Tous les rapports

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Recherche

les derniers rapports publiés

  • La réorganisation territoriale des services déconcentrés
    La création des régions académiques par le décret du 10 décembre 2015 s’est inscrite dans le cadre de l’évolution globale de la carte des services de l’État et la nouvelle organisation territoriale de la République. Alors que la plupart des administrations publiques se sont alignées sur la nouvelle carte des régions en simplifiant leurs organisations administratives au niveau régional, le ministère l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a mis en place treize régions académiques, qui correspondent aux nouvelles régions, tout en conservant les vingt-six académies métropolitaines d’origine.

  • Organisation et évaluation de la politique éditoriale du ministère
    Arrêté au programme de travail des inspections générales 2015-2016, ce rapport analyse, à la date de la remise au ministre, l’ensemble des changements affectant la politique éditoriale du ministère. Il émet une série de propositions portant en particulier sur les objectifs assignés à la politique éditoriale ; le rôle et la place des acteurs publics et privés, ainsi que les modèles de financement sous-jacents ; les instruments de pilotage et les leviers d’action ; les conditions de pleine réussite à rechercher dans le secteur de l'édition scolaire ; les principaux axes de la politique d’ouverture des données ; les modes efficaces de gouvernance de la politique éditoriale, permettant notamment la concertation entre les acteurs.

  • L'inclusion des élèves en situation de handicap en Italie
    Dans un contexte d’engagement du Président de la République et du gouvernement en faveur du handicap, priorité du quinquennat, le ministre de l’éducation nationale a souhaité qu’une mission de comparaison internationale se déroule en Italie, pays pionnier en matière d’accueil et de scolarisation des élèves en situation de handicap. Cette mission s’est déroulée à Rome du 22 au 24 novembre 2017. Elle poursuivait plusieurs objectifs : appréhender très concrètement les moyens et instruments mis en œuvre, de la gouvernance ministérielle jusqu’à la classe et à l’individu ; identifier les obstacles et les leviers de réussite ; concevoir, non pas les transferts possibles, car les histoires des pays diffèrent, mais les évolutions et innovations que peut inspirer cette expérience scolaire italienne.

  • Premier bilan des campus métiers et des qualifications
    Créés par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République, les campus des métiers et des qualifications (CMQ) ont pour but de « valoriser l'enseignement professionnel » en proposant « dans le cadre d'un partenariat renforcé entre l'État et la région, une large gamme de formations professionnelles, technologiques et générales, dans un champ professionnel déterminé ». S’appuyant sur l’exploitation de questionnaires envoyés aux directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) et aux rectorats, la visite de quatorze CMQ situés dans dix académies différentes ainsi que différents entretiens avec des parties prenantes du dispositif, le rapport (IGAENR, IGAS et IGEN) dresse un premier bilan des campus des métiers et des qualifications. Sur la base de ce constat, la mission a émis une série de dix-neuf recommandations qui doivent, d’une part, permettre d’améliorer la qualité des dossiers et de l’analyse préalable à la création de nouveaux CMQ, et, d’autre part, de rendre possible une montée en charge des CMQ déjà existants.

  • Répondre aux besoins de santé en formant mieux les médecins
    Le troisième cycle des études médicales permet aux médecins d’acquérir la formation de spécialité qu’ils exerceront à l’issue de leurs études. Réformé en 2016, ce troisième cycle compte désormais quarante-quatre diplômes d’études spécialisées, au lieu de trente ; leurs contenus pédagogiques sont formalisés dans des maquettes qui peuvent être révisées annuellement en fonction de l’évolution des connaissances médicales, des besoins en santé et de l’organisation du système de soins. La densification de la formation, l’autonomisation progressive et la suppression des diplômes complémentaires redonnent ainsi au post-internat sa raison d’être et doivent permettre une installation plus précoce des médecins. Ce rapport analyse cette réforme et le début de sa mise en œuvre. Il propose une méthode et des critères d’évaluation et de révision des maquettes de formation, en mettant en perspective les compétences à acquérir et les besoins de santé. Il donne des éléments de comparaison avec l’organisation des études médicales dans plusieurs pays étrangers (Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, États-Unis et Suède). Il fait un focus sur quelques spécialités médicales et les conditions d’évolution de leur troisième cycle. Il met en évidence la nécessité de favoriser les synergies entre systèmes d’information, afin de recueillir les données utiles aux futures évolutions.

  • La fonction internationale au ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
    Par lettre du 25 janvier 2018, le directeur de cabinet de la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) a demandé au chef de service de l’IGAENR, de faire un bilan des activités ayant une dimension européenne ou internationale dans les deux directions, au-delà de la Mission Europe et international pour la recherche, l'innovation et l'enseignement supérieur (MEIRIES) du ministère, et de proposer des mécanismes permettant d’améliorer la coordination de l’action internationale et européenne au MESRI. Le chef de service de l’IGAENR a assuré personnellement cette mission avec Bertrand Minault, inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche. La mission a rencontré le conseiller international de la ministre, les directeurs généraux et les principaux responsables de la DGESIP et de la DGRI, dont le chef de la MEIRIES, ainsi que le délégué par intérim de la Dreic.

  • Les objectifs et l'organisation de l'action internationale au ministère de l'éducation nationale et au ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
    Le ministre de l’éducation nationale et la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ont souhaité, par lettre en date du 11 octobre 20171, que soit conduite une mission de réflexion sur les grands objectifs que les deux ministères peuvent se fixer en matière internationale comme sur la stratégie à adopter et les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. Outre une réflexion sur les principales finalités de l’action européenne et internationale, et sur les grands objectifs que peuvent s’assigner les deux ministères en la matière, la mission s’est attachée, comme cela lui était demandé, à apprécier la façon dont l’organisation actuelle des ministères pouvait leur permettre d’atteindre les priorités fixées et, a fortiori, de renouveler et de renforcer leurs ambitions internationales. Elle a enfin proposé des scénarios organisationnels.

Rapport annuel des inspections générales 2016. Territoires éducatifs : état des lieux et perspectives
  • Rapport annuel des inspections générales 2016
    Le rapport annuel des inspections générales 2016 s’intéresse aux territoires éducatifs, systèmes complexes qui renvoient à des périmètres multiples et instables, que ce soit du point de vue de l’organisation administrative, de l’articulation entre niveaux national et local, des relations entre l’École et ses partenaires, de la maternelle à l’enseignement supérieur et la recherche. Sous la forme d’une monographie thématique nourrie des nombreux écrits produits par les inspections générales, il propose un état des lieux et une réflexion sur les espaces géographiques d’éducation, qu’ils soient politiques, symboliques et vécus. Il porte un regard rétrospectif sur les transformations des trente dernières années et ouvre des perspectives pour éclairer les choix politiques de demain.

  • La voie professionnelle scolaire : viser l'excellence
    Jean-Michel Blanquer a confié une mission sur l'avenir de la voie professionnelle à une équipe menée par Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine, et Régis Marcon, chef étoilé. Le rapport a été remis au ministre le jeudi 22 février 2018. L'ambition de cette mission a été de réfléchir à l'avenir de la voie professionnelle afin de la rendre plus attractive, de promouvoir la diversité des formes d'excellence, d'accroître son efficacité et de mieux accompagner les jeunes vers la réussite professionnelle.

  • 21 mesures pour l'enseignement des mathématiques
    Jean-Michel Blanquer a confié une mission sur les mathématiques à une équipe menée par Cédric Villani, député de l'Essonne, et Charles Torossian, inspecteur général de l'éducation nationale. Le rapport sur l'enseignement des mathématiques en France a été remis au ministre de l'Éducation nationale le lundi 12 février 2018. La mission était chargée d'établir un bilan des forces et des faiblesses actuelles, de préciser les points de blocage et les leviers potentiels avant de formuler des propositions concrètes en s'inspirant des pratiques les plus concluantes et à la lumière des études internationales.

  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter