Études et statistiques de la Depp

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Publications

Toutes les publications

Retrouvez toutes les publications de la Depp

 

À la une

L'état de l'école 2016'

L'Europe de l'éducation en chiffres

Education in Europe : Key Figures

Les publications annuelles

Atlas académique des risques sociaux d’échec scolaire : l’exemple du décrochage

Éducation & Formations n°91 - Massification scolaire et mixité sociale

RERS 2016

Bilan social 2014-2015

Découvrez les indicateurs de résultats des lycées

Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur

L’éducation nationale en chiffres 2015

Géographie de l’École

Abonnez-vous

Abonnez-vous à la liste d'information et recevez toute l'actualité de la Depp

Contacts

Le centre de documentation communique toute information statistique détaillée sur l'enseignement scolaire et supérieur.

Téléphone
01 55 55 73 58
Lundi, mercredi, jeudi de 14h00 à 16h30.

Contacter le centre de documentation par voie électronique : rechercher une information statistique ou un fichier d'établissements

Sites à consulter

Eurydice
Eurydice
Le réseau européen sur les systèmes éducatifs européens constitue une importante source d'information et de ressources en ligne.
Rapports thématiques et chiffres clés
Eurypedia, l'encyclopédie européenne sur les systèmes éducatifs nationaux

Data.gouv.fr
Portail interministériel qui rassemble et met à disposition librement l'ensemble des informations publiques de l'État.
Data.gouv.fr
Vous pourrez notamment consulter la liste géolocalisée des établissements d'enseignement des premier et second degrés, des structures administratives de l'éducation du ministère de l'éducation nationale (secteurs public et privé).
Adresse et géolocalisation des établissements d'enseignement du premier et second degrés

Diffusion de l'information statistique

La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance [DEPP] conçoit et produit des données et indicateurs sur la situation du système éducatif français. Elle est responsable de la diffusion et de l'analyse des informations qu'elle détient. Ce faisant, elle apporte des éléments de connaissance à l'ensemble de la société, participant ainsi au débat public général.

Les publications de la DEPP sont disponibles en ligne, sous la forme de fichiers imprimables à télécharger, accompagnés de tableaux de données chiffrées et de graphiques.

Missions de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance

Depuis la loi de 2005, la scolarisation des enfants en situation de handicap a très fortement progressé
La scolarisation en milieu ordinaire des élèves en situation de handicap a augmenté de 80 % en neuf ans. En 2015, les élèves fréquentent plus souvent une classe ordinaire qu’en 2006. Dans le second degré, les effectifs ont été multipliés par 2,7 ; cette hausse s’est aussi accompagnée d’une très forte augmentation du nombre d’élèves scolarisés en ULIS. L’accompagnement individualisé a plus que doublé et concerne aujourd’hui 39 % des élèves du premier degré et 18 % de ceux du second degré.

L'état de l'École 2016. Coûts, activités, résultats
Pour la vingt-sixième année consécutive, L'état de l'École réunit les indicateurs statistiques essentiels pour analyser le système éducatif français et apprécier les politiques mises en œuvre. Structuré autour des moyens affectés à l'École, des conditions de scolarisation et des résultats des élèves, il s'attache à décrire les principales évolutions en cours et apporte l'éclairage des comparaisons internationales. Il souligne les efforts engagés ainsi que les progrès restant à accomplir, notamment en matière de lutte contre les inégalités liées à l'origine sociale, aux contextes économique et culturel des élèves.Cette édition s'enrichit d'une nouvelle fiche sur la scolarisation des élèves en situation de handicap.

TIMSS 2015 mathématiques et sciences - Évaluation internationale des élèves de CM1
L’étude internationale TIMSS 2015 mesure les performances en mathématiques et en sciences des élèves à la fin de la quatrième année de scolarité obligatoire (cours moyen 1re année pour la France). Ces élèves sont entrés en cours préparatoire en 2011.
Avec un score de 488 points en mathématiques et de 487 points en sciences, la France se situe en deçà de la moyenne internationale (500 points en mathématiques et en sciences), et de la moyenne européenne (527 points en mathématiques ; 525 points en sciences), globalement et quel que soit le domaine de contenus ou le domaine cognitif considéré.

Les performances des élèves de terminale S en physique - Évolution sur vingt ans
En mai 2015, 4 000 élèves de terminale S ont participé aux épreuves de physique de l’étude TIMSS Advanced, ainsi que des élèves ciblés dans huit autres pays comme suivant un enseignement avancé de physique à la fin du secondaire. Ces élèves représentent 21,5 % d’une classe d’âge en France. En physique, la France se situe dans le dernier groupe du classement, en baisse par rapport à 1995 mais avec des résultats très contrastés suivant le domaine cognitif considéré.

