Toute l'actualité

[archive] "5+5 Éducation", un modèle de coopération euro-méditerranéen
Information - Najat Vallaud-Belkacem - 23/10/2014

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Facteur d'incitation au développement par la coopération internationale, le "5+5 Éducation" illustre les liens qui existent entre l'Europe du Sud et l'Afrique du Nord. Il constitue un cadre de rencontre des ministres de l'Éducation de dix pays du pourtour méditerranéen.

5+5 FR banniere

 

Ensemble, pour la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée



À l'heure où, plus que jamais, l'horizon de la jeunesse euroméditerranéenne outrepasse les frontières nationales, je réunissais ce mardi 28 novembre à Marseille les ministres de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur ou de la Formation professionnelle des 10 pays du "5+5", espace de dialogue, de coopération méditerranéen, qui réunit cinq pays du nord de l'Afrique (l'Algérie, la Lybie, le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie) et cinq pays du sud de l'Europe (l'Espagne, la France, l'Italie, Malte et le Portugal).



Avec ces ministres, nous avons décidé d'agir ensemble. D'agir ensemble pour répondre aux réalités de vie et aux aspirations des jeunes euroméditerranéens car notre ambition ne peut plus se limiter à œuvrer chacun dans nos cadres nationaux. D'agir ensemble car nous voulons offrir une perspective et un espoir à la jeunesse qui vit autour de la Méditerranée et partage, au-delà d'une identité géographique et culturelle, une véritable communauté de destin. Tous, nous plaçons l'éducation et la formation professionnelles au cœur de nos politiques publiques, avec certes des approches diverses, mais un but commun : l'accomplissement professionnel.



C'est pourquoi, nous avons réaffirmé que nous voulions œuvrer ensemble pour améliorer, valoriser la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée et accroître leur employabilité en favorisant notamment la mobilité.



La mobilité est le premier enjeu. Pour la favoriser, nous avons décidé la création d'un cadre euro-méditerranéen des compétences, qui permettra la reconnaissance des acquis dans des secteurs professionnels prioritaires. Pour la réussite de notre projet, nous voulons associer le monde économique, en suscitant la mise en place d'un réseau d'entreprises euro-méditerranéennes qui s'impliqueront dans les formations initiale et continue.



Ensuite, nous déploierons dans chacun de nos pays des campus des métiers et des qualifications, parce qu'ils favorisent l'échange et l'innovation entre les établissements de formation et les professionnels des métiers concernés. Nous travaillerons à implanter des Centres d'excellence de formation professionnelle, qui visent à la formation de formateurs, en partenariat avec les entreprises et nous développerons l'accès à l'information en soutenant des initiatives telles qu' "euromed mobilities", projet qui recense l'ensemble des offres de formation à l'université ou dans les entreprises, les opportunités de mobilité et les bourses possibles.



Enfin, nous créons un "pass Euro med", un "passeport" qui facilitera la mobilité, incluant le CV de son utilisateur, ses compétences acquises, ses diplômes et son expérience professionnelle sur le modèle de l'Euro pass.



Ces nouveaux outils sont directement issus de nos échanges, du dialogue sur nos pratiques pour relever ensemble le défi de l'insertion professionnelle et de l'emploi des jeunes. Ils constitueront pour les jeunes concernés autant d'opportunités nouvelles, de possibles à saisir, mais aussi de reconnaissances de leurs aspirations pour que la Méditerranée soit résolument un espace dans lequel ils puissent écrire leur avenir

.




 
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
 
 

Le "5+5 Éducation", un instrument du dialogue en Méditerranée occidentale

Le "5+5 Éducation" est le cadre de la rencontre régulière des ministres de l'Éducation de dix pays du pourtour méditerranéen :

  • les cinq pays de l'Union du Maghreb arabe : l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie
  • cinq pays de l'Union européenne : l'Espagne, la France, l'Italie, Malte et le Portugal
  • l'Union du Maghreb Arabe et la Commission européenne y participent en tant qu'observateurs. Le secrétariat général de l'Union pour la Méditerranée (UpM) est l'opérateur chargé de la mise en œuvre des décisions prises en 5+5

Instrument de convergence des politiques publiques, le "5+5 Éducation" est actuellement coprésidé par le Portugal et le Maroc. La France en assurera la co-présidence de 2015 à 2017.

À l'initiative de la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le prochain "5+5 Éducation" consacré à "l'éducation, l'enseignement et la formation professionnels" se déroulera les lundi 27 et mardi 28 octobre 2014 à la Villa Méditerranée à Marseille.
Ce "5+5 Éducation", qui a pour thème "Ensemble, pour la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée", est la troisième réunion de ce type, après celles qui se sont tenues à Biarritz en 2009 et à Rabat en 2013.

Les objectifs de l'édition de Marseille 2014

À l'issue de la réunion "5+5 Éducation" de Marseille, les ministres devraient adopter une déclaration prévoyant un plan d'action en matière d'enseignement et de formation professionnels. Sa mise en œuvre favorisera la mobilité et une meilleure comparabilité des systèmes, en créant un cadre euro-méditerranéen des certifications et/ou des compétences. Ce cadre devrait permettre d'accroître l'employabilité des jeunes du pourtour méditerranéen.

Les travaux seront ordonnés autour des deux axes suivants :

  • l'identification de secteurs professionnels prioritaires, par exemple : BTP, maintenance, numérique, tourisme, etc.
  • l'identification de niveaux de qualifications prioritaires : techniciens, techniciens supérieurs.

Sur la base de ces deux priorités, le but est de procéder à l'élaboration d'unités de compétences professionnelles communes au sein de chaque système national d'enseignement et de formation, pour amorcer la constitution de blocs de compétences reconnues et validées par tous.

Les objectifs de la réunion ministérielle sont :

  • l'amélioration de la qualité de la formation et de l'enseignement professionnels
  • le développement de l'attractivité de l'enseignement et de la formation professionnels
  • la mise en valeur de l'apprentissage tout au long de la vie et la validation des acquis professionnels
  • la mise en valeur d'une meilleure adéquation entre les formations professionnelles et les besoins des entreprises
  • l'assurance d'une flexibilité entre enseignement professionnel, enseignement général et supérieur.

Rabat 2013 : développer la coopération dans la recherche scientifique et l'innovation

Le 21 Septembre 2013, les ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche membres du "5+5" se sont retrouvés à Rabat, au Maroc. Cette réunion avait pour but de développer la coopération entre ces pays de la Méditerranée, dans le domaine de la recherche scientifique et de l'innovation.

Un plan d'actions en cinq points a été défini :

  • formation des chercheurs et des gestionnaires de la recherche et de l'innovation
  • organisation de séminaires et de workshops permettant aux chercheurs de constituer des consortiums
  • transfert de la science et de la technologie et la promotion des jumelages institutionnels
  • utilisation des instruments du programme "Horizon 2020"
  • utilisation des instruments des initiatives communes

Biarritz 2009 : "une éducation numérique de qualité pour tous"

La première réunion s'est tenue à Biarritz en septembre 2009, sur le thème des nouvelles technologies de l'information et de la communication, avec pour message : "une éducation numérique de qualité pour tous".

À cette occasion, les ministres ont affirmé leur volonté de promouvoir des initiatives et dynamiser des actions pour le développement de réseaux de partenariat entre les pays membres dans le but d'assurer l'infrastructure nécessaire pour l'accès à la connaissance, d'optimiser l'intégration des TICE dans les méthodologies d'enseignement / apprentissage et les pratiques pédagogiques.

Le plan d'actions en cinq points a été défini :

  • élaborer une Charte 5+5 d'Internet à l'école
  • définir les conditions d'établissement d'une certification commune des compétences en TICE des enseignants
  • élaborer un service d'information/formation collaboratif pour les enseignants de la région sur l'usage pédagogique des TICE
  • engager un ensemble d'actions de jumelage électronique entre les pays de la région
  • développer les contenus pédagogiques numériques communs

La déclaration finale de Biarritz a marqué l'ambition et l'intérêt des ministres de l'Éducation de se mobiliser sur "les sujets relatifs à la formation professionnelle et l'employabilité".

En savoir plus
Pages à consulter

5+5 Éducation : discours d'ouverture de Najat Vallaud-Belkacem, mardi 28 octobre 2014
Discours du 28 octobre 2014

Ensemble pour la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée - Réunion ministérielle 5+5
Invitation à la presse du 21 octobre 2014

Les coopérations bilatérales

  • Les coopérations franco-américaines
  • La coopération franco-allemande
  • La coopération franco-britannique

Les coopérations bilatérales

Mise à jour : avril 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE