Tous les rapports

Partager cette page

Recherche

les derniers rapports publiés

  • L'accueil, la gestion et la formation des personnels contractuels en EPLE
    Les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) ont accueilli au cours des dernières années un grand nombre de personnels contractuels, de droit public ou de droit privé, soumis à des régimes juridiques multiples. La mission a orienté ses investigations sur trois types de contractuels : les assistants d’éducation, les personnels en contrats aidés et les contractuels enseignants. La situation de l’EPLE désormais employeur de bénéficiaires de contrats à durée déterminée fait l’objet de la première partie de l’étude. Les inspecteurs généraux ont ensuite centré leurs analyses sur les EPLE qui assument également des fonctions de mutualisation pour le compte d’autres EPLE ou des écoles. La troisième partie du rapport traite de l’accueil en EPLE des contractuels enseignants, bien qu’ils ne soient ni recrutés ni gérés par les établissements. La mission formule enfin, dans une quatrième partie, dix propositions susceptibles d’améliorer et de sécuriser les modalités d’accueil, de gestion et de formation des contractuels en EPLE.

  • Les semaines de l'engagement lycéen
    Précédant le rapport sur les "dispositifs destinés à favoriser la vie lycéenne", cette note d'étape s'attarde sur les "semaines de l'engagement lycéen" qui se sont tenues dans tous les lycées du 30 septembre au 18 octobre 2013, avec leurs trois volets de projets citoyens, de formation des élèves et d'élection par ceux-ci de leurs délégués aux conseils pour la vie lycéenne. L'observation concrète de cet événement circonscrit, institué par une circulaire parue moins d'un mois auparavant, ne se limite pas à son effet sur la participation électorale ; elle met au jour les principaux ressorts, la place des divers acteurs et un certain nombre de blocages de la "vie lycéenne" dans le fonctionnement concret des établissements. C'est un paysage très disparate qui se dessine, autant du point de vue de la dynamique des projets que du point de vue de l'exercice d'une "démocratie lycéenne". Les constantes dégagées incitent cependant, avant la mise en place d'un "acte II de la vie lycéenne", à assurer la mise en œuvre effective de son acte I.

  • Évaluation du dispositif expérimental "ABCD de l'égalité"
    L’inspection générale de l’éducation nationale a été chargée de l’évaluation du dispositif expérimental "ABCD de l’égalité". Copilotée par les ministères de l’éducation nationale et des droits des femmes, cette opération visait à "susciter une évolution positive des attitudes des enseignants et des élèves des deux sexes" conformément aux engagements arrêtés par la "convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif" valant pour la période 2013-2018. Le bilan de la mise en place dans les académies est accompagnée d’une analyse du phénomène de contestation auquel a donné lieu ce dispositif expérimental ; des préconisations sont faites en vue d’une généralisation qui soit celle d’une éducation pour l’égalité des droits entre filles et garçons.

  • Le dispositif "plus de maîtres que de classes"
    Le dispositif "plus de maîtres que de classes" a été instauré par la circulaire du 18 décembre 2012. La loi pour la refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013 disposait qu’une partie des 7 000 emplois qu’elle prévoyait de créer lui serait consacrée. Le dispositif donne la possibilité d’affecter, sur la base d’un projet pédagogique, un enseignant supplémentaire dans une école ou un groupe scolaire. Il permet ainsi de mettre en place de nouvelles modalités d’organisation pédagogique pour aider les élèves les plus en difficulté à progresser. La mission des inspections générales s’est déroulée en deux temps. Elles ont d’abord observé les conditions d’installation du dispositif au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2013-2014, puis elles se sont consacrées, à partir du mois de janvier 2014, à l’étude des pratiques pédagogiques qui en ont découlé.

  • Rapport 2013 de la médiatrice de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur
    Monique Sassier, médiatrice de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, a présenté, mercredi 14 mai 2014, son rapport pour l'année 2013. Au sommaire : [Livre 1] La médiation dans l’éducation nationale et l’enseignement supérieur : le succès d’une liberté nouvelle,[Livre 2] Rapport du médiateur de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.

  • La mise en place des conseils école-collège
    Le conseil école-collège a été institué par l’article 57 de la loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École de la République. Le décret n° 2013-683 du 24 juillet 2013 a défini sa composition et ses modalités de fonctionnement et prévu la mise en place progressive de cette instance au cours de l’année scolaire 2013-2014. La mission a suivi ce processus. Elle s’est intéressée à la mise en place administrative des conseils (formes de pilotage au niveau académique et départemental, choix faits par les acteurs concernant la composition des conseils, articulation entre les différentes instances) et aux questions soulevées par leur création (sectorisation, organisation des temps de rencontre, indemnisations). Elle a également dressé un premier état des lieux des programmes d’actions engagés ou envisagés pour la rentrée 2014, en les resituant par rapport aux dispositifs existants. Si la vocation pédagogique du conseil est bien perçue par les acteurs, le rapport formule des préconisations pour que les actions proposées soient mises en cohérence et soient davantage conçues comme une réponse aux besoins des élèves.

  • Rapport du comité de suivi national de la réforme des rythmes scolaires
    Rapport adressé à Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale par le comité de suivi national de la réforme des rythmes scolaires.Au sommaire :
    • L'ambition éducatrice : les apports et les enjeux de la réforme.
    • Le partenariat : socle et clé de la réforme.
    • Temps scolaire, temps périscolaire : utiliser au mieux les possibilité d'aménagement qu'offre la réforme.

  • Évaluation des retombées des actions partenariales et innovantes sur la maîtrise de la langue
    Les actions partenariales et innovantes sont largement investies par les enseignants comme par les élèves dans les écoles et établissements. Elles permettent des pratiques diversifiées de la langue et de la culture, offrent aux élèves l'occasion de redécouvrir l'enseignement, favorisent leur engagement et leurs apprentissages dans le domaine de la maîtrise de la langue. Elles constituent aussi un espace de créativité pour les enseignants. La valorisation des productions des élèves les encourage dans leur réussite, rejaillit sur les enseignants, sur les écoles et établissements qui ainsi tissent des liens plus solides avec leur environnement. Cependant, ces actions ne contribuent pas de façon directement mesurable à des performances scolaires et elles s'inscrivent de façon généralement aléatoire dans leur parcours de formation. De plus, leur mise en place suppose une organisation assez importante qui demande un fort investissement et peut troubler le fonctionnement des unités d'enseignement. Les pistes d'amélioration portent notamment sur l'intégration des actions à la formation et à l'évaluation des élèves, sur l'amélioration des pratiques pédagogiques. La complémentarité locale avec les partenaires comme la bonne intégration de ces actions au fonctionnement académique sont également à développer.

  • Les parcours des élèves de la voie professionnelle
    Quatre ans après la rénovation de la voie professionnelle, l'analyse des évolutions des parcours des élèves, de la fin du collège à l'enseignement supérieur, fait apparaitre deux enjeux. La voie professionnelle s'affirme comme une voie de la réussite pour les élèves qui, plus nombreux, accèdent au bac pro ou au CAP. Des parcours plus diversifiés se mettent progressivement en place. Mais le fossé se creuse avec les élèves qui continuent de sortir sans aucun diplôme, même si ces sorties n'ont pas augmenté au cours de cette période. L'accueil et la réussite dans l'enseignement supérieur d'une proportion croissante de bacheliers professionnels constituent un défi pédagogique, en particulier pour les STS qui sont pour ces élèves la voie principale d'accès mais surtout de succès, objectif qui reste fragile. Aux différents niveaux du cursus (du CAP au BTS), la réduction des sorties en cours de formation et la construction de parcours plus personnalisés demeurent des priorités.  

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Nouveaux rythmes scolaires

Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

Rendez-vous sur le site d'information

5matinees.education.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

capture d'écran webreportage petit vivier

5 matinées c'est mieux pour apprendre : les parents et les enseignants racontent

Découvrez le webreportage

 
Rentrée 2014
Suivez-nous