Toute l'actualité

Évaluation des élèves du CP à la 3e. Un livret scolaire plus simple, un brevet plus complet

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Najat Vallaud-Belkacem s'est exprimée sur l'évaluation des élèves du CP à la troisième lors d'une conférence de presse, le mercredi 30 septembre 2015. La ministre a présenté le nouveau livret scolaire et le brevet plus complet organisé à partir de l'année scolaire 2016-2017.

 

 
Évaluer est un geste professionnel des enseignants qui doit avant tout être compris des élèves. Mais dans la majorité des cas, les évaluations sont aussi le premier point d’entrée des parents dans la scolarité de leurs enfants. A ce titre, elles peuvent être sources d’incompréhensions.
 
Rapport du jury de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves
 

Aujourd’hui, les pratiques sur le territoire divergent, les documents communiqués aux parents sont extrêmement différents d’une école à une autre, parfois peu clairs. Le livret personnel de compétences, pourtant indispensable pour l’obtention du brevet, est tombé en désuétude du fait de son exceptionnelle complexité.

Le nouveau livret scolaire unique de l’école et du collège est un outil simple et précis pour rendre compte aux parents des acquis de leurs enfants et permettre ainsi une évaluation plus complète et exigeante. Suivant les recommandations de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, ce nouveau livret sera désormais accessible en ligne afin que parents et élèves puissent en prendre connaissance. L’application nationale de saisie des bilans, simple et ergonomique, est commune aux enseignants du premier et du second degré, du public et du privé.

Aujourd’hui, à quoi ressemble le livret scolaire ?

Ce sont deux objets :

  • Un livret de compétences créé localement, le plus souvent très complexe, pour le suivi des élèves à l’école élémentaire. À titre d’exemple, certains livrets pour les trois dernières années de l’école élémentaire (CE2, CM1, CM2) peuvent comporter jusqu’à 50 pages
  • Le livret personnel de compétences (LPC) national, qui évalue sur une vingtaine de pages 98 compétences auxquelles s’ajoutent des attestations de maîtrise de connaissances et de compétences à 3 paliers (fin de CE1, fin de CM2, fin de 3e.)

À partir de 2016, à quoi ressemblera le livret scolaire ?

Désormais, les élèves n’auront qu’un seul document.

À la fin de chaque trimestre, un bilan détaillant :

  • au recto, le niveau des élèves par matière
  • au verso, les appréciations générales et les projets menés
  • Ce modèle national est construit sur un format identique du CP à la 3e

À la fin de chaque cycle (CE2, 6e, 3e), une fiche dressant un bilan global sur 8 champs d’apprentissage du socle (langue française à l’oral et à l’écrit ; langues étrangères et régionales ; langages mathématiques, scientifiques et informatiques ; langages des arts et du corps ; méthodes et outils pour apprendre ; formation de la personne et du citoyen ; systèmes naturels et systèmes techniques ; représentations du monde et activité humaine) grâce à un indicateur simple : maîtrise insuffisante, fragile, satisfaisante ou très bonne

À la fin de la scolarité obligatoire, les parents pourront s'être constitué un dossier d’une trentaine de bilans.


 

 
 
Former les enseignants à l’évaluation, la première recommandation de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves

"La conférence nationale sur l’évaluation des élèves a fait de la formation de la communauté éducative à l’évaluation sa première recommandation. Le jury recommande que les résultats les plus significatifs de la recherche soient systématiquement présentés aux enseignants au cours de leur formation initiale et tout au long de leur carrière."

Une partie de la formation des équipes pédagogiques sera consacrée aux pratiques d’évaluation des acquis des élèves pendant les années à venir.

 

Le bilan périodique

Le bilan périodique est un outil simple et précis. Il indique aux parents les principaux éléments sur lesquels leur enfant est évalué.

Comme aujourd’hui, du CP au CM2, l’enseignant situe l’élève dans chaque matière sur des objectifs d’apprentissage : non atteints, partiellement atteints, atteints, dépassés.

À partir de la classe de 6e, les notes peuvent être introduites dans les bilans périodiques.

Quid des notes ?

Dans le quotidien de la classe les notes ne sont supprimées ni en élémentaire, ni au collège. La liberté est laissée aux équipes enseignantes. Ainsi, les professeurs des écoles utilisant encore les notes pourront poursuivre les exercices notés ; les "collèges sans notes" pourront par ailleurs poursuivre cette pratique.

Dans les bilans périodiques, un positionnement sur une échelle à quatre niveaux est possible dans toute classe de la scolarité obligatoire, mais les notes ne sont utilisables qu'en collège.

Quelles données sont conservées par l’Education nationale ?

Les bilans périodiques ne sont accessibles par l’Education nationale que pendant la durée du cycle et l'année qui le suit. Seuls les bilans de fin de cycle suivent les élèves jusqu’au terme de leur scolarité au collège.

 
L’évaluation doit permettre de mesurer le degré d’acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève.
 
Rapport annexé à la loi de refondation de l’École de la République
 

 
Dans le cadre de la grande consultation organisée en 2014 sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture, 64,1 % des enseignants de collège se sont déclarés contre la disparition des épreuves écrites du diplôme national du brevet.
 
 

Les principales nouveautés du brevet

  • La physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre et la technologie sont désormais évaluées lors d’une épreuve terminale.
  • 8 heures d’épreuves écrites contre 7 heures aujourd’hui.
  • Deux épreuves écrites et une épreuve orale
  • Une cérémonie républicaine de remise des diplômes aux élèves au début de l’année scolaire suivant l’obtention du brevet.

Trois jours d’épreuves

Deux jours d’épreuves écrites

Le premier jour : une nouvelle épreuve écrite de 3 heures portant sur les programmes de mathématiques (2 heures) et de sciences expérimentales et de technologie (1 heure)

  • Un thème commun à plusieurs exercices
  • Des questions identifiées pour chaque discipline
  • Un exercice de programmation informatique, en lien avec les nouveaux programmes de mathématiques et de technologie.

Le deuxième jour : l’histoire-géographie-enseignement moral et civique (2h) et le français (3h)

  • Un thème commun à plusieurs exercices
  • Des questions identifiées pour chaque discipline
  • Un travail d'écriture d'invention ou de réflexion au choix
  • Une dictée et une réécriture
Une épreuve orale

Une nouvelle épreuve orale de 15 minutes (5 minutes d’exposé et 10 minutes d’entretien)

  • De nouvelles compétences évaluées, adaptées aux exigences de la poursuite d’études et du monde actuel : expression orale, conduite de projet, travail en équipe, autonomie.
  • La maîtrise de la langue au cœur de cette nouvelle épreuve : la qualité de l’expression orale vaut pour la moitié des points.
  • Des collégiens impliqués : l’élève présente un projet interdisciplinaire qu’il a conduit dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours d’éducation artistique et culturelle, Avenir ou citoyen ; l’élève choisit le projet qu’il souhaite présenter ; l’évaluation de la maitrise du projet vaut pour la moitié des points.

Le brevet : avant / après

 
 

Précédemment (jusqu'à la session 2016)

Le contrôle continu représentait 200 points.

On additionnait les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l’année en classe de 3e dans l’ensemble des disciplines à l’exception de l’histoire- géographie : français, mathématiques, LV1, LV2, SVT, physique-chimie, arts plastiques, musique, technologie, EPS.

Les points supérieurs à 10 dans une option (latin, grec, langue régionale ou découverte professionnelle) sont ajoutés en bonus.

Le contrôle final représentait 160 points.

  • Le français sur 40 points
  • Les mathématiques sur 40 points
  • L’histoire-géographie-enseignement moral et civique sur 40 points
  • L’oral d'histoire des arts sur 40 points

L’élève était reçu s’il cumulait 180 points sur les 360 et s’il avait obtenu la validation du socle commun.

Il obtenait la mention :

  • assez bien s’il cumulait plus de 216 points
  • bien s’il cumulait plus de 252 points
  • très bien s’il cumulait plus de 288 points

À partir de la rentrée 2016

Le contrôle continu représente 400 points.

Chacun des 8 champs d’apprentissage du socle commun pris en compte apporte un nombre de points à l’élève, selon le niveau de maitrise arrêté lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :

  • Maîtrise insuffisante (10 points)
  • Maîtrise fragile (25 points)
  • Maîtrise satisfaisante (40 points)
  • Très bonne maîtrise (50 points)

Un bonus est ajouté pour un enseignement de complément ou la langue des signes française (LSF) si les objectifs des programmes sont atteints (10 points) ou dépassés (20 points)

Le contrôle final représente 300 points.

  • Le français, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique sont évalués sur 100 points
  • Les mathématiques, les SVT, la physique-chimie et la technologie sont évaluées sur 100 points
  • L’épreuve orale est évaluée sur 100 points

L’élève est reçu s’il cumule 350 points sur les 700.

Il obtient la mention :assez bien s’il cumule plus de 420 points

  • bien s’il cumule plus de 490 points
  • très bien s’il cumule plus de 560 points
 

Une cérémonie républicaine de remise des diplômes

 
Le diplôme national du brevet sanctionne la formation acquise à l’issue de la scolarité suivie dans les collèges (...). Il atteste la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
 
Code de l’Éducation
 

Le diplôme national du brevet met pour la première fois les élèves en situation d’examen. Il sanctionne la formation suivie tout au long de la scolarité à l’école et au collège. Véritable examen, il se déroule anonymement, porte sur les mêmes sujets nationaux, marque l’égalité de traitement entre tous les jeunes. Moment symbolique, il marque l’entrée dans une autre scolarité.

C’est pourquoi, la ministre souhaite qu’une cérémonie républicaine de remise des diplômes du brevet soit désormais organisée à chaque rentrée pour les lauréats dans leur collège.

La ministre a demandé aux autorités académiques, en lien avec les établissements scolaires et les élus du territoires - maires, conseillers départementaux, etc.- d’organiser au début de chaque année scolaire, une remise officielle des brevets obtenus l’année précédente.

Cette cérémonie rassemblera la communauté éducative et les élus autour des élèves qui achèvent leur parcours scolaire commun. Elle permettra de dire le rôle essentiel de l’école dans la République et de féliciter les élèves qui ont obtenu leur premier diplôme. Elle donnera à voir aux élèves qui les suivent au collège des modèles de réussite.


Tout sur la rentrée

[Réussite éducative]  - Dossier de presse - Najat Vallaud-Belkacem - 30/09/2015
Mise à jour : juillet 2016
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale