Études et statistiques de la Depp

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Contact

Le centre de documentation communique toute information statistique détaillée sur l'enseignement scolaire et supérieur.

Téléphone
01 55 55 73 58
Lundi, mercredi, jeudi de 14h00 à 16h30.

Contacter le centre de documentation par voie électronique : rechercher une information statistique ou un fichier d'établissements

Publications

Toutes les publications

Retrouvez toutes les publications de la Depp

 

À la une

Géographie de l’École

Les publications annuelles

Découvrez les indicateurs de résultats des lycées

Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur

L'état de l'école 2016'

L'Europe de l'éducation en chiffres

Education in Europe : Key Figures

Atlas académique des risques sociaux d’échec scolaire : l’exemple du décrochage

RERS 2016

L’éducation nationale en chiffres 2015

Abonnez-vous

Abonnez-vous à la liste d'information et recevez toute l'actualité de la Depp

Diffusion de l'information statistique

La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance [DEPP] conçoit et produit des données et indicateurs sur la situation du système éducatif français. Elle est responsable de la diffusion et de l'analyse des informations qu'elle détient. Ce faisant, elle apporte des éléments de connaissance à l'ensemble de la société, participant ainsi au débat public général.

Les publications de la DEPP sont disponibles en ligne, sous la forme de fichiers imprimables à télécharger, accompagnés de tableaux de données chiffrées et de graphiques.

Missions de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance

Commander une publication

Imprimer le bon de commande
Commander une publication de la Depp

Le retourner à l'adresse
DEPP-Diffusion/Vente
61-65, rue Dutot
75732 Paris cedex 15

Sites à consulter

Eurydice
Eurydice
Le réseau européen sur les systèmes éducatifs européens constitue une importante source d'information et de ressources en ligne.
Rapports thématiques et chiffres clés
Eurypedia, l'encyclopédie européenne sur les systèmes éducatifs nationaux

Data.gouv.fr
Portail interministériel qui rassemble et met à disposition librement l'ensemble des informations publiques de l'État.
Data.gouv.fr
Vous pourrez notamment consulter la liste géolocalisée des établissements d'enseignement des premier et second degrés, des structures administratives de l'éducation du ministère de l'éducation nationale (secteurs public et privé).
Adresse et géolocalisation des établissements d'enseignement du premier et second degrés

L’apprentissage des langues vivantes étrangères dans l’Union européenne : formation initiale et mobilité des enseignants du secondaire inférieur
La résolution du Conseil européen du 14 février 2002 sur la promotion de la diversité linguistique et de l'apprentissage des langues encourage les États membres de l’Union européenne (UE) à développer des méthodes pédagogiques innovantes grâce à la formation des enseignants, et incite ces derniers à la mobilité transnationale pour mieux se former à la langue qu’ils enseignent. La quatrième édition du rapport d’Eurydice Chiffres clés de l’enseignement des langues à l’école en Europe (2017) offre un aperçu comparatif des évolutions des systèmes et des pratiques d’enseignement des langues étrangères dans 37 pays européens depuis 2003.

L’apprentissage des langues vivantes étrangères dans l’Union européenne : parcours des élèves
Le cadre stratégique européen Éducation et Formation 2020 souligne la nécessité pour les États membres de l’Union européenne (UE) de promouvoir le plurilinguisme notamment en favorisant l'enseignement, dès le plus jeune âge, d'au moins deux langues étrangères. La tendance vers un apprentissage plus précoce de la première langue étrangère se poursuit. En 2015, dans l’Union européenne, cet apprentissage commence en moyenne à l’âge de 7 ans. En 2014, 84 % des élèves de primaire apprennent une langue vivante étrangère. Ils n’étaient que 69 % en 2005. Lorsqu’une deuxième langue étrangère obligatoire est enseignée, elle est le plus souvent introduite dans le premier cycle du secondaire. 

Concours enseignants 2016 du second degré public
À la session 2016, un peu plus de 17300 postes ont été ouverts au recrutement d’enseignants du second degré public par les voies externe (76%), interne (13%) et réservée (11%) pour la France entière (France métropolitaine, DOM, COM et Nouvelle-Calédonie). Aux concours externes, l’augmentation de 5% des admissions n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des postes ouverts. Elles restent inférieures de 13% aux besoins de recrutement. La pénurie touche principalement des disciplines comme les mathématiques (35% à l’agrégation et 20% au Capes) ou l’anglais (13% au Capes) même si le taux de postes vacants s’y réduit en 2016.

Concours de professeurs des écoles dans l’enseignement public - Session 2016
À la session 2016, un peu plus de 13000 postes ont été ouverts aux concours enseignants du premier degré public (97% aux concours externes, 3% aux concours internes) pour la France métropolitaine et les départements d’outre-mer, soit +8%. Par rapport à la session précédente, le nombre d’admis aux concours externes poursuit sa progression (+4%). Tandis que 95% de ces postes sont pourvus, plus de 600 postes sont restés vacants, principalement dans les académies de Créteil et de Versailles. L’organisation pour la seconde fois d’un concours supplémentaire à Créteil a permis de pourvoir les 500 postes offerts.

Le niveau de formation et de diplôme : déterminant dans l'insertion des lycéens professionnels
En février 2016, sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, 45 % des lycéens ont un emploi. La part des lycéens en emploi augmente de deux points par rapport à 2015. 13 % sont inactifs et 42 % cherchent du travail.
Quel que soit le niveau de formation, obtenir le diplôme demeure déterminant dans l’insertion des jeunes : les diplômés ont un taux d’emploi de 49 % contre 34 % pour ceux qui n’ont pas obtenu le diplôme préparé.

Le niveau de formation et de diplôme demeure toujours déterminant dans l'insertion des apprentis
Quel que soit le niveau de formation, quitter le système éducatif après avoir obtenu le diplôme préparé demeure déterminant pour l’insertion des jeunes. En février 2016, sept mois après leur sortie d’un centre de formation d’apprentis, à même niveau de formation, 69 % des diplômés travaillent contre 49 % des sortants n’ayant pas obtenu le diplôme. En moyenne, 65 % des jeunes ayant suivi des études de niveau CAP à BTS ont un emploi, soit trois points de plus qu’en 2015. Parmi eux, la moitié a un contrat à durée indéterminée.

  Élèves et apprentis

Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : après la stabilisation de 2016, les effectifs devraient baisser en 2017 et 2018
Le nombre d’élèves dans le premier degré devrait s’établir à 6 791 700 à la rentrée 2017 et à 6 761 600 à celle de 2018 ; il était de 6 806 000 à la rentrée 2016, stable par rapport à 2015. À la rentrée 2017, le nombre d’élèves dans le premier degré devrait baisser pour la première fois depuis 2011, essentiellement pour des raisons démographiques. Cette baisse devrait continuer à la rentrée 2018. Elle affectera aux deux rentrées les niveaux préélémentaire et élémentaire. La baisse en préélémentaire devrait être particulièrement importante à la rentrée 2018.

Prévisions d'effectifs d’élèves du second degré pour les années 2017 et 2018

Après leur entrée en sixième en 2007, près de quatre élèves de Segpa sur dix sortent diplômés du système éducatif

Les élèves du premier degré à la rentrée 2016 : moins d'un élève sur dix est en retard à l'entrée en CM2

Les élèves du second degré à la rentrée 2016 : une baisse généralisée des taux de redoublement

  Évaluation des acquis des élèves

Les élèves de 15 ans en France selon PISA 2015 en culture scientifique : des résultats stables, toujours marqués par de fortes inégalités
En mai 2015, 6 100 élèves de 15 ans scolarisés à la fois dans les collèges et lycées français ont participé à l’enquête internationale PISA, ainsi que leurs homologues de 71 autres pays.
En culture scientifique, le score moyen de la France, comme celui de l’OCDE dans son ensemble, reste stable entre 2006 et 2015 et se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE.
Les élèves français interprètent mieux les données et les faits que la moyenne des pays de l’OCDE et ils obtiennent de meilleurs résultats dans les connaissances procédurales et épistémiques que dans les connaissances du contenu. Parmi les pays de l’OCDE, les résultats de la France sont le plus fortement corrélés avec le niveau socio-économique et culturel des familles. Cette corrélation est stable depuis 2006. Les élèves français de 15 ans scolarisés en lycée général et technologique obtiennent des résultats très supérieurs à la moyenne de l’OCDE. En revanche, les élèves scolarisés en lycée professionnel ou encore au collège ont un score très inférieur à cette moyenne.

TIMSS 2015 mathématiques et sciences - Évaluation internationale des élèves de CM1

Les performances des élèves de terminale S en physique - Évolution sur vingt ans

Les performances des élèves de terminale S en mathématiques - Évolution sur vingt ans

Les performances en orthographe des élèves en fin d'école primaire (1987-2007-2015)

Cedre 2003-2009-2015 – Maîtrise de la langue en fin d'école : l'écart se creuse entre filles et garçons

  Parcours scolaires, diplômes, insertion

Les bacheliers technologiques ont connu des trajectoires plus atypiques depuis le diplôme national du brevet
Tous les élèves qui passent un baccalauréat général ou technologique ont obtenu leur brevet. Dans un cas sur deux, les élèves obtiennent au baccalauréat un résultat relativement moins bon qu'au brevet (en termes d'accès à des mentions). La voie technologique permet plus que la voie générale aux élèves d'améliorer leur résultat par rapport au brevet. Elle permet en outre aux plus fragiles de réussir malgré un plus faible niveau académique en troisième. Les parcours de ces élèves sont souvent marqués par les redoublements et ils sont plus nombreux à passer par l'oral de rattrapage au baccalauréat.

Examens professionnels du second degré - Session 2016 : un taux de réussite en hausse avec plus de 83 % de réussite

Diplôme national du brevet 2016 : près de neuf candidats sur dix obtiennent leur diplôme

Résultats définitifs de la session 2016 du baccalauréat : stabilité de la réussite dans les voies générale et technologique, progression dans la voie professionnelle

  Écoles, établissements, climat scolaire

En 2015-2016, l'absentéisme touche en moyenne 4,5 % des élèves du second degré public
En 2015-2016, dans les établissements publics du second degré, 4,5 % des élèves ont été absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus par mois, en moyenne. Ce taux d'absentéisme moyen est de 2,8 % dans les collèges, de 5,1 % dans les lycées d’enseignement général et technologique (LEGT) et de 13,8 % dans les lycées professionnels (LP).
Comme chaque année, ce taux augmente au cours de l’année scolaire et il varie aussi fortement d’un établissement à l’autre : en janvier 2016, l’absentéisme touche moins de 2,1 % des élèves dans la moitié des établissements, alors que, dans un établissement sur dix, il dépasse 13,2 %. Ces 10 % d’établissements les plus touchés concentrent la moitié des élèves absentéistes.
Du fait de leurs absences, quel que soit le motif, les élèves perdent en moyenne 6,4 % de temps d’enseignement. Lorsque seules les absences non justifiées sont prises en compte, ce temps d’enseignement perdu passe à 1,4 %.
Dans 90 % des départements, moins de 1 % des élèves sont signalés pour absentéisme aux directions académiques.

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons

Au lycée, les filles s’impliquent davantage dans leur travail

Neuf élèves sur dix déclarent se sentir bien dans leur lycée

  Numérique

Le dispositif D'COL dans les collèges de l'éducation prioritaire aide principalement les élèves les plus faibles
D'COL est un dispositif numérique d'aide aux élèves de sixième en difficulté, en français, en mathématiques et en anglais. Si l'on n'observe pas d'effet global du dispositif sur les apprentissages des élèves pris dans leur ensemble, D'COL semble améliorer les résultats des élèves les plus faibles, en mathématiques et en anglais principalement. Les équipes pédagogiques, ainsi que les élèves concernés par le dispositif, estiment qu'il favorise l'autonomie, la confiance en soi et la motivation des élèves.

Les collèges connectés : une utilisation plus fréquente des outils numériques par les élèves, associée à une évolution des pratiques pédagogiques des enseignants

Le dispositif D'COL dans les collèges de l'éducation prioritaire aide principalement les élèves les plus faibles

Le numérique éducatif : un portrait européen

  Personnels

Les heures supplémentaires annualisées des enseignants à la rentrée 2015
La rentrée 2015 marque une rupture dans l'évolution du volume des heures supplémentaires annualisées (HSA) attribuées aux enseignants exerçant dans les établissements du second degré. Globalement, elles baissent dans le secteur public (- 3,8 %) et elles accélèrent leur croissance dans le secteur privé (+ 6 %) dans un contexte où les effectifs d'élèves et d'enseignants progressent à un rythme proche. Ces évolutions divergentes des HSA entre les deux secteurs résultent, en plus d'une utilisation différente de leur dotation, de la mise en place de mesures réglementaires modifiant le calcul du temps de service des enseignants. En effet, des activités connexes à l'enseignement ne sont plus prises en compte dans ce calcul impactant plus particulièrement les services des enseignants du secteur public pour lesquels ces activités avaient un poids initialement plus important.
Peu à peu, l'écart de pratique des HSA entre les deux secteurs se réduit : à la rentrée 2015, 72,8 % des enseignants qui ne sont pas à temps partiel en font dans le secteur public contre 69 % dans le secteur privé, alors qu'à la rentrée 2014 ils étaient 72,2 % dans le secteur public et 64,2 % dans le secteur privé.

Revue Éducation et formations n° 92, décembre 2016 : "Les enseignants : professionnalisation, carrières et conditions de travail"

La rémunération des enseignants du MEN en 2014

  Couts et financement

Le coût de l'éducation en 2015 : près de 7 % du PIB consacrés à l'éducation, soit 147,8 milliards d'euros
La France a consacré 147,8 milliards d’euros à son système éducatif en 2015, soit 6,8 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 440 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement, allant de 6 190 euros pour un écolier à 11 680 euros pour un étudiant. L’État est le premier financeur de l’éducation (57 %), devant les collectivités territoriales (24 %). Les dépenses de personnel, en augmentation, représentent trois quarts du total.

Le Compte de l'éducation : principes, méthodes et résultats pour les années 2006 à 2014

La dépense pour le parcours d'un élève ou d'un étudiant en France et dans l'OCDE en 2012

La dépense d'éducation des collectivités territoriales : 35 milliards d'euros en 2014

  Formation continue

Dispositif académique de validation des acquis : nouveau recul du nombre des diplômes délivrés par la VAE en 2015
Le nombre des diplômes délivrés après une validation des acquis de l’expérience est à nouveau en baisse. En 2015, les jurys ont examiné 19 300 candidatures à un diplôme professionnel de l’Éducation nationale et délivré 13 150 diplômes, soit respectivement 3 % et 2 % de moins qu’en 2014. Ce nouveau recul touche aussi les recevabilités qui filtrent l’accès au dispositif.

La formation continue universitaire forme toujours plus de salariés

Validation des acquis de l'expérience dans les établissements d'enseignement supérieur : la baisse se poursuit en 2015

Dispositif académique de validation des acquis de l'expérience : baisse de 3 % du nombre des diplômes délivrés par VAE en 2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE