Toute l'actualité

[archive] Vincent Peillon, Geneviève Fioraso et Valérie Fourneyron saluent l'adoption du programme "Erasmus +" par le Conseil de l'Union européenne
Communiqué de presse - Vincent Peillon - 03/12/2013

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, et Valérie Fourneyron, ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative, se félicitent de l'adoption ce jour par le Conseil de l'Union européenne d' "Erasmus +", le programme de l'Union européenne pour l'éducation, la formation tout au long de la vie, la jeunesse et le sport pour la période 2014-2020.

"Erasmus +" rassemblera tous les programmes actuels de l'Union européenne dans ces différents domaines. Avec un budget de plus de 14 milliards d'euros, soit une augmentation de 40% par rapport à la période 2007-2013, il permettra à plus de 5 millions de jeunes européens d'étudier, de se former et de participer à des activités de volontariat à l'étranger.

Ce nouveau programme, inscrit dans la stratégie "Europe 2020" en matière de croissance, d'emploi et d'innovation, a vocation à encourager la participation de toutes les formes d'organisations actives dans les domaines de l'éducation, de l'enseignement supérieur, de la formation professionnelle, de la jeunesse et du sport.

Il se veut également plus ouvert sur le reste du monde avec la possibilité d'associer des partenaires de pays tiers de l'Union européenne à la construction des projets de mobilité et de partenariat stratégique.

Alors que le Président de la République a fait de la jeunesse et de l'éducation sa priorité, l'augmentation significative du budget d' "Erasmus +" constitue une avancée majeure pour relever les défis de la connaissance, de la compétitivité et de l'emploi des jeunes.

Ce nouveau programme répond à un objectif central du Comité interministériel de la Jeunesse : augmenter le nombre de jeunes bénéficiant d'une expérience de mobilité et diversifier les publics.

A l'initiative de la France, les principaux ministres européens de l'enseignement supérieur et de la recherche, de l'éducation et de la jeunesse avaient demandé officiellement à la Commission européenne de flécher le budget complémentaire en priorité vers les jeunes des filières professionnelles et technologiques. Le message de l'ensemble des ministres français et européens a été entendu. Les lycéens et étudiants de ces filières, ainsi que les apprentis et les jeunes volontaires, vont pouvoir être plus nombreux à bénéficier de ces programmes de financement de la mobilité, contribuant ainsi à la démocratisation et à l'orientation à l'international de ces jeunes.

Entre 2007 et 2013, les différents programmes européens aujourd'hui rassemblés dans "Erasmus +" ont permis de financer chaque année la mobilité de 4000 élèves, 4800 lycéens professionnels et apprentis, 32 000 étudiants, 11 000 jeunes dans des actions d'éducation non formelle (projets associatifs, volontariats, échanges sportifs ou culturels) et 6500 enseignants, plaçant la France au 2e rang des utilisateurs de ces programmes de mobilité.

Mise à jour : décembre 2013

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE