Enseignements primaire et secondaire

 
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Baccalauréat technologique

Évaluation des compétences expérimentales, baccalauréat série STL - session de juin 2014

NOR : MENE1408225N
note de service n° 2014-049 du 9-4-2014
MEN - DGESCO MPE


Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; au directeur du service interacadémique des examens et concours d'Ile-de-France ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux chefs d'établissement ; aux professeures et professeurs

Cette note de service organise l'épreuve citée en objet pour la session de juin 2014 du baccalauréat dans les spécialités de biotechnologies et de sciences physiques et chimiques en laboratoire.

La préparation, le déroulement et le suivi de cette épreuve d'examen doivent être conduits conformément à la définition d'épreuve concernée et aux consignes définies tant aux niveaux national que local.

Les chefs d'établissement sont responsables de l'organisation de cette épreuve. Ils définissent et mettent en œuvre, dans le strict respect des consignes de sécurité nationales et académiques, le dispositif matériel nécessaire. Ils communiquent le calendrier qu'ils ont retenu en la matière au recteur d'académie ou au vice-recteur concerné.

Les professeurs sont astreints à une obligation de stricte confidentialité tout au long de l'épreuve. Cette confidentialité s'applique aux situations d'évaluation dans leur intégralité et doit s'exercer conformément aux consignes précitées.

1 - Spécialité biotechnologies

 

L'épreuve d'évaluation des compétences expérimentales dans la spécialité biotechnologies concerne toutes les académies de métropole et des départements et régions d'outre-mer ainsi que la Polynésie française.

 

Situations d'évaluation et documents d'accompagnement

Deux banques, contenant l'ensemble des supports de l'épreuve, ont été constituées :

- l'une est destinée aux académies de métropole, de Guyane et de Martinique ainsi qu'à la Polynésie française ;

- l'autre concerne la Guadeloupe.

 

16 situations d'évaluation, numérotées de 1 à 16, figurent dans la première et 2, numérotées de 1 à 2, dans la seconde. Chacune d'elles comprend quatre fichiers :

- un fichier « matière d'œuvre » ;

- un fichier « sujet » ;

- un fichier « dossier technique » ;

- un fichier « grille d'évaluation ».

 

Dans les deux cas, ces situations sont accompagnées :

- d'un fichier « tableur-grapheur », nécessaire pour l'exploitation des valeurs mesurées ;

- d'un aide-mémoire de métrologie 2014, à photocopier à raison d'un exemplaire par candidat ;

- d'un fichier « descripteurs IAM » et d'un fichier de recommandations à photocopier pour chaque évaluateur.

 

Les banques ont été transmises sous forme numérique à leurs destinataires pour communication aux centres d'épreuve.

Dès réception, le chef d'établissement conserve la banque, dans son intégralité, dans un endroit dédié et sécurisé de l'établissement. Toute copie de la banque, sous quelque forme que ce soit, est absolument interdite.


Préparation et déroulement de l'épreuve

À partir de l'analyse des matières d'œuvre, de la capacité des laboratoires, des contraintes matérielles et du nombre d'examinateurs potentiels, l'établissement décide du nombre de sujets nécessaires dans chaque laboratoire utilisé pour le déroulement de cette épreuve.

Le choix des sujets s'effectue, ensuite, sous la responsabilité du chef de travaux ou du professeur coordonnateur de biotechnologies, responsable des laboratoires. Un juste équilibre est offert entre les différentes composantes de l'enseignement de la spécialité. Cette sélection doit s'effectuer dans des locaux sécurisés de l'établissement. En dehors de ceux-ci, les professeurs ont interdiction de communiquer, sauf en cas d'incident significatif (cf. infra), sur les situations d'évaluation et de se les échanger, en tout ou partie. Tout document, de quelque nature que ce soit, servant ou ayant servi à cette sélection, doit rester dans les lieux dédiés à cette tâche et être systématiquement détruit après usage.

L'épreuve se déroule selon le calendrier figurant en annexe pour la métropole, la Guyane et la Martinique et selon le calendrier fixé par le recteur d'académie pour la Guadeloupe et par le vice-recteur pour la Polynésie française.

Tout incident significatif relatif au contenu même de la banque doit être signalé et traité au niveau de l'académie ou de la collectivité d'outre-mer concernée, par la cellule d'alerte que le recteur d'académie ou le vice-recteur aura mise en place à cet effet. Tout autre incident significatif doit être immédiatement signalé par le chef d'établissement concerné au recteur d'académie ou au vice-recteur qui en saisira la direction générale de l'enseignement scolaire (mission du pilotage des examens) pour décision.

 

Suivi de l'épreuve

Le chef d'établissement veille à ce que tous les éléments de la banque soient intégralement récupérés en fin d'épreuve.

Les inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux dressent, avec le concours des professeurs, un bilan de l'épreuve pratique qui est transmis, ensuite, à l'inspection générale de l'éducation nationale.

2 - Spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire

L'épreuve d'évaluation des compétences expérimentales dans la spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire concerne toutes les académies de métropole et des départements et régions d'outre-mer ainsi que Mayotte.

 

Situations d'évaluation et documents d'accompagnement

Une banque, contenant l'ensemble des supports de l'épreuve, a été constituée.

15 situations d'évaluation y figurent :

- en physique : P4 ; P6 ; P10 ; P11 ; P19 ;

- en physique-chimie : PC1 ; PC3 ; PC5 ; PC15 ; PC16 ;

- en chimie : C2 ; C8 ; C9 ; C14 ; C17.

Elles sont accompagnées d'un fichier de consignes pour les enseignants.

La banque a été transmise sous forme numérique aux académies destinataires pour communication aux centres d'épreuve.

Dès réception, le chef d'établissement conserve la banque, dans son intégralité, dans un endroit dédié et sécurisé de l'établissement. Toute copie de la banque, sous quelque forme que ce soit, est absolument interdite.

 

Préparation et déroulement de l'épreuve

Le choix des sujets doit offrir un juste équilibre entre les différentes composantes de l'enseignement de la spécialité. Cette sélection doit s'effectuer dans des locaux sécurisés de l'établissement. En dehors de ceux-ci, les professeurs ont interdiction de communiquer, sauf en cas d'incident significatif (cf. infra), sur les situations d'évaluation et de se les échanger, en tout ou partie. Tout document, de quelque nature que ce soit, servant ou ayant servi à cette sélection, doit rester dans les lieux dédiés à cette tâche et être systématiquement détruit après usage.

L'épreuve se déroule selon le calendrier fixé par le recteur d'académie ou le vice-recteur concerné.

Tout incident significatif relatif au contenu même de la banque doit être signalé et traité au niveau de l'académie ou du vice-rectorat concerné, par la cellule d'alerte que le recteur d'académie ou le vice-recteur aura mise en place à cet effet. Tout autre incident significatif doit être immédiatement signalé par le chef d'établissement concerné au recteur d'académie ou au vice-recteur qui en saisira la direction générale de l'enseignement scolaire (mission du pilotage des examens) pour décision.

 

Suivi de l'épreuve

Le chef d'établissement veille à ce que tous les éléments de la banque soient intégralement récupérés en fin d'épreuve.

Les inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux dressent, avec le concours des professeurs, un bilan de l'épreuve pratique qui est transmis, ensuite, à l'inspection générale de l'éducation nationale.

3 - Aménagement de l'épreuve à l'attention des candidats présentant un handicap

En application des articles D. 351-27 et D. 351-28 du code de l'éducation, le recteur d'académie peut accorder aux candidats présentant un handicap, sur proposition du médecin désigné par la Maison départementale des personnes handicapées, un aménagement de l'épreuve. Les adaptations accordées peuvent porter notamment sur le choix des types de situations proposés au tirage au sort, sur l'aménagement du poste de travail, sur la majoration du temps imparti, sur l'aide d'un secrétaire, sur la présentation voire l'adaptation du sujet lui-même. Dans ce dernier cas, on veillera à ce que le sujet permette que des compétences expérimentales soient mises en œuvre par le candidat afin qu'elles puissent être évaluées. L'objectif est que le maximum de candidats en situation de handicap puissent passer l'épreuve, sans toutefois que soient dénaturées les compétences expérimentales évaluées.

 

Rappel des textes en vigueur

- Définition de l'épreuve d'évaluation des compétences expérimentales dans la série STL, applicable à compter de la session 2013 : note de service n° 2012-035 du 6 mars 2012 (BOEN n° 12 du 22 mars 2012).

- Utilisation des calculatrices : circulaire n° 99-186 du 16 novembre 1999 (BOEN n° 42 du 25 novembre 1999).


Pour le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Paul Delahaye

Annexe

Baccalauréat STL biotechnologies - Épreuve de compétences expérimentales en biotechnologie 

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE