Espace I-Prof

Mobilité - Enseigner dans un autre degré

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Espace I-Prof

Les informations clés sur la carrière des enseignants

L'espace I-Prof regroupe des informations relatives à la gestion des personnels enseignants et à vos possibilités de carrière. Elles sont classées selon quatre catégories :

  • Vie professionnelle et situation personnelle
  • Notations
  • Promotions
  • Mobilité

Espace I-Prof

Votre compte I-Prof

I-Prof vous permet de gérer votre carrière. Vous pouvez :

  • consulter et compléter votre dossier administratif,
  • consulter des guides thématiques,
  • dialoguer avec votre correspondant de gestion,
  • signaler un changement de situation, etc.

Votre compte I-Prof

En savoir plus
Textes de référence

Retrouvez les textes de référence concernant la carrière des enseignants.

I-Prof : les textes officiels qui régissent votre carrière

Enseignant du premier ou du second degré, vous pouvez - dans certaines conditions - exercer vos fonctions dans l'enseignement secondaire ou supérieur.

Vous êtes enseignant du premier degré, vous pouvez :

  • enseigner dans le second degré, 
  • devenir maître formateur.

Vous êtes enseignant du second degré, vous pouvez :

  • en gardant votre statut actuel, être affecté dans l'enseignement supérieur (si vous êtes certifié ou agrégé),
  • demander un poste d'ATER (si vous êtes docteur ou doctorant),
  • demander votre détachement dans le corps des maîtres de conférence (si vous êtes agrégé),
  • si vous possédez un doctorat ou un diplôme de niveau équivalent, vous pouvez demander votre inscription sur la liste de qualification et poser votre candidature sur un poste de maître de conférences,
  • enseigner dans le premier degré.

 

Enseigner dans le second degré

Vous êtes professeur des écoles ou instituteur et souhaitez enseigner dans le 2nd degré, vous devez être titulaire au minimum d'une licence.

Faire valider votre projet

Vous rencontrez au rectorat :

  • Un Conseiller Mobilité Carrière,
  • L'inspecteur (IA-IPR) de la discipline d'accueil,
  • Votre IEN de circonscription.

L'inspecteur de la discipline d'accueil donnera ou non son accord pour que s'engage le processus de détachement dans un corps d'enseignant du 2nd degré.

Sa décision tiendra compte :

  • De votre motivation,
  • De votre parcours,
  • De votre formation universitaire.

La proposition de détachement sera ensuite soumise aux commissions paritaires compétentes, l'arrêté de détachement étant pris par l'Inspecteur d'académie.

Enseigner et se former dans la nouvelle discipline

Une fois détaché, les services rectoraux vous affecteront sur un poste dans un collège ou un lycée de l'académie. Vous pourrez faire des voeux géographiques dont l'administration tiendra compte en fonction des possibilités. Vous bénéficierez, selon vos besoins, d'un accompagnement pour vous permettre d'exercer dans les meilleures conditions. Si l'Inspection estime que votre enseignement ne donne pas satisfaction, l'administration peut interrompre votre détachement avant son terme. A l'issue de votre période de détachement, vous pouvez être intégré dans le corps d'accueil (en général certifié ou PLP).

Devenir maître formateur

Le maître formateur doit justifier du certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur et de professeur des écoles maître formateur (Cafi-PEMF).

Le maître formateur contribue à la formation initiale des professeurs des écoles, qu'il s'agisse des étudiants préparant le concours de recrutement ou des professeurs stagiaires. Il est également susceptible de participer à la formation continue des maîtres du premier degré.

Il exerce l'ensemble de ses activités de formateur sous l'autorité de l'inspecteur d'académie-directeur des services départementaux de l'Éducation nationale.

Il exerce une double fonction :

  • une fonction d'enseignant en tant que maître responsable d'une classe,
  • une fonction de formateur.

Les missions du maître formateur

Il intervient à plusieurs niveaux :

  • l'accueil dans les classes d'étudiants lors des stages d'observation et de pratique accompagnée ou, le cas échéant, de professeurs stagiaires ;
  • l'accompagnement et le suivi des étudiants effectuant un stage en responsabilité ;
  • le tutorat d'un ou plusieurs professeurs stagiaires ;
  • l'élaboration et la réalisation de certaines activités entrant dans le cadre de la formation initiale en vertu de conventions passées entre le recteur et l'université, comme dans celui de la formation des professeurs des écoles stagiaires et de la formation continue.

Organisation du service

Le service du maître formateur est réparti comme suit :

  • dix-huit heures pour la conduite de sa classe,
  • deux heures pour des activités de documentation et de formation personnelles,
  • une heure pour les réunions d'école,
  • six heures pour les activités de formateur.

En tant que maître responsable d'une classe, il relève de l'autorité de l'inspecteur d'académie et de l'inspecteur de l'éducation nationale de circonscription.

En tant que formateur, il exerce ses activités sous la responsabilité du directeur de l'IUFM.

Affectation des enseignants du second degré dans le supérieur

Définition

Les emplois d'enseignants du second degré ouverts au recrutement dans l'enseignement supérieur sont proposés à des professeurs du 2nd degré titulaires de l'enseignement public.

Ils se trouvent en université, IUT, IUFM mais aussi dans les ENS et les grands établissements.
Les affectations sont, en général, prononcées au 1er septembre.

Environ 900 emplois d'enseignants du second degré sont mis au recrutement dans le supérieur chaque année. Ce chiffre varie en fonction du nombre de retours dans le second degré et des créations éventuelles d'emplois.

Affectation à titre définitif

La procédure d'affectation dans l'enseignement supérieur se déroule de mi-novembre à fin janvier précédant la rentrée. Elle est distincte du mouvement national des enseignants du second degré à gestion déconcentrée (cf. note de service).

La note de service publiée chaque année précise les modalités de dépôt des candidatures, le calendrier et donne la liste des postes "de statut second degré vacants ou susceptibles de l'être dans les établissements d'enseignement supérieur" par disciplines, en précisant l'établissement d'implantation de l'emploi, son champ disciplinaire et, le cas échéant, le domaine spécifique de compétence.

Les dossiers de candidature qui sont disponibles dans tout établissement d'enseignement supérieur (service des personnels enseignants) sont à adresser aux établissements accompagnés notamment d'un curriculum vitae détaillé, et d'une lettre de motivation.

Pour chaque emploi, le candidat classé en première position est invité à faire parvenir au chef d'établissement son engagement à rejoindre sa nouvelle affectation. S'il ne répond pas dans les huit jours, l'établissement invite alors le candidat classé après ce dernier à accepter le poste.

Remarque

Une affectation dans l'enseignement supérieur entraîne la perte de votre poste dans le second degré.

Affectation dans l'intérêt du service

Certains emplois n'étant pas pourvus à l'issue de la procédure annuelle d'affectation et d'autres emplois pouvant devenir vacants de façon imprévue avant la rentrée, une procédure particulière, décrite dans la note de service, est alors utilisée. L'accord du recteur de l'académie de départ est, en ce cas, déterminant.

L'affectation se fait, en ce cas, pour un an.

Le choix du candidat appartient, comme pour l'affectation à titre définitif, à l'établissement d'enseignement supérieur.

Affectation à temps partagé entre le second degré et le supérieur

Depuis la rentrée 1999, les enseignants du second degré se sont vu offrir aussi la possibilité d'exercer en service partagé entre le second degré et le supérieur.

Cette possibilité est ouverte soit sur des postes restés vacants à l'issue de la procédure normale, soit sur des postes devenus vacants ultérieurement, soit pour répondre à des besoins d'enseignement très spécifiques, par exemple en IUFM.

Les personnels enseignants concernés restent administrativement rattachés à leur établissement d'enseignement du second degré. Ils effectuent un demi-service dans leur établissement d'origine et l'autre moitié dans un établissement d'enseignement supérieur.

L'attribution d'un service partagé intervient pour un an et elle est renouvelable. Elle s'effectue par accord entre le recteur de l'académie et le président ou le directeur de l'établissement d'enseignement supérieur concernés.

Conditions d'exercice

Les obligations de service des enseignants du second degré affectés dans l'enseignement supérieur sont de 384 heures annuelles de travaux dirigés ou de travaux pratiques. Dans quelques cas, les enseignants du second degré peuvent se voir confier des cours (cf. décret n° 93-461).

Les enseignants du second degré affectés à titre définitif dans l'enseignement supérieur peuvent demander à bénéficier d'aménagements de service pour préparer une thèse et passer les concours de recrutement d'enseignant-chercheur (cf. décret n° 2000-552).

La rémunération des enseignants du second degré affectés dans l'enseignement supérieur est celle qu'ils perçoivent dans le second degré. S'y ajoute une prime annuelle d'enseignement supérieur ainsi que, le cas échéant, une prime de charges administratives ou une prime de responsabilités pédagogiques en fonction d'autres activités que celle d'enseignement qu'ils acceptent d'exercer, et des heures complémentaires et si le volume des enseignements qu'ils dispensent dépasse celui fixé par leurs obligations statutaires.

ATER

Etre attaché temporaire d’enseignement et de recherche permet de préparer une thèse ou de se présenter aux concours de recrutement de l’enseignement supérieur tout en enseignant, en qualité d’agent contractuel. Un enseignement de 128 heures de cours ou de 192 heures de travaux dirigés ou de 288 heures de travaux pratiques par an ou toute combinaison équivalente doit être assuré.

Il est possible d’exercer ses fonctions à temps partiel. Cependant, le service d’enseignement ne peut être inférieur à 64 heures de cours, 96 heures de travaux dirigés ou 144 heures de travaux pratiques par an ou toute combinaison équivalente.

Dans tous les cas, l’ATER participe aux diverses obligations qu’implique son activité d’enseignement : encadrement des étudiants, contrôle des connaissances et examens.

Conditions pour devenir ATER

Pour devenir ATER, il faut être dans l’une des situations suivantes :

  • soit être fonctionnaire titulaire ou stagiaire de catégorie A et inscrit en vue de la préparation du doctorat ou d’une habilitation à diriger des recherches ou s’engageant à se présenter à un concours de recrutement de l’enseignement supérieur
  • soit être inscrit en vue de la préparation d’un doctorat, le directeur de thèse devant attester que la thèse peut être soutenue dans un délai d’un an
  • soit être déjà titulaire d’un doctorat ou d’une habilitation à diriger des recherches et s’engager à se présenter à un concours de recrutement de l’enseignement supérieur
  • soit être enseignant ou chercheur de nationalité étrangère ayant exercé des fonctions d’enseignement ou de recherche pendant au moins deux ans, titulaire d’un doctorat
  • soit être moniteur recruté dans le cadre du monitorat d’initiation à l’enseignement supérieur titulaire d’un doctorat et s’engageant à se présenter à un concours de recrutement de l’enseignement supérieur
  • soit être allocataire d’enseignement et de recherche ayant cessé d’exercer ses fonctions depuis moins d’un an, titulaire d’un doctorat et s’engageant à se présenter à un concours de recrutement de l’enseignement supérieur.

Comment devenir ATER

Première étape

Consulter auprès des établissements la liste des postes offerts.

Deuxième étape

Le président ou directeur recrute les ATER après avis du conseil scientifique ou de l’organe en tenant lieu.
Le recrutement des ATER s'effectue par contrat à durée déterminée, dont la durée varie selon la catégorie d’ATER dont relève le candidat.

Troisième étape

Les candidats sont nommés en fonction des possibilités de recrutement qui se dégagent.

Durée des fonctions

Pour les fonctionnaires titulaires ou stagiaires de catégorie A, la durée du contrat est de trois ans, renouvelable une fois pour une durée d’un an.

Pour les moniteurs ou les étudiants inscrits en vue de la préparation d’un doctorat et pour les étudiants déjà titulaires d’un doctorat ou d’une habilitation à diriger des recherches, la durée du contrat est d’un an, renouvelable une fois.

Pour un enseignant ou chercheur de nationalité étrangère ayant exercé des fonctions d’enseignement ou de recherche pendant au moins deux ans, la durée du contrat est de trois ans, renouvelable une fois pour une durée d’un an.

Devenir ATER

Détachement dans le corps des maîtres de conférences

Conditions

Vous pouvez demander votre détachement sur un poste de maître de conférences si vous remplissez chacune des conditions suivantes :

  • être agrégé (l'indice terminal de votre corps actuel doit être au moins égal à l'indice terminal des maîtres de conférences : hors échelle A),
  • être titulaire dans ce corps depuis trois ans au moins à la date de clôture du dépôt des candidatures,
  • être titulaire d'un doctorat (sauf les anciens élèves des Ecoles normales supérieures) ou de l'habilitation à diriger des recherches.

Modalités

Le détachement dans le corps de maîtres de conférences s'effectue sur proposition des instances locales : la commission de spécialistes de l'établissement propose un candidat. Le conseil d'administration doit émettre un avis favorable sur cette proposition.

Au bout d'un an de détachement, vous pouvez demander votre intégration définitive dans le corps des maîtres de conférences, à condition d'être inscrit sur la liste de qualification établie par le Conseil national des universités (voir Recrutement dans le corps des maîtres de conférences ci-dessous).

L'intégration définitive dans le corps des maîtres de conférences du fonctionnaire détaché est prononcée sur proposition des instances de l'établissement (commission de spécialistes et conseil d'administration).

Le détachement s'effectue à équivalence de grade et d'échelon.

Fiche métier : maître de conférences

Détachement dans le corps des maîtres de conférences

Remarque

Le détachement intervient sur les emplois mis au recrutement (arrêtés publiés au JO et au BO). Cette procédure ne concerne cependant en moyenne qu'une dizaine d'emplois par an.

Recrutement dans le corps des maîtres de conférences

Définition

Deux tiers des enseignants du supérieur sont des enseignants-chercheurs qui appartiennent aux corps des maîtres de conférences ou des professeurs des universités.

L'accès à ces deux corps s'effectue soit par la voie du détachement, soit, surtout, par concours. Les concours sont ouverts par établissement et par emploi.

Conditions requises

Pour être candidat aux concours de maîtres de conférences, il faut avoir été inscrit au préalable sur la liste de qualification aux fonctions de maître de conférences. Cette liste de qualification est établie par le Conseil national des universités, instance nationale composée exclusivement d'universitaires représentant leurs pairs. Elle est valable pour une durée de quatre ans.

Etapes pour devenir maître de conférences

1ère étape : l'inscription sur la liste de qualification nationale

Pour pouvoir être candidat à une inscription sur la liste de qualification aux fonctions de maître de conférences, il faut être titulaire, à la date d'examen de sa candidature par le Conseil national des universités, du doctorat (ou équivalences).

Les modalités de candidature sont fixées par arrêté publié au Journal officiel de la République française et au Bulletin Officiel. Cet arrêté paraît, en général, à mi-septembre.

Maîtres de conférences et professeurs des universités : recrutement, agrégation, détachement, mutations, promotions

2ème étape : les concours ouverts par établissement

Le recrutement des enseignants-chercheurs fait l'objet de deux sessions annuelles, une au printemps, l'autre à l'automne.

Les emplois ainsi que les modalités de candidature sont publiés sur Galaxie, le portail des personnels du supérieur. Ce portail est notamment dédié aux opérations relatives à la qualification et au recrutement en qualité de maître de conférences ou professeur des universités et à l'avancement de grade des enseignants-chercheurs.

Galaxie, le portail des personnels du supérieur

Un même candidat peut se présenter simultanément à plusieurs emplois. La commission de spécialistes de l'établissement, composée d'enseignants-chercheurs appartenant à la discipline, sélectionne les candidats et auditionne les candidats retenus. Elle classe ensuite cinq candidats au maximum par emploi. Ce classement est soumis au conseil d'administration de l'établissement.

Remarque

Certains grands établissements disposent de corps d'enseignants-chercheurs dotés de statuts propres et recrutés selon des modalités et des procédures distinctes des règles générales (Muséum national d'histoire naturelle, Ecole pratique des hautes études, Ecole des hautes études en sciences sociales, Conservatoire national des arts et métiers, Ecole des Chartes, Collège de France, Observatoires astronomiques et instituts de physique du globe).

Fiche métier : maître de conférences

Recrutement de maîtres de conférences

Enseigner dans le premier degré

Vous êtes enseignant dans le 2nd degré et vous souhaitez enseigner dans le premier.

Validez votre projet

Vous rencontrez au rectorat :

  • Un conseiller mobilité carrière,
  • Votre inspecteur (IA-IPR) de discipline,
  • Selon les cas, l'IEN adjoint à l'inspecteur d'académie ou un IEN de circonscription.

L'inspecteur d'académie donnera son accord pour que s'engage le processus de détachement dans le corps des professeurs des écoles.
Sa décision tiendra compte :

  • De votre motivation,
  • De votre parcours.

La proposition de détachement sera ensuite soumise aux commissions paritaires compétentes, l'arrêté de détachement étant pris par l'Inspecteur d'académie.

Une fois détaché :

  • Les services de l'inspection académique vous nommeront sur un poste dans une école du département d'affectation,
  • Vous pourrez faire des voeux géographiques dont l'administration tiendra compte en fonction des possibilités. Vous bénéficierez selon vos besoins, d'un accompagnement pour vous permettre d'exercer dans les meilleures conditions.

Au terme de ce détachement, vous pourrez solliciter votre intégration dans le corps d'accueil.
Si l'Inspection estimait que votre enseignement ne donnait pas satisfaction, l'administration pourrait interrompre votre détachement avant son terme.

Mise à jour : décembre 2011

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE