Tous les rapports

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Recherche

les derniers rapports publiés

  • Rapport d'activité 2016 de l'inspection générale de l'éducation nationale (IGEN)
    Ce rapport d'activité 2016 de l'inspection générale de l’éducation nationale s’ouvre sur une cartographie du corps, décrit son organisation, son fonctionnement et ses missions. Au-delà de la présentation des travaux et réalisations de l'IGEN, il met surtout en lumière la part non visible des activités de l'IGEN, ses missions permanentes en interaction avec les directions du ministère de l'éducation nationale, les autres ministères, les instances partenaires et le secteur international.

  • Pour une meilleure intégration des formations paramédicales à l'université : mise en œuvre des mesures 5, 6 et 13 de la Grande conférence de santé
    Le rapport Pour une meilleure intégration des formations paramédicales à l’université : mise en œuvre des mesures 5, 6 et 13 de la Grande conférence de santé s’inscrit dans la continuité de la Grande conférence de santé de février 2016 et formule des propositions de mise en œuvre des mesures, touchant aux droits sociaux des étudiants, à l’offre de formation et aux conditions de développement d’une offre publique, ainsi qu'à l’ancrage pédagogique de ces formations à l’université. Dans un souci de cohérence, le rapport aborde également la question de l’évaluation des formations.

  • La prise en compte des classements internationaux dans les politiques de site
    Le nombre de classements internationaux dans le champ de l’enseignement supérieur et de la recherche est en forte croissance depuis la première diffusion en 2003 du classement académique des universités de classe mondiale – classement dit de Shanghai –. Le rapport « la prise en compte des classements internationaux dans les politiques de site » analyse l’évolution de la visibilité des établissements d’enseignement supérieur français dans cinq des principaux classements internationaux (ARWU, QS, THE, Leiden et Webometrics) ainsi que dans la cartographie multidimensionnelle U-Multirank. Il dresse un constat de l’impact des politiques de regroupement territoriales sur ces différents classements qui sont bâtis sur des modèles différents, lesquels influent sur leur fiabilité et la nature des informations qu’ils délivrent. Le rapport analyse leur influence auprès des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, tout comme leur impact sur l’orientation des politiques dans différents pays. Il dresse un parallèle entre la culture des classements nationaux et l’intérêt porté aux classements internationaux et formule onze préconisations qui visent à clarifier la position et la politique du ministère de l’enseignement supérieur et de l’innovation et de ses différents opérateurs sur la question des classements internationaux.

  • Les missions des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM)
    Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) qui travaillent auprès des enseignants des classes maternelles ou enfantines ont vu leur rôle évoluer et leurs missions éducatives fortement augmenter depuis la réforme des rythmes scolaires en 2013. Agents des collectivités territoriales mais considérés comme membres de la communauté éducative, leur contribution est reconnue par de nombreux textes officiels du ministère de l’éducation nationale. Outre une clarification de leurs missions qui nécessite une modification de leur statut, le présent rapport propose des adaptations de leur temps de travail et de leur formation ainsi qu’une revalorisation et une évolution de leur carrière. Il envisage une possibilité statutaire d’accéder à des fonctions de responsabilité. Il recommande par ailleurs l’élaboration d’un document d’engagement signé par l’Association des maires de France et les ministères concernés pour clarifier le cadre et la nature des collaborations entre enseignants et ATSEM.

  • Mieux intégrer les services statistiques académiques dans le service statistique ministériel
    Dédiés à l’origine à la gestion de l’enquête détaillée sur les effectifs d’élèves à la rentrée, les services statistiques académiques (SSA) ont vu leurs fonctions s’élargir à l’élaboration de statistiques qui dépassent la simple valorisation de données brutes, aux études, à la prospective et désormais à l’information géographique. Si leur activité reste très largement centrée sur le second degré, ils investissent encore inégalement les champs du premier degré, de l’enseignement supérieur et des personnels. Le rapport de l’IGAENR dresse un état des lieux du fonctionnement des SSA, de leurs missions, de leurs moyens et de leurs outils. Il identifie des axes de progrès pour que ces services améliorent leur contribution à la statistique de l’éducation, à la fois au service des politiques académiques, dans le cadre nouveau des régions académiques et au bénéfice du service statistique ministériel, notamment au travers d’une animation renforcée du réseau par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et la sous-direction des systèmes d'information et des études statistiques (SIES).

  • Rapport 2016 du médiateur de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur
    Claude Bisson-Vaivre, médiateur de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur, a présenté son rapport pour l'année 2016, le jeudi 29 mai 2017. Le médiateur a fait le point sur les mesures prises en réponse aux recommandations du rapport 2015. Ce dernier met l'accent sur deux sujets majeurs : la scolarisation des élèves en situation de handicap, et l'étape cruciale de l'orientation vers l'enseignement supérieur des lycéens avec la plateforme Admission Post Bac (APB).

  • Repenser la forme scolaire à l'heure du numérique : vers de nouvelles manières d'apprendre et d'enseigner
    Quatre ans après la mise en place du Service public du numérique éducatif créé par la loi pour la refondation de l'École de la République, ce rapport cherche à caractériser les grandes tendances et évolutions des pratiques pédagogiques liées à l’introduction des outils numériques dans les classes. S’appuyant sur de nombreuses visites et entretiens avec les acteurs de terrain, ainsi que sur les résultats récents de la recherche, il analyse en particulier les dispositifs pédagogiques réunis sous le nom de « classes inversées » dans la mesure où le numérique facilite et encourage ce type de démarche, inscrite dans la lignée des pédagogies actives. Il propose des exemples d’expérimentations et de réussites et fait sept recommandations pour que l’institution scolaire, grâce au renouvellement de ses modes de formation et d’encadrement, accompagne au mieux ces changements et prépare tous les élèves à devenir des citoyens libres, responsables et autonomes, à se former tout au long de leur vie et à s’adapter dans un monde en constante transformation. Il souligne les enjeux démocratiques du numérique, qui dépassent la question de « l’efficacité des outils » et impliquent de mettre en place des stratégies et des environnements de travail favorables, ainsi que de nouveaux cadres de confiance, éthiques et juridiques, permettant de libérer les initiatives des équipes et de faire du numérique une opportunité pour faire évoluer la forme scolaire et améliorer la qualité et l’équité de notre système éducatif.

  • Évaluation des actions publiques en faveur de la mixité des métiers
    Une évaluation des actions publiques en faveur de la mixité des métiers a été confiée par le gouvernement à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), avec le concours du SGMAP.La mission d’évaluation avait pour objectif d’identifier les actions les plus porteuses et de proposer des pistes d’amélioration.Le rapport, remis en avril 2017, fait état des progrès très lents vers la mixité des métiers. Si l’objectif s’est affirmé progressivement, il reste peu mobilisateur et aujourd’hui limité de fait à la promotion de l’accès des femmes à des fonctions traditionnellement masculines. En outre, les actions publiques et privées conduites en faveur de la mixité, nombreuses et variées, apparaissent souvent trop ponctuelles pour produire un effet systémique.C’est pourquoi la mission préconise plusieurs axes pour renforcer la mixité : - clarifier la présentation de l’objectif de mixité des métiers et améliorer la mesure des évolutions ; - former ou sensibiliser tous les acteurs relais ; - intégrer des leviers en faveur de la mixité dans les dispositifs de droit commun des acteurs de l’éducation, de la formation, de l’orientation et du recrutement ; - engager une action publique volontariste de promotion de la mixité dans quelques métiers à fort potentiel de développement ; - développer l’évaluation des outils mis en œuvre, capitaliser sur les expériences passées et diffuser les bonnes pratiques ; - poursuivre et amplifier les politiques créant un environnement favorable à la mixité.

  • La scolarisation en petite section de maternelle
    Quatre ans après le vote de la loi d'orientation et de programme pour la refondation de l'École de la République, ce rapport dresse un état des lieux de la scolarisation des enfants de deux à quatre ans sur le territoire métropolitain : modalités d'organisation des classes et des groupes d'enfants (dont les dispositifs dédiés à la scolarisation des enfants de moins de trois ans), organisation des temps scolaire et périscolaire, aménagement des espaces, qualité des relations avec les parents et les partenaires de l'école, formation des enseignants à la prise en charge de ce public spécifique, réalité de la mise en œuvre au sein des classes d'une pédagogie du langage maîtrisée. Sur l'ensemble de ces axes d'investigation, la mission a pu prendre la mesure d'évolutions positives mais aussi de marges de progrès à accomplir pour faire de cette première scolarisation, quels qu'en soient les contextes de mise en œuvre, un tremplin de la réussite scolaire.

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information