de l'émergence du sujet qui sera approfondi en classe terminale.

À travers les différents types d'autobiographie, on suit les étapes de l'affranchissement de l'individu du poids de la communauté et de la société, du « je » masqué puis dévoilé jusqu'au « je » qui assume la narration et se positionne par rapport à la communauté. L'expression de soi et de l'autre est étudiée à travers une production littéraire riche, dont on peut citer à titre d'exemple : Usfur min al-Charq de Tawfiq al-Hakim, Hayati d'Ahmad Amin, Qindil Oumm Hachim de Yahia Haqqi, al-Hayy al-latini de Souhail Idriss, Rihla jabaliyya, rihla saaba de Fadwa Tuqan.

3. L'émergence de la modernité : la Nahda

La Nahda, « Renaissance » arabe au XIXe siècle, marque l'irruption de la modernité dans la pensée et les lettres arabes.

  • La Nahda, mouvement de pensée réformiste

En partant de la confrontation de textes de réformateurs de la fin du XIXe siècle, deux visions de la réforme sont mises en évidence : l'une, endogène, qui propose une révision interne de la société islamique et l'autre, exogène, née du contact avec l'Occident, qui propose un modèle fondé sur la modernité occidentale. Trois thèmes d'étude sont privilégiés :

- la réforme du système politique ;

- la réforme de l'enseignement ;

- la réforme du statut de la femme.

Citons ici, à titre indicatif des auteurs comme : Khayr al-Din al-Tunsi, Jamal al-Din al-Afghani, Abd al-Rahman al-Kawakibi, Mohammad Abdo, Qasim Amin, Farah Antun, Rashid Ridha, al-Tahir al-Haddad, Ibn Badis, Shakib Arslan, Ali Abd al-Raziq, etc.

Ainsi que les grandes figures féminines de Nabawiyya Musa, Huda Shaarawi, Rose al-Youssef, et les premières revues féminines.

  • La Nahda, mouvement de renouveau littéraire

Le contact avec l'Occident donne lieu à la création de genres littéraires nouveaux : le roman, le théâtre, la nouvelle, ainsi qu'à une profonde évolution de la langue, qui permet de mettre en perspective les débats actuels sur l'évolution et l'avenir de la langue arabe.

On étudie les thématiques suivantes en classe terminale.

4. L'émergence du sujet dans la littérature

Outre l'étude de l'œuvre intégrale du programme limitatif, cette thématique permet d'aborder d'autres auteurs.

Un des premiers traits de la modernité tient à l'affirmation de l'individu comme sujet autonome, ayant le droit de choisir son destin hors du groupe et de ses normes, et d'agir librement. La littérature contemporaine exprime puissamment cette aspiration. Des femmes y jouent un rôle de premier plan, comme, à titre d'exemple non exhaustif : Layla Baalbaki, Ahlam Mostaghanmi, Hanan al-Cheikh, Hoda Barakat, Rajaa Abd-Allah al-Sani, etc.

5. Pouvoir et liberté

Outre l'étude d'extraits des deux œuvres du programme limitatif, cette thématique permet d'aborder d'autres auteurs.

Elle est en rapport étroit avec la thématique de l'émergence du sujet dans la littérature. Elle est traitée dans ses aspects sociétaux et politiques. La littérature contemporaine, là aussi, exprime avec force et parfois véhémence, dans le roman et la nouvelle, les aspirations à la liberté face à un pouvoir vécu comme oppressif.

6. Les défis de la modernité au XXe siècle et au XXIe siècle

Vers une pensée moderne au XXe siècle et au XXIe siècle

Des questions majeures occupent la réflexion de nouveaux penseurs dans le monde arabe : la place de l'Islam, la notion de liberté, les Droits de l'homme et l'émancipation des femmes. Ces questions sont abordées par des extraits d'écrits d'intellectuels d'origines diverses et appartenant à différents courants de pensée : al-Jabiri, Oumlil, A. al-Charfi, Hamid Abou Zayd, Hadi al-Alawî, Adonis, etc.

  • Vers une écriture poétique nouvelle: du classicisme à la poésie libre

L'évolution de la poésie du XIXe siècle à nos jours conduit à l'étude d'auteurs majeurs de la conscience moderne tels que al-Baroudi, Ahmad Chawqi, Hafiz Ibrahim, Khalil Moutran, Jibran Khalil Jibran, Nazik al-Mala'ika, Badr Shakir al-Sayyab, Abd al-Wahhab Bayyati, Ounsi al-Hajj, Adonis, Mahmoud Darwish, etc.

Le programme limitatif est renouvelé partiellement tous les trois ans et publié par note de service.

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information