Toute l'actualité

Cérémonie de remise des prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
En savoir plus
Pages à consulter

Concours national de la Résistance et de la Déportation, remise des prix 2011-2012
Actu en images du 21 décembre 2012

Le concours national de la Résistance et de la déportation

  • Le concours sur l'histoire et la mémoire de la Résistance et de la déportation
  • La participation au concours
  • Des lauréats départementaux et nationaux
  • Les partenaires

Le concours national de la Résistance et de la déportation

Site à consulter

Découvrez plus de photos sur Facebook/EducationFrance
Album-CNRD2012
L'album photo "Concours national de la Résistance et de la Déportation 2012"

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, et Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, ont remis les prix du concours national de la Résistance et de la Déportation 2011-2012 à l'Hôtel des Invalides le vendredi 21 décembre 2012. Les 42 lauréats et les enseignants qui les accompagnent sont originaires de douze académies et d’un établissement français à l’étranger. Ils ont travaillé sur le thème "résister dans les camps nazis".

Remise des prix du concours national de la Résistance et de la Déportation – édition 2011-2012

Vendredi 21 décembre 2012, Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, et Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants, ont remis les prix du concours national de la Résistance et de la Déportation à 42 lauréats et aux enseignants qui les accompagnent, originaires de douze académies et d’un établissement français à l’étranger.

Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, le concours national de la Résistance et de la Déportation offre également aux élèves l’opportunité d'approfondir leurs connaissances sur certains aspects fondamentaux de l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

En 2011-2012, les élèves étaient invités à composer sur le thème "résister dans les camps nazis". Pour l’année scolaire 2012-2013, le thème du concours est "communiquer pour résister (1940-1945)".

Chaque année, plus de 40 000 jeunes participent à ce concours ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens. Plus des trois quarts d’entre eux sont scolarisés en troisième.

Chiffres de participation

Élèves

  • Nombre d’élèves de troisième : 29 821
  • Nombre de lycéens : 10 421
  • Autres : 311
  • Total participants : 40 553

Établissements

  • Nombre de collèges : 1 300
  • Nombre de lycées : 624
  • Autres : 15
  • Total établissements :1 939

Palmarès de l’édition 2011-2012 du CNRD : les prix

Classes de lycée

Première catégorie "Réalisation d’un devoir individuel en classe"
  • Jean BERNARD, du lycée général "Georges Clémenceau" à Reims (département de la Marne, académie de Reims)
  • Lou MOUSSET, du lycée général et technologique" Jean Dautet" à La Rochelle (département de la Charente-Maritime, académie de Poitiers)
  • Clémence NANNINI, du lycée général et technologique "Félix Esclangon" à Manosque (département des Alpes de Haute-Provence, académie d'Aix-Marseille)
  • Johanna ZILBERSTEIN, du lycée général et technologique "Notre-Dame de Bury" à Margency (département du Val d'Oise, académie de Versailles)
Deuxième catégorie "Réalisation d’un travail collectif"
  • Les élèves du lycée général et technologique " Giocante de Casabianca" à Bastia (département de la Haute-Corse, académie de Corse)
  • Les élèves du lycée général "Jean-François Champollion" à Grenoble (département de l'Isère, académie de Grenoble)
  • Les élèves du lycée général et technologique " Bellepierre" à Saint-Denis (département de la Réunion, académie de la Réunion)
Troisième catégorie "Réalisation d’un travail collectif audiovisuel"
  • Les élèves des lycées généraux et technologiques " Adam de Craponne" à Salon-de-Provence et "Jean Cocteau" à Miramas (département des Bouches-du-Rhône, académie d'Aix-Marseille)
  • Les élèves du lycée général "Notre-Dame de Mongré " à Villefranche-sur-Saône (département du Rhône, académie de Lyon)

Classes de troisième (Collège)

Quatrième catégorie "Réalisation d’un devoir individuel en classe"
  • Marie-Renée ANDREESCU, du collège français "Anna de Noailles" à Bucarest (Roumanie)
  • Emma DURAND, du collège du "Salagou" à Clermont-l'Hérault (département de l'Hérault, académie de Montpellier)
  • Laurine FABRE, du collège des "Corbières Maritimes " à Sijean (département de l'Aude, académie de Montpellier)
  • Arthur LUNVEN, du collège "Michelle Pallet" à Angoulême (département de la  Charente, académie de Poitiers)
Cinquième catégorie "Réalisation d’un travail collectif" 
  • Les élèves du collège "François Viète" à Fontenay-le-Comte (département de la Vendée, académie de Nantes)
  • Les élèves du collège "Notre-Dame" à Pont-Saint-Esprit (département du Gard, académie de Montpellier)
  • Les élèves du collège "Ferdinand Foch" à Strasbourg (département du Bas-Rhin, académie de Strasbourg)
Sixième catégorie "Réalisation d’un travail collectif audiovisuel"
  • Les élèves du collège "Les Allobroges" à La Roche-sur-Foron (département de la Haute-Savoie, académie de Grenoble)
  • Les élèves du collège "Philippe de Vigneulles" à Metz (département de la Moselle, académie de Nancy-Metz)

Palmarès de l’édition 2011-2012 du CNRD : les mentions

Classe de lycée

Première catégorie "Réalisation d’un devoir individuel en classe"
  • Arnaud CHANIAC, du lycée général et technologique "Léonard de Vinci" à Monistrol-sur-Loire (département de la Haute-Loire, académie de Clermont-Ferrand)
  • Anne-Noëlle HEIZMANN, du lycée général et technologique "Jean Vilar" à Villeneuve-lès-Avignon (département du Gard, académie de Montpellier)
  • Priya KUMAR, du lycée Militaire d'Aix-en-Provence (département des Bouches-du-Rhône, académie d'Aix-Marseille)
  • Paul-Etienne PINI, du lycée général et technologique "Giocante de Casabianca" à Bastia (département de la Haute-Corse, académie de Corse)
Deuxième catégorie "Réalisation d’un travail collectif"
  • Les élèves du lycée polyvalent "Charles de Gaulle" à Chaumont (département de la Haute-Marne, académie de Reims)
  • Les élèves du lycée polyvalent "Notre-Dame de la Compassion" à Pontoise (département du Val d'Oise, académie de Versailles)
  • Les élèves du lycée général "Antoine de Saint-Exupéry" à Terrasson-Lavilledieu (département de la Dordogne, académie de Bordeaux)
Troisième catégorie "Réalisation d’un travail collectif audiovisuel"
  • Les élèves du lycée scientifique à Pont Saint-Martin - Val d'Aoste (Italie)
  • Les élèves du lycée des métiers "Henri Nominé" à Sarreguemines (département de la Moselle, académie de Nancy-Metz)

Classes de troisième (Collège)

Quatrième catégorie "Réalisation d’un devoir individuel en classe"
  • Marie GENIBRE, du collège "Institut Familial" à Montauban (département du Tarn-et-Garonne, académie Toulouse)
  • Luigi MAZZOCHINI, du collège "Jules Solesse" à Saint-Paul (département de la Réunion, académie de la Réunion)
  • Lorelei ROUSSEAU, du collège "Le Chêne Vert" à Bain-de-Bretagne (département d'Ille-et-Vilaine, académie de Rennes)
  • François VECCHIONE du collège de Brumath (département du Bas-Rhin, académie de Strasbourg)
 Cinquième catégorie "Réalisation d’un travail collectif" 
  • Les élèves du collège "Henri Barbusse" à Alfortville (département du Val-de-Marne, académie de Créteil)
  • Les élèves du collège "Constant Bourgeois" à Guiscard (département de l’Oise, académie d’Amiens)
  • Les élèves du collège "Jean Moulin" à Pontault-Combault (département de la Seine-et-Marne, académie de Créteil)
  • Les élèves du collège "Jean Rostand" à Sainte-Jamme-sur-Sarthe (département de la Sarthe, académie de Nantes)
  • Les élèves du collège "Saint-Michel" à Annecy (département de la Haute-Savoie, académie de Grenoble)
Sixième catégorie "Réalisation d’un travail collectif audiovisuel"
  • Les élèves du collège "Edmée Jarlaud" à Acheux-en-Amiénois (département de la Somme, académie d'Amiens)
  • Les élèves du collège "Sadi Carnot" à Paris - 17ème arrondissement (département de Paris, académie de Paris)
  • Les élèves du collège "Simone de Beauvoir" à Vitrolles (département des Bouches-du-Rhône, académie d'Aix-Marseille)

Répartition académique des récompenses

Prix
(toutes catégories confondues)
Mention
(toutes catégories confondues)
Les titulaires d’une mention ne sont pas présents à la cérémonie
Prix spécial de la
Fondation de la Résistance
(catégories individuelles)
Etablissements français à l’étranger 1 1
Aix-Marseille 2 2 1
Amiens 2
Besançon
Bordeaux 1
Caen
Clermont Ferrand 1
Corse 1 1
Créteil 2
Dijon
Guadeloupe
Guyane
Grenoble 2 2
Lille
Limoges
Lyon 1
Martinique
Montpellier 3 1 2
Nancy-Metz 1 1
Nantes 1 1
Nice
Orléans Tours
Paris 1
Poitiers 2 2
Reims 1 1 1
Rennes 1
Rouen
Réunion 1 1
Strasbourg 1 1
Toulouse 1
Versailles 1 1 1

Résumé des travaux des lauréats

Catégories "Rédaction d’un devoir individuel"

Les élèves ont réalisé un devoir individuel sur table, en durée limitée. Il s’agissait d’une composition ou d’un commentaire de documents à partir de sujets élaborés par les commissions académiques autour du thème du concours, "Résister dans les camps nazis".

Catégorie "Lycée"
  • Jean BERNARD, lycée général "Georges Clémenceau" de Reims (académie de Reims)
  • Lou MOUSSET, lycée général et technologique "Jean Dautet" de La Rochelle (académie de Poitiers)
  • Clémence NANNINI, lycée général et technologique "Félix Esclangon" de Manosque (académie d’Aix-Marseille)
  • Johanna ZILBERSTEIN, lycée général et technologique "Notre-Dame de Bury" de Margency (académie de Versailles)
Catégorie "Collège"
  • Marie-Renée ANDREESCU, du lycée français "Anna de Noailles" de Bucarest (Roumanie)
  • Emma DURAND, collège du "Salagou" de Clermont-l’Hérault (académie de Montpellier)
  • Laurine FABRE, collège des "Corbières Maritimes" de Sijean  (académie de Montpellier)
  • Arthur LUNVEN, collège "Michelle Pallet" d’Angoulême (académie de Poitiers)

Catégories "Réalisation d’un travail collectif"

Les élèves avaient à traiter collectivement le thème en rédigeant librement un dossier.

Catégorie "Lycée"

Lycée général et technologique "Giocante de Casabianca" de Bastia (académie de Corse)
Dans un coffret de présentation intitulé "notre devoir de mémoire", trois élèves ont produit un mémoire relatant dans un premier temps la montée du nazisme et l’instauration des camps, puis montré dans un second temps comment des déportés ont tenté de conserver intact leur condition d’être humain alors que le système concentrationnaire nazi n’avait d’autre but qu’annihiler leur dignité, leur existence même.

Lycée général "Jean-François Champollion" de Grenoble (académie de Grenoble)
Les deux élèves ont réalisé "le Magazine de l’Histoire", enquête journalistique sur les différentes formes de résistance qui ont pu se manifester dans les camps, résistance par la force morale et l’entraide, par le refus de collaborer,  le sabotage. Ils se sont également intéressés à l’importance de la création artistique "pour se sentir libre" dans ces lieux d’enfermement mais aussi pour permettre aux survivants de témoigner sans raconter comme Marcel PERETTI, artistes peintre, ancien déporté. 

Lycée général et technologique "Bellepierre" de Saint Denis (académie de la Réunion)
Six élèves, issus d’une classe européenne "espagnol", ont souhaité aborder le thème à travers l’histoire du peuple espagnol. Ils ont constitué un mémoire portant sur la Résistance dans les camps des Triangles bleus, espagnols apatrides déportés à Mauthausen. Ce camp est particulièrement symbolique pour les élèves puisqu’il a été le lieu d’enfermement des deux seuls résistants réunionnais, Messieurs Jean JOLY et Teddy PIAT.

Catégorie "Collège"

Collège "François Viète" de Fontenay-le-Comte (académie de Nantes)
Les quatre élèves ont produit un diaporama abordant la Résistance dans les camps nazis à différents stades allant de la nécessité d’assurer les besoins vitaux pour "s’empêcher de mourir", à la résistance organisée "pour combattre l’ennemi" à travers des exemples de résistance active dans les camps de Buchenwald ou de Flossenbürg, pour finir par l’évasion, acte de résistance extrême face à la cruauté nazie pour retrouver la liberté et continuer le combat hors des barbelés".

Collège Notre-Dame de Pont-Saint-Esprit (académie de Montpellier)
Les cinq élèves ont choisi de traiter le thème sous forme d’une exposition intitulée : "Pour que tous se souviennent".
Ils se sont particulièrement intéressés au quotidien des femmes déportées dans le camp de Ravensbrück. L’exposition est présentée dans une mallette contenant 22 panneaux, des objets et un vêtement, fabriqués par les élèves à partir de photographies et  témoignages de Mesdames Jacqueline TALOURARN et Josette ROUCAUTE, anciennes déportées ainsi que d’un DVD contenant la lecture de trois poèmes.

Collège "Ferdinand Foch" de Strasbourg (académie de Strasbourg)
Les vingt-et-un élèves ont présenté un travail très original à deux lectures : celle de  "l’utilisation de l’objet en tant que livre" dans lequel chaque forme de résistance est illustrée par des objets du quotidien insérés dans des cadres, et celle de "l’utilisation du livre en tant qu’objet" représentant l’enceinte d’un camp. Dans ce projet, grâce aux témoignages d’anciens déportés mais aussi à celui d’un psychiatre, ils ont illustré la notion de résistance dans les camps "Résister c’est d’abord survivre aussi dignement que possible, créer parfois, se battre si possible..."

Catégories "réalisation d’un travail audiovisuel"

Les lauréats sont reçus, lors d’une cérémonie officielle, par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel le 20 décembre.

Catégorie Lycée

Lycées généraux et technologiques "Adam de Craponne" de Salon-de-Provence et "Jean Cocteau" de Miramas  (académie d’Aix-Marseille)
Les deux élèves ont présenté dans un documentaire riche en interviews de rescapés des camps de la mort, la nécessité de témoigner "pour ne jamais oublier". Ils nous rappellent comment les valeurs essentielles que sont le courage, la dignité humaine, le respect de l’être humain et la solidarité ont sauvé des vies dans l’enfer des camps. Ce documentaire constitue un véritable message d’espoir pour les jeunes générations : "Survivre dans les camps de concentration, c’était un acte de résistance incroyable. J’étais persuadé que je ne pouvais pas mourir là-bas" nous dit Léon ZYGUEL, un survivant.

Lycée général "Notre-Dame de Mongré" de Villefrance-sur-Saône (académie de Lyon)
Les trente-trois élèves ont réalisé un DVD à partir d’images d’archives qu’ils ont commentées. Ils ont dans un premier temps présenté l’espace concentrationnaire nazi pour se poser la question : "L’homme pouvait-il réellement résister dans cet enfer ?".  Dans un second temps, ils ont répondu à cette question en abordant les différentes formes de résistance. La résistance spontanée, la résistance organisée, ayant toutes deux pour origine, "la détermination de chacun, la volonté de rester un homme, de rester digne et de retrouver la liberté". 

Catégorie collège

Collège "Les Allobroges" de la Roche-sur-Foron (académie de Grenoble)
Les deux élèves ont présenté un  document audiovisuel intitulé "Ravensbrück 1944" présentant ce camp de la mort où plus de 130 000 femmes et enfants ont été emprisonnés par les nazis durant la guerre.
Une saynète nous fait découvrir les relations entre deux prisonnières, Anna et Maria, interprétées par les deux élèves. Elles se rencontrent dans le camp de Ravensbrück, vont se lier d’amitié et s’entraider dans tous les moments difficiles. Leurs objectifs : survivre, rester dignes et résister.

Collège "Philippe de Vigneulles" de Metz (académie de Nancy-Metz)
"Est-il vrai que les détenus des camps de concentration nazis se soient laissé conduire comme des moutons à l’abattoir, qu’ils aient supporté passivement la tyrannie de gardiens très inférieurs en nombre ?"
Les trente-et-un élèves ont cherché à comprendre, ils sont revenus sur les lieux, ont visité des camps, rencontré des témoins, comme Monsieur Gaston MARIOTTE déporté rescapé. Ils ont répondu à leurs interrogations à travers un DVD intitulé "Savoir c’est se souvenir".

Le prix spécial de la Fondation de la Résistance

Ce prix a été  créé par Lucie et Raymond Aubrac pour récompenser les  lauréats des catégories "devoirs individuels collèges et lycées". 
La sortie du film de Claude Berri Lucie Aubrac fut l’occasion  d’une campagne d’insinuations et d’accusations non fondées envers le couple Aubrac. La plainte déposée par Raymond et Lucie Aubrac contre Gérard Chauvy, auteur de Aubrac, Lyon 1943, aboutit à la condamnation de ce dernier pour diffamation en 1998. Les dommages et intérêts versés par ce dernier et son éditeur furent intégralement versés à la Fondation de la Résistance, dont Lucie Aubrac était alors vice-présidente d’honneur, à charge pour elle d’offrir chaque année un prix spécial à plusieurs lauréats nationaux du Concours scolaire de la Résistance et de la Déportation.
Le prix de la Fondation de la Résistance est aujourd’hui remis à huit lauréats des catégories 1 et 4 (devoirs individuels lycées et collèges) qui reçoivent chacun la somme de 250 euros.

Il concerne les lauréats individuels des catégories "collège" et "lycée".

Le concours national de la Résistance et de la Déportation

Objectif

Ce concours vise à  transmettre aux jeunes générations l'histoire et la mémoire de la Résistance et de la Déportation.  

Historique

Le Concours national de la Résistance et de la Déportation a été institué officiellement en 1961 par Lucien Paye, alors ministre de l'éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés (circulaire du 11 avril 1961 parue au Bulletin Officiel n° 16 du 24 avril 1961).

Organisation

Le concours est organisé à deux échelons : les meilleurs travaux sont sélectionnés et récompensés à l'échelle départementale, puis nationale.

Catégories de participation

Le concours est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens. Les élèves peuvent :

  • se présenter individuellement et rédiger un devoir en classe
  • réaliser un travail en groupe dont la forme est libre et variée (mémoire, exposition, œuvre littéraire ou artistique, diaporama, etc.)
  • réaliser, uniquement en groupe, un travail audiovisuel (films ou documents radiophoniques)

Le concours comporte donc six catégories de participation :

  • catégorie 1 -  lycée : rédaction d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (3 h)
  • catégorie 2 - lycée : réalisation d'un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d'autres supports, sur le thème annuel
  • catégorie 3 - lycée : réalisation d'un travail collectif exclusivement audiovisuel sur le thème annuel
  • catégorie 4 - collège : rédaction d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (2 h)
  • catégorie 5 - collège : réalisation d'un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d’autres supports, sur le thème annuel
  • catégorie 6 - collège : réalisation d'un travail collectif exclusivement audiovisuel sur le thème annuel

Partenaires 

Le concours est mis en œuvre avec la participation :

  • des associations et des fondations de mémoire (Fondation de la Résistance, Fondation pour la mémoire de la Déportation, Fondation de la France libre, Fondation pour la mémoire de la Shoah, Fondation Charles de Gaulle, etc.)
  • de la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la défense et des anciens combattants
  • de l'Association des professeurs d'histoire et de géographie (APHG)
  • du Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA)

Ressources

Chaque année, au début du mois d'octobre, une brochure pédagogique est publiée sur le thème du concours.
Un bulletin pédagogique annuel est édité par le Musée de la Résistance nationale et le CRDP de l'académie de Créteil dans le cadre de la préparation du Concours national de la Résistance et de la Déportation.
De nombreux musées ou services des archives accompagnent les enseignants et les élèves dans la préparation du concours. Ces derniers peuvent se renseigner auprès du référent "mémoire et citoyenneté" de leur académie.
A l'occasion du cinquantième anniversaire du CNRD, en 2011, la Fondation de la Résistance a consacré un numéro spécial de sa revue à l'histoire du concours.

Programme culturel

A l’occasion de la remise des prix, les lauréats bénéficient d’un programme culturel de deux journées à Paris : cette année, quatre groupes de lauréats sont invités par le CSA à visiter la Maison de Radio France, où ils assisteront à l’enregistrement d’une émission de radio. Par ailleurs, tous les lauréats effectuent la visite du Mémorial de Drancy.

Les sujets du CNRD depuis sa création

1984 - La Libération à partir de juin 1944 et les rôles respectifs des armées alliées, des FFL et des FFI.

1985 - Quarantième anniversaire de la Libération. Pourquoi la déportation et les camps de concentration ne doivent pas être oubliés. L’importance de ce souvenir pour le présent et l’avenir.

1986 - Niveau troisième : les diverses formes de la Résistance intérieure (réseau, maquis, mouvements). Niveau terminale : les droits de l’homme. Valeurs de la Résistance pour les jeunes de 1986.

1987 - Le rôle de la radio dans la Résistance (les progrès de la science et de la technique peuvent servir au meilleur comme au pire).

1988 - 1ère catégorie : les difficultés et les dangers que durent affronter les résistants de l’intérieur. 2e et 3e catégories : la Résistance extérieure.

1989 - 1ère, 2e et 3e catégories : en quoi les résistants de la deuxième guerre mondiale ont-ils repris, réanimé la grande tradition patriotique, démocratique et civique, léguée aux générations futures par la Révolution française ?

1990 - Le Général de Gaulle, chef de la France libre et de la Résistance.

1991 - La déportation et les camps nazis de concentration.

1992 - Classes de première et de terminale : le conseil national de la Résistance, sa création, son rôle, son programme pour la France libérée.
Classes de troisième de collège et de LP : les diverses formes de la Résistance dans votre ville, dans votre région.

1993 - Classes de première et de terminale : pourquoi les résistants ont-ils combattu non seulement contre l’Allemagne nazie puissance occupante, mais aussi contre le gouvernement de "l’Etat français" du Maréchal Pétain ?
Classes de troisième de collège et de LP : relatez la vie et les actions d’une personnalité ayant joué un rôle important dans la Résistance intérieure, personnalité choisie soit dans le cadre du département, soit dans le cadre national (Charles de Gaulle, Jean Moulin, Pierre Brossolette, le Général Delestraint...).

1994 - En 1994, la France célébrera le cinquantième anniversaire de sa libération. Il convient de mesurer les difficultés et les dangers que durent affronter et surmonter les résistants et d’expliquer les raisons pour lesquelles ils s’engagèrent comme volontaires dans ce combat.

1995 - Classes de seconde, première et terminale : la libération des camps de concentration et d’extermination nazis par les alliés victorieux en 1945 prouve qu’une certaine idée de l’homme constituait l’enjeu essentiel du conflit. Montrez que la résistance, sous toutes ses formes, étaient porteuse de cette valeur. Ce combat a-t-il encore des résonances aujourd’hui ?
Classes de troisième et LP : la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945 est une victoire pour la dignité de l’homme. En vous appuyant sur des documents et des témoignages des membres de la Résistance et de survivants des camps nazis dégagez l’enseignement qu’on peut en tirer.

1996 - Classes de seconde, première et terminale : être jeune dans les années noires (1940-1945).
Classes de troisième et lycée professionnel : les jeunes dans la Résistance.

1997 - Classes de tous les lycées et classes de 3e de collège : Les femmes dans la Résistance.

1998 - Classes de tous les lycées et classes de 3ème de collège : Entre les deux guerres mondiales, la France a largement accueilli des immigrés. Quel rôle ont pu jouer ces étrangers dans la résistance à l’occupant ? Beaucoup d’entre eux sont morts, pour la France, soit au cours d’actions de résistance, soit dans les camps de déportation.

1999 - Classes de tous les lycées et classes de 3e de collège : "Des plaques, des stèles, des monuments évoquent le souvenir des actions de résistance et la mémoire des victimes des persécutions et des répressions de la période de 1940 à 1945. Recherchez et commentez l’histoire de ces femmes, de ces hommes, de ces enfants".

2000 - Classes de tous les lycées et classes de 3e de collège : "L’univers concentrationnaire dans le système nazi. Les camps de concentration et d’extermination font partie intégrante du système totalitaire nazi. Quelles furent les causes, le fonctionnement et les conséquences de ce phénomène concentrationnaire ?".

2001 - Classes de tous les lycées et classes de 3e de collège : "Née de réactions spontanées et éparses, d’engagements divers, la Résistance française a évolué suivant des formes multiples et s’est unifée autour de valeurs communes afin de libérer le territoire.
Suivant les ressources dont vous disposerez localement, vous montrerez comment la France Libre et les Résistants de l’intérieur se sont organisés pour aboutir à la victoire".

2002 - Connaissance de la déportation et production littéraire et artistique : "Recherchez et analysez des témoignages et des documents de différente nature vous permettant d’approfondir vos connaissances sur l’histoire de la déportation et de la résistance dans les camps de concentration nazis. En particulier, l’étude des productions littéraires et artistiques réalisées par des déportés durant ou après leur détention, ou par des non déportés, vous paraît-elle susceptible de contribuer à la transmission de la mémoire de ce qui constitue un crime contre la personne humaine ?".

2003 - "Les jeunes dans la Résistance"

2004 - "Les français libres"

2005 - "1945 : libération des camps et découverte de l’univers concentrationnaire ; crime contre l’humanité et génocide".

2006 - "Résistance et monde rural"

2007 - "Le travail dans l’univers concentrationnaire nazi"

2008 - "L’aide aux personnes persécutées et pourchassées en France pendant la seconde guerre mondiale : une forme de résistance"

2009 - "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi"

2010 - "L’appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945"

2011 - "La répression de la Résistance en France par les autorités d’occupation et le régime de Vichy"

2012 - "Résister dans les camps nazis"

2013 - "Communiquer pour résister 1940-1945"

Dossier de presse - Vincent Peillon - 21/12/2012
Mise à jour : décembre 2012
Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Nouveaux rythmes scolaires

Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

Rendez-vous sur le site d'information

5matinees.education.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Lettre aux parents

"La réussite de votre enfant est notre objectif commun"

Benoît Hamon écrit aux parents d'élèves



capture d'écran webreportage petit vivier

5 matinées c'est mieux pour apprendre : les parents et les enseignants racontent

Découvrez le webreportage