Toute l'actualité

Projet de loi de finances 2016

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Cette année encore, l’éducation est le premier budget de la Nation. Il augmente de 517 M€ par rapport à 2015. La refondation de l’École, pour une École exigeante, plus juste et qui soit au cœur de la République, s’appuie sur un effort budgétaire conséquent et cohérent. Ces efforts ont déjà permis de concrétiser la priorité donnée au premier degré. Cette année, ce sont 11 711 nouveaux postes qui seront créés. Chacun des efforts, chacune des réformes prend en compte la nécessité absolue de réduire les inégalités de réussite scolaire. 

Projet de loi de finances 2016

 

Une École exigeante, plus juste et qui soit au coeur de la République, voici l’École que nous nous sommes engagés à refonder. Mais cette refondation de l’École, si elle ne s’appuyait pas sur un effort budgétaire conséquent et cohérent, resterait un simple slogan. Il n’en est rien.

Cette année encore, l’éducation est le premier budget de la Nation. Il augmente de 517 M€ par rapport à 2015. 
Ces efforts nous ont déjà permis de concrétiser la priorité donnée au premier degré par la scolarisation des moins de trois ans, le dispositif « plus de maîtres que de classes » et nous ont aidés à préparer la réforme des collèges en nous appuyant sur des personnels plus nombreux, mieux formés, mieux payés. Cette année, ce sont ainsi 11 711 nouveaux postes qui seront créés, nous rapprochant progressivement de l'objectif des 60 000 postes d'ici la fin du quinquennat.
Chacun de ces efforts, chacune de ces réformes prend désormais en compte la nécessité absolue de réduire les inégalités de réussite scolaire. Cela passe par une équité territoriale, que nous avons mise en oeuvre par des modalités d’attribution des moyens plus justes, soucieuses de la réalité sociale de chaque territoire. 
Comment mettre l’École au coeur de la République, si nous ne finançons pas les principales mesures du plan de mobilisation de l’École pour les valeurs de la République et si nous ne soutenons pas l’effort des collectivités locales pour le développement des 

activités périscolaires ?




Comment rendre l’École plus juste, si nous ne nous donnons pas les moyens d’augmenter les fonds sociaux, de payer les bourses et de financer des contrats aidés pour l’accompagnement des enfants en situation de handicap ou des assistants d’éducation pour l’éducation prioritaire ?
Comment préparer les élèves d’aujourd’hui aux exigences du monde de demainsi nous ne finançons pas la transition numérique et la formation des enseignants ? C'est à chacun des ces enjeux que ce budget répond.
Ce souci de l’avenir se prolonge dans le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche dont les crédits augmentent, où des postes sont créés et où les moyens des opérateurs de recherche et de l’Agence nationale de la recherche sont préservés.
Il se concrétise dans les investissements dédiés aux étudiants, que ce soit par la construction de logements étudiants, les bourses ou le financement du réseau des Crous. Car sans des conditions de vie dignes de ce nom, ce sont les études que nous entravons.
C’est ainsi que nous bâtirons une École, un enseignement et une recherche capables de répondre aux défis du présent et d’anticiper ceux de demain.
Parce que sa mission est essentielle, notre ministère investit sur une valeur primordiale : l’humain. Il investit pour ses élèves et pour leurs parents, il investit pour ses personnels, et ce faisant, c’est pour l’ensemble du pays qu’il s’investit.
Car un budget ne se réduit pas à des chiffres. À travers eux, s’opèrent quotidiennement, pour l’ensemble de nos concitoyens, des changements conséquents. Des réalisations concrètes dessinent l’horizon d’un projet de loi de finances. C’est par lui que notre ambitieuse politique éducative trouvera les moyens de s’accomplir et de devenir réalité. Et cette action sur le réel est le sens profond de toute politique digne de ce nom. 
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Thierry Mandon
, secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche 
 
 
 
[Dossier de presse] Projet de loi des finances 2016
Projet de loi de finances 2016

Éducation nationale

Une École exigeante
  • Les 60 000 postes : un engagement en passe d'être tenu
  • Des personnels plus nombreux, mieux formés et mieux rémunérés
  • Focus - Apprebtissage et service civique
  • Le nouveau collège et les nouveaux programmes
  • Le plan numérique est déployé
Une École plus juste, au cœur des valeurs de la République
  • Une nouvelle éducation prioritaire
  • Le fonds de soutien au développement des activités périscolaires
  • La mobilisation de l'Ecole pour les valeurs de la République
  • L'accompagnement du handicap est fortement soutenu
  • Focus - La poursuite des efforts engagés en matière de maîtrise des dépenses

Enseignement supérieur et recherche

  • Les principaux chiffres du budget 2016
  • Des moyens supplémentaires en faveur de la vie étudiante
  • Un soutien fort apporté aux établissements d'enseignement supérieur
  • L'investissement dans l'enseignement supérieur est soutenu
  • Les moyens dévolus à la recherche sont sanctuarisés dans le budget 2016

 
Dossier de presse - Najat Vallaud-Belkacem - Thierry Mandon - 30/09/2015
Mise à jour : juin 2016
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE