Tous les rapports

Partager cette page

Recherche

les derniers rapports publiés

  • Structuration des établissements publics locaux d'enseignement : lycées polyvalents, lycées des métiers
    Le lycée doit stimuler les poursuites d'études en proposant à chaque élève un parcours adapté à ses besoins, ceci dans un contexte de réforme des voies professionnelles et générales, de rénovation des séries technologiques, de l'augmentation voulue du taux de diplomation de l'enseignement supérieur. Ces bouleversements dans les parcours de formation des jeunes ont conduit à faire évoluer les structures de formation (création des lycées polyvalents en 1992, et des lycées des métiers en 2001) qui devaient promouvoir la réussite et l'ambition des élèves. Le rapport analyse donc l'impact de la création des lycées polyvalents (LPO) et de la labellisation "lycée des métiers" sur les résultats des élèves et leur parcours de formation, sur la mobilisation des personnels, sur les relations avec les différents partenaires du système éducatif et sur la mutualisation des bonnes pratiques.

  • Suivi de l'expérimentation du choix donné à la famille dans la décision d'orientation au collège
    Ce rapport est consacré à la première année de mise en œuvre de l'expérimentation consistant à laisser la décision d'orientation aux responsables légaux de l'élève. Elle concerne 12 académies et une centaine de collèges. Les inspections générales ont analysé les organisations mises en place, cherché à identifier les premiers effets sur le déroulement de la procédure d'orientation, sur les modalités d'information et d'accompagnement des élèves et des parents concernés. Elles ont porté leur attention sur la place des parents dans la préparation de l'orientation en interrogeant la notion de "co-éducation". A ce jour, on observe une diversité de pratiques mais aussi de possibles malentendus entre le choix d'orientation et l'affectation, ainsi que des points de tension quant au suivi des élèves à l'issue de la classe de troisième. L'accueil des parents et leurs attentes restent à consolider et à être inscrits dans un partenariat qui ne se focalise pas sur la seule classe de troisième mais s'élargit aux autres niveaux du collège. Des recommandations ont été formulées pour la suite de la conduite de l'expérimentation.

  • La mise en place des écoles supérieures du professorat et de l'éducation
    Ce rapport conjoint des deux inspections générales examine la mise en place, lors de leur première année d'existence, des Écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), ouvertes dans à la rentrée 2013. A partir d'observations et d'entretiens menés dans dix académies, la mission a établi un bilan structuré autour de quatre thématiques : la gouvernance et la conformité à l'accréditation, l'accueil et le contenu de la formation des contractuels admissibles, le contenu et la réalité du tronc commun, enfin la gestion académique et la mobilisation des formateurs de terrain et des tuteurs. Malgré les difficultés repérées, la mission souligne le bilan globalement positif de cette première année qui a vu s'établir, dans un calendrier contraint, les bases d'une réforme ambitieuse qui ne pourra être évaluée que dans la durée. Des préconisations visant à consolider ces écoles naissantes sont regroupées au terme d'une synthèse placée en début de rapport.

  • Bilan de la mise en œuvre de l'axe 2 - lettre de mission 2013-2014
    "L’axe 2" du programme de travail de l’inspection générale pour l’année 2013-2014 proposait une nouvelle perspective : associer l’ensemble des inspecteurs territoriaux, IEN premier degré, IA-IPR, IEN second degré, à une réflexion pédagogique prospective menée par l’IGEN sur trois grandes priorités de la refondation de l’école : réussir la scolarité obligatoire, valoriser l’enseignement professionnel, enseigner à l’heure du numérique. Le rapport rend compte des réflexions conduites, des leviers et des freins identifiés et des ressources disponibles dans l’ensemble des académies.

  • La scolarité des moins de trois ans : une dynamique d'accroissement des effectifs et d'amélioration de la qualité à poursuivre
    Le rapport montre les progrès réalisés en termes d’effectifs, notamment dans les zones difficiles. Il souligne les efforts restant à accomplir pour attirer davantage les publics prioritaires. Des solutions locales ont permis d’adapter la réponse scolaire essentiellement pour les classes spécifiques, en étroite collaboration avec les communes, acteurs déterminants en termes de locaux, d’équipements et de personnels. Ces dispositifs sont bien préparés et satisfont les parents. L’amélioration de la qualité suppose une mobilisation des ressources de chaque école pour proposer un environnement riche et adapté aux rythmes de vie des enfants, ainsi que des gestes professionnels appropriés. Les besoins en formateurs restent importants. Les recommandations visent à accroître le nombre d’enfants scolarisés et à améliorer la qualité du service rendu, en créant des situations éducatives et pédagogiques stimulantes tout en impliquant les parents et en s’appuyant sur des partenariats locaux.

  • L'implication des universités dans la formation tout au long de la vie
    La volonté de participer efficacement à la formation tout au long de la vie fait progressivement son chemin dans les universités. Cependant, le volume d'activité global dans le domaine de la formation continue stricto sensu demeure extrêmement faible puisque les universités, dans leur ensemble, malgré tous les atouts dont elles disposent, accueillent moins de 1,50% de l'ensemble des stagiaires et réalisent moins de 2% du chiffre d'affaires de la formation continue en France, une vingtaine d'universités se signalant par leur dynamisme tout particulier en ce domaine. Ce rapport, qui présente d'abord un bilan historique et chiffré de la formation continue ainsi que des éléments de comparaison internationale, s'attache à préciser les raisons de cette frilosité et formule des propositions d'évolution. Il rappelle par ailleurs, en le regrettant, qu'une partie des constats effectués comme des solutions proposées étaient déjà à l'ordre du jour des débats sur la formation continue il y a trente ans.

  • Mise en place des nouveaux programmes de première année en CPGE
    La mise en place des nouveaux programmes de première année en CPGE à la rentrée 2013 s'inscrit dans la continuité de la réforme du lycée. Construit à partir d'auditions d'équipes de direction, de professeurs et d'étudiants de CPGE de trente lycées, le rapport analyse en premier lieu les conséquences de la semestrialisation des enseignements, avec, en particulier, la question du suivi personnalisé des étudiants. Il aborde ensuite les questions de la mise en place des nouveaux programmes, de l'introduction d'une approche par compétences dans certaines disciplines, et de l'enseignement de l'informatique dans la filière scientifique. Un regard est ensuite porté sur quatre voies spécifiques. Des recommandations sont formulées sur chaque thème.

  • L'accueil, la gestion et la formation des personnels contractuels en EPLE
    Les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) ont accueilli au cours des dernières années un grand nombre de personnels contractuels, de droit public ou de droit privé, soumis à des régimes juridiques multiples. La mission a orienté ses investigations sur trois types de contractuels : les assistants d’éducation, les personnels en contrats aidés et les contractuels enseignants. La situation de l’EPLE désormais employeur de bénéficiaires de contrats à durée déterminée fait l’objet de la première partie de l’étude. Les inspecteurs généraux ont ensuite centré leurs analyses sur les EPLE qui assument également des fonctions de mutualisation pour le compte d’autres EPLE ou des écoles. La troisième partie du rapport traite de l’accueil en EPLE des contractuels enseignants, bien qu’ils ne soient ni recrutés ni gérés par les établissements. La mission formule enfin, dans une quatrième partie, dix propositions susceptibles d’améliorer et de sécuriser les modalités d’accueil, de gestion et de formation des contractuels en EPLE.

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Le ministère chargé de la santé vous informe

Toutes les informations sur la maladie à virus Ebola
www.ebola.sante.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

 
À la Une
Suivez-nous