Les performances des élèves de terminale S en mathématiques - Évolution sur vingt ans
En mai 2015, 4 000 élèves de terminale S ont participé aux épreuves de mathématiques de l’étude TIMSS Advanced, ainsi que des élèves ciblés dans huit autres pays comme se destinant à des carrières scientifiques. Ces élèves représentent 21,5 % d’une classe d’âge en France. En mathématiques, le score de la France est en baisse depuis 1995. Ainsi, la France affiche une performance intermédiaire en 2015, sauf pour les élèves de terminale S ayant choisi la spécialité Mathématiques et ceux souhaitant intégrer une classe préparatoire aux grandes écoles scientifique, qui affichent de très bonnes performances.

Le coût de l'éducation en 2015 : près de 7 % du PIB consacrés à l'éducation, soit 147,8 milliards d'euros
La France a consacré 147,8 milliards d’euros à son système éducatif en 2015, soit 6,8 % du PIB. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 440 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement, allant de 6 190 euros pour un écolier à 11 680 euros pour un étudiant. L’État est le premier financeur de l’éducation (57 %), devant les collectivités territoriales (24 %). Les dépenses de personnel, en augmentation, représentent trois quarts du total.

Les actes de violence contre les filles sont plus fréquents dans les lycées professionnels comptant le plus de garçons
Les établissements publics du second degré ont déclaré en moyenne 12,8 incidents graves pour 1 000 élèves en 2015-2016, un chiffre comparable à celui de l’année précédente. Les garçons sont plus souvent auteurs d’incidents graves que les filles. Les actes de violence qu’ils commettent relèvent plus souvent de la violence physique quand ils concernent un garçon, de la violence verbale quand ils concernent une fille. En lycée professionnel, les filles sont plus souvent victimes de violence dans les établissements où elles sont moins nombreuses.

Au lycée, les filles s’impliquent davantage dans leur travail
Interrogés pour la première fois en 2015 dans le cadre d’une enquête nationale de victimation et de climat scolaire au lycée, les lycéennes ont une opinion sur le climat scolaire plus favorable que les lycéens, mais elles sont autant concernées par les problèmes de violences. Il s’agit plutôt d’une violence psychologique, alors que les garçons sont deux fois plus souvent victimes de violences physiques. La cyber-violence concerne un peu plus les filles que les garçons. Les différences les plus importantes au lycée concernent le vécu scolaire. L’enquête montre une plus forte adaptation scolaire pour les filles avec une attention plus importante en classe et un plus grand nombre d’heures travaillées en dehors du temps scolaire.

  Élèves et apprentis

L’apprentissage au 31 décembre 2015
Au 31 décembre 2015, les centres de formation d’apprentis accueillent 405 200 apprentis, soit une stabilité par rapport à 2014 (- 0,2 %). La baisse s’atténue fortement dans l’enseignement secondaire (- 2,2 % contre - 6,7 % entre 2014 et 2015), tandis que la croissance de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur s’accélère de façon marquée (+ 3,8 % après + 0,6 % en 2014). Le nombre d’entrées en apprentissage est en progression en 2015 (+ 1,9 %). Les entrées à l’issue de la classe de troisième augmentent de 3,1 %. Le poids de l’apprentissage parmi les 16-25 ans remonte de 0,2 point.

Pour la première fois, un regard sur les parcours à l'école primaire des élèves en situation de handicap

En 2011, une famille sur trois était insatisfaite de l'aide apportée aux élèves en difficulté au cours du collège

La scolarisation à deux ans : en éducation prioritaire, un enfant sur cinq va à l'école dès deux ans

 

  Évaluation des acquis des élèves

Les performances en orthographe des élèves en fin d'école primaire (1987-2007-2015)
Évalués en cours moyen deuxième année (CM2) en 2015, les élèves, entrés en cours préparatoire (CP) en 2010 pour la plupart, ont de moins bons résultats en orthographe que les élèves évalués en 1987 et 2007. La baisse des résultats constatée entre 1987 et 2007 n’a ainsi pas été enrayée. C’est l’orthographe grammaticale (règles d’accord entre le sujet et le verbe, accords dans le groupe nominal, accords du participe passé) qui demeure la source principale de difficultés pour les écoliers français.

Cedre 2003-2009-2015 – Maîtrise de la langue en fin d'école : l'écart se creuse entre filles et garçons

Cedre 2015 – Nouvelle évaluation en fin de collège : compétences langagières et littératie

Évaluation numérique des compétences du socle en début de sixième : des niveaux de performance contrastés selon les académies

  Parcours scolaires, diplômes, insertion

Le baccalauréat 2016 - Session de juin
À la session du baccalauréat de juin 2016, avec 88,5 % d’admis en France entière, le taux de réussite global est légèrement plus élevé que celui de 2015 (87,8 %). Le taux de réussite au baccalauréat général, de 91,4 %, est identique à celui de 2015. Celui du baccalauréat technologique, qui avait augmenté fortement de 2005 à 2014, est stable depuis à 90,7 %. Dans la voie professionnelle, le taux de réussite gagne 1,9 point et dépasse son niveau de 2014 avec 82,2 %. On compte ainsi 3 100 bacheliers professionnels de plus qu’en 2015. La part des bacheliers dans une génération augmente de 77,7 % en 2015 à 78,6 % en 2016 en raison du plus grand nombre de candidats dans la voie générale. 

Le niveau de formation et de diplôme demeure toujours déterminant dans l'insertion des apprentis

Le niveau de formation et de diplôme pour obtenir un emploi : déterminant dans l'insertion des lycéens professionnels

  Écoles, établissements, climat scolaire

La moitié des élèves absentéistes concentrés dans 10 % des établissements
En 2014-2015, les absences non justifiées d’au moins quatre demi-journées par mois concernent 4,4 % des élèves en moyenne. Ce taux d’absentéisme augmente tout au long de l’année et varie fortement d’un établissement à l’autre. Si il touche moins de 1,7 % des élèves dans la moitié des établissements en janvier 2015, il dépasse 11,6 % dans un établissement sur dix. Ces 10 % d’établissements les plus touchés concentrent la moitié des élèves absentéistes.

Neuf élèves sur dix déclarent se sentir bien dans leur lycée

Les signalements d'incidents graves dans le second degré public sont stables en 2014-2015

Climat scolaire et bien-être à l'école

  Numérique

Le dispositif D'COL dans les collèges de l'éducation prioritaire aide principalement les élèves les plus faibles
D'COL est un dispositif numérique d'aide aux élèves de sixième en difficulté, en français, en mathématiques et en anglais. Si l'on n'observe pas d'effet global du dispositif sur les apprentissages des élèves pris dans leur ensemble, D'COL semble améliorer les résultats des élèves les plus faibles, en mathématiques et en anglais principalement. Les équipes pédagogiques, ainsi que les élèves concernés par le dispositif, estiment qu'il favorise l'autonomie, la confiance en soi et la motivation des élèves.

Les collèges connectés : une utilisation plus fréquente des outils numériques par les élèves, associée à une évolution des pratiques pédagogiques des enseignants

Le dispositif D'COL dans les collèges de l'éducation prioritaire aide principalement les élèves les plus faibles

Le numérique éducatif : un portrait européen

  Personnels

La rémunération des enseignants du MEN en 2014
En 2014, les enseignants à temps plein ont en moyenne perçu un salaire net mensuel de 2 460 euros. Compte tenu d'une hausse des prix de 0,5 %, si l'on ne prend en compte que les enseignants présents en 2013 et 2014 avec la même quotité de travail, le salaire net moyen a augmenté de 1,7 % en euros constants, jusqu'à 2,0 % pour les professeurs des écoles.
Au total, la population enseignante ayant également renouvelée, puisque des enseignants ayant pris leur retraite ont été remplacés par ceux débutant leur carrière, le salaire net moyen de la population enseignante a légèrement diminué (-0,1 % en euros constants).

Concours de professeurs des écoles dans l'enseignement public : 40 % de recrutements externes en plus en 2015

Concours enseignants 2015 du secondaire public : 20 % d'admissions en plus aux concours externes rénovés

À la rentrée 2014, dans le second degré, un enseignant est face à 22 élèves en moyenne pendant une heure de cours

  Couts et financement

Le Compte de l'éducation : principes, méthodes et résultats pour les années 2006 à 2014
Combien coûte l’éducation ? Quels agents économiques, État, collectivités territoriales, ménages, entreprises, en assurent le financement ? Quelle est la dépense moyenne pour un élève ou pour un étudiant ? En répondant à ces questions, le Compte de l'éducation vise à apporter une mesure de l'effort monétaire que la collectivité nationale consacre au système éducatif. Il est en cohérence avec la Comptabilité nationale dont il constitue un compte satellite.

La dépense pour le parcours d'un élève ou d'un étudiant en France et dans l'OCDE en 2012

La dépense d'éducation des collectivités territoriales : 35 milliards d'euros en 2014

  Formation continue

La formation continue universitaire forme toujours plus de salariés
Les établissements d'enseignement supérieur publics (universités, écoles et Conservatoire national des arts et métiers) ont accueilli près de 480 000 stagiaires en formation continue en 2014, pour un chiffre d'affaires de 455 millions d'euros. Près de 90 000 diplômes ont été délivrés en formation continue, dont les deux tiers sont des diplômes ou titres nationaux. Ils représentent 11 % de l'ensemble des diplômes nationaux délivrés en formation initiale et continue.

Validation des acquis de l'expérience dans les établissements d'enseignement supérieur : la baisse se poursuit en 2015

Dispositif académique de validation des acquis de l'expérience : baisse de 3 % du nombre des diplômes délivrés par VAE en 2014

Douze ans de formation continue universitaire de 2001 à 2012

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE