Toute l'actualité

Priorités de la rentrée 2011
[archive] Information - 05/05/2011

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les priorités de la rentrée 2011 sont définies au Bulletin officiel. Tous les ans, une circulaire fixe les priorités d'action du ministère chargé de l'éducation nationale pour l'année scolaire suivante. Pour 2011-2012, elle se concentre sur plusieurs points : améliorer les résultats des élèves et le climat scolaire, mieux accompagner les enseignants, promouvoir l'excellence et lutter contre les inégalités.

Améliorer les acquis et les résultats des élèves à l’école et au collège

Tous les acteurs du système éducatif concentrent leurs efforts pour faire acquérir les savoirs fondamentaux aux élèves, puis les consolider. Français, mathématiques, sensibilisation à une première langue étrangère : les progrès des élèves sont suivis en continu de l’école maternelle au collège. Dès qu’une difficulté apparaît, les élèves qui en ont besoin bénéficient d’une aide personnalisée.

Un socle commun de connaissances et de compétences pour tous

Les savoirs fondamentaux sont regroupés dans un socle commun de connaissances et de compétences. Les apprentissages des élèves sont mesurés à trois moments de la scolarité, les "paliers" : en CE1, en CM2 et en troisième. Un livret atteste des compétences acquises par chaque élève pendant la scolarité obligatoire. Les programmes scolaires de l’école et du collège intègrent les éléments du socle commun et définissent les connaissances que les élèves doivent maîtriser à chaque niveau de leur scolarité.

Dès l’école primaire, le ministère recommande aux enseignants l’usage de manuels scolaires conformes aux programmes, proposés par des éditeurs.

La maîtrise du français et des mathématiques

Le premier objectif de l’école primaire est de permettre à tous les élèves de maîtriser :

  • la langue française, à l’oral et à l’écrit : lecture, grammaire, orthographe, compréhension et rédaction de textes
  • les compétences de base en mathématiques : le calcul, les ordres de grandeur, la mémorisation, les automatismes et le raisonnement

En 2010, le ministère a lancé un plan pour prévenir l’illettrisme, pour amener progressivement tous les élèves à maîtriser la lecture et l’écriture. Dès la maternelle, les élèves se familiarisent avec les textes, préalable de l’apprentissage de la lecture au CP. Cet apprentissage progressif vise à rendre les élèves capables de comprendre des textes. Tous les élèves suivent un enseignement structuré de la grammaire et de l’orthographe.

Plusieures opérations concourent à cet objectif dont :

  • Un livre pour l’été
    Avec l’opération "Un livre pour l’été", tous les élèves de CM1 partent en grandes vacances avec un livre, pour prolonger le plaisir de lire en dehors de l’école. Cette année, ils emportent avec eux des contes de Charles Perrault, qui leur sont remis lors d’une cérémonie dans leur école.

  • Un dictionnaire des écoliers
    Pour apprendre le vocabulaire, près de 100 000 enfants ont participé à l’élaboration d’un "dictionnaire des écoliers", en ligne le 1er juin 2011, dont ils ont rédigé les définitions et les exemples.

Le ministère a aussi engagé un plan pour les sciences et les technologies pour permettre aux élèves de maîtriser les compétences de base en mathématiques, sciences et technologies. Il favorise l’utilisation de jeux pour apprendre et renforce la pratique quotidienne du calcul mental, particulièrement efficace. Il encourage un enseignement innovant des sciences, fondé sur la démarche d’investigation : les élèves observent, questionnent, expérimentent et argumentent.

Dès l’école maternelle, les élèves sont sensibilisés à l’anglais, dont ils écoutent et répètent des expressions courantes. À partir du CE1, l’enseignement d’une langue étrangère est obligatoire.

Assurer un parcours continu de l’école au collège

Depuis la rentrée 2010, les collégiens disposent tous d’un livret personnel de compétences, qui rassemble les attestations des connaissances et compétences acquises. En 2011-2012, la version numérique du livret est généralisée à l’école primaire, pour que les enseignants puissent suivre le parcours de chaque élève sur toute sa scolarité obligatoire. Le livret atteste l’acquisition du socle commun, indispensable pour obtenir le diplôme national du brevet.

Pour favoriser la liaison entre école et collège, des commissions de transition, qui rassemblent les enseignants de l’école et du collège, peuvent proposer aux élèves en difficulté un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) dit "passerelle", pour les remettre à niveau dès le début de l’année. En sixième, un accompagnement personnalisé aide les élèves à s’habituer à la nouvelle organisation du travail et à se remettre à niveau si nécessaire.

Dans tous les collèges et dans les écoles de l’éducation prioritaire, l’accompagnement éducatif propose plusieurs activités aux élèves volontaires, après les cours : aide aux devoirs, activités artistiques et culturelles ou sportives, pratique d’une langue vivante. Il complète les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté.

L’accompagnement éducatif en chiffres
En 2009-2010 :

  • 2800 écoles de l’éducation prioritaire, 172 000 élèves
  • 5200 collèges, 810000 élèves


L'école après les cours : accompagnement éducatif

Évaluer les élèves

Une évaluation de bonne qualité et pertinente est un levier pour la réussite des élèves. Les équipes pédagogiques peuvent expérimenter de nouveaux outils pour vérifier les compétences acquises : si la notation en est un élément, d’autres moyens peuvent être mis en place.

Des évaluations nationales en CE1 et en CM2 permettent de réaliser un bilan du niveau des élèves. L’évaluation permet de repérer leurs difficultés et de proposer à ceux qui en ont besoin un dispositif d’aide personnalisée.


Évaluation des acquis des élèves en CE1


Évaluation des acquis des élèves en CM2

En 2011-2012, une nouvelle évaluation est expérimentée en cinquième, dans les collèges volontaires, sur deux compétences du socle commun. Elle vise à cerner les acquis des élèves pour leur apporter une aide adaptée si nécessaire.

En dernière année de maternelle, des outils d’aide à l’évaluation en ligne permettent aux enseignants de programmer une prise en charge adaptée aux besoins des élèves dès le cours préparatoire (CP).

Poursuivre la réforme du lycée

À la rentrée 2011-2012, les nouvelles premières générales et technologiques et la nouvelle terminale professionnelle se mettent en place. La réforme de la voie professionnelle s’applique progressivement depuis 2009, celle des voies générale et technologique depuis 2010. Le nouveau lycée permet aux lycéens de se spécialiser plus progressivement.

La nouvelle première générale

60% des enseignements sont communs à toutes les séries. Les élèves qui le souhaitent peuvent changer plus facilement :

  • de série, par exemple, en passant d’une première "scientifique" (S) à une première "économique et social" (ES)
  • de voie, par exemple, en quittant la voie générale pour une première technologique

En terminale, à partir de 2012, la majorité des enseignements seront spécifiques à chaque série, pour préparer les lycéens à l’enseignement supérieur.

Depuis 2010, en seconde, les lycéens suivent des enseignements d’exploration, pour découvrir de nouvelles disciplines. Ces enseignements ne déterminent pas leur choix d’orientation pour la première.

La voie technologique rénovée

Les séries industrielles et de laboratoire rénovées deviennent plus polyvalentes et les possibilités d’orientation post-baccalauréat sont donc plus ouvertes.

La nouvelle série sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) intègre les enjeux du développement durable. Les élèves peuvent choisir parmi quatre enseignements spécifiques :

  • énergie et environnement
  • systèmes d’information et numérique
  • innovation technologique et éco-conception
  • architecture et construction

En sciences et technologies de laboratoire (STL), ils se spécialisent en biotechnologies ou en sciences physiques et chimiques de laboratoire.

En sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A), ils suivent une formation qui combine culture générale et artistique.


Lycée : aide à l'orientation pour la série STI2D

 
 

La nouvelle terminale professionnelle

La nouvelle terminale professionnelle est la dernière étape de la mise en place des baccalauréats professionnels en trois ans. Plus court d’un an, ce parcours permet à plus d’élèves d’obtenir leur baccalauréat. Un diplôme intermédiaire, passé en première, sécurise le cursus en évitant à certains d’entre eux de quitter le système scolaire sans qualification.

Les passerelles entre le CAP et le baccalauréat professionnel sont facilitées.


La rénovation de la voie professionnelle

 
 

L’accompagnement des élèves

Dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, les lycées organisent des séances de soutien, d’approfondissement des connaissances et aident les lycéens à construire leur projet d’orientation, deux heures par semaine. Sont concernés :

  • tous les élèves des lycées généraux et technologiques
  • les élèves des lycées professionnels qui en ont besoin

Chaque lycéen peut choisir d’être conseillé et guidé par un tuteur, enseignant ou conseiller principal d’éducation. Pour éviter au maximum les redoublements, les élèves qui éprouvent des difficultés peuvent s’inscrire à des stages de remise à niveau, pendant l’année scolaire ou les vacances. Ceux qui souhaitent changer d’orientation peuvent suivre des stages "passerelles".

Les langues vivantes

L’enseignement des langues évolue : groupes de compétences, modulation des périodes d’enseignement, usage d’outils numériques, stages pendant les vacances scolaires, enseignement de certaines disciplines dans une langue étrangère, etc. Dans certaines filières, les programmes évoluent :

  • en série L, tous les élèves suivent un enseignement de littérature étrangère en langue étrangère
  • en série STI2D, STD2A et STL, les élèves peuvent suivre un enseignement technologique en langue vivante

La vie lycéenne

Les lycéens élisent leurs propres instances de représentation dans chaque établissement. Elles sont consultées sur la vie scolaire et les questions pédagogiques liées à la réforme du lycée. Ils choisissent aussi leurs représentants aux niveaux académique et national.

Ciné-lycée

Depuis 2010, Ciné-lycée propose plus de 200 œuvres du patrimoine mondial aux établissements, via internet. Il permet aux élèves de s’impliquer dans la vie culturelle de leur lycée, en organisant des projections et des débats autour de ces films. Dans chaque établissement, un "référent culture" assure la cohérence des projets.

Les réseaux de lycée
L’offre de formation évolue : les lycées s’organisent en réseaux pour proposer aux élèves le choix le plus complet possible. Ils développent leurs liens avec les universités, les grandes écoles et renforcent leurs partenariats dans les domaines économique, social, culturel et artistique, international, etc.

Proposer des parcours scolaires adaptés à chaque élève

Au centre de l’action de l’éducation nationale en faveur de l’égalité des chances, des dispositifs innovants visent à fournir aux élèves des conditions de travail optimales, pour développer leur ambition scolaire.

Programme Éclair et éducation prioritaire

Programme national d’éducation prioritaire, Éclair (Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) vise à créer les conditions optimales de réussite scolaire dans les écoles, collèges et lycées dans lesquels les écarts de réussite sont importants et le climat particulièrement difficile.
Expérimenté dans une centaine de collèges en 2010-2011, le programme est élargi à la rentrée 2011 au premier degré et à la plupart des collèges des réseaux ambition réussite. Au collège, des "préfets des études" suivent individuellement les élèves : ils les aident à se concentrer sur les apprentissages et maintiennent une vie scolaire apaisée.

Internats d’excellence

Du collège à l’enseignement supérieur, les internats d’excellence proposent aux élèves motivés, qui ne trouvent pas chez eux les conditions optimales pour travailler, un projet pédagogique et éducatif structurant. L’internat d’excellence existe sous deux formes :

  • des établissements dédiés
  • des places labellisées, dans des internats existants

De nouveaux internats ouvrent à la rentrée 2011, dans deux objectifs :

  • proposer 20 000 places aux élèves
  • rééquilibrer l’offre en proposant davantage de places pour les collégiens


L'internat d'excellence, une chance de plus pour réussir

 
 

Établissements de réinsertion scolaire (ERS)

Les ERS proposent de suivre une scolarité aménagée à des collégiens perturbateurs, exclus au moins une fois de leur établissement et qui risquent de décrocher. Pendant au moins un an, ces élèves sont hébergés en internat et ont un emploi du temps aménagé. Ils sont pris en charge de manière individualisée, pour réapprendre les règles de la vie sociale et scolaire et réussir leur retour dans un parcours scolaire qui leur convienne.


Les établissements de réinsertion scolaire

Scolarisation des élèves handicapés

De plus en plus d’élèves handicapés poursuivent leur scolarité au collège, puis au lycée. Les dispositifs collectifs de scolarisation, appelés unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS), se développent pour les accueillir, notamment en lycée professionnel.

Pour améliorer la qualité de l’enseignement qu’ils reçoivent, les professeurs non spécialisés sont mieux informés et accompagnés. Par exemple, des pôles pour l’accompagnement à la scolarisation des jeunes sourds (PASS) ont été ouverts.

En lien avec l’université, l’École encourage l’accès de ces élèves à l’enseignement supérieur. Elle accompagne leur insertion sociale et professionnelle, en s’appuyant sur les attestations de compétences qu’ils ont acquises.


La scolarisation des élèves handicapés


Scolariser son enfant handicapé

Accompagner les élèves dans leurs choix d’orientation

Au collège et au lycée, le parcours de découverte des métiers et des formations apprend aux élèves à être capables de s’orienter tout au long de leur vie. Il se déroule à la fois pendant les cours et sur des temps réservés à l’information sur l’orientation.

Au lycée, l’accompagnement personnalisé, les stages et le tutorat permettent d’aider individuellement chaque élève à construire son projet de formation. Les professeurs et les conseillers d’orientation-psychologues l’aident à réfléchir à ses choix.

L’établissement, lieu de vie pour les élèves

Pour créer un climat scolaire favorable, les règles communes doivent être clairement expliquées et appliquées par les adultes et les élèves. Le projet de l’établissement doit être compréhensible, pour instaurer un climat de confiance avec les parents.

Un projet éducatif pour tous les élèves

Le projet d’école, dans le premier degré, et le projet d’établissement, au collège et au lycée, fixe les choix éducatifs de l’établissement. Il adapte les priorités nationales au contexte local. Les écoles, collèges et lycées peuvent aussi mettre en place des expérimentations, pour mieux s’adapter à la diversité des élèves et à leurs besoins.

L’École et le numérique
Écoles, collèges et lycées sont de plus en plus nombreux à proposer des espaces numériques de travail sécurisés aux élèves et à leurs familles, avec des informations sur la vie scolaire, des cours, des exercices, les emplois du temps. Le cahier de textes numérique se généralise à partir de la rentrée pour les collégiens et les lycéens. Depuis 2009, 69 collèges expérimentent les manuels scolaires numériques. Dans le cadre du brevet informatique et internet (B2i), les élèves sont sensibilisés aux usages responsables d’internet.

Un cadre de travail serein

Dès l’école primaire, les élèves apprennent les valeurs de la République : liberté, égalité, fraternité. La laïcité doit y être respectée par tous. Parmi les valeurs fondamentales portées par l’École, le respect de l’autre passe par la prévention des discriminations et l’égalité entre les filles et les garçons. La transmission de ces valeurs communes se traduit par des exercices concrets, par exemple l’étude de la Marseillaise à l’école primaire.

Pour soutenir les établissements qui souhaitent prévenir et lutter contre le harcèlement scolaire, c’est-à-dire les humiliations verbales ou physiques répétées à l’École, un plan d’action est mis en place. Il s’inscrit dans la continuité des mesures annoncées lors des États généraux de la sécurité à l’École, en mai 2010.

Pour maintenir un climat serein dans les établissements, chaque académie a mis en place une équipe mobile de sécurité (EMS). En cas de besoin, l’EMS assure la protection des élèves et des équipes enseignantes. Elle aide aussi à améliorer la prise en charge des élèves qui ont des conduites problématiques.

Les sanctions scolaires évoluent : les élèves pourront être soumis à des mesures de responsabilisation, dans l’établissement. À partir de la rentrée 2011, l’exclusion temporaire de plus de huit jours est supprimée.

Lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire

Les familles jouent un rôle primordial dans le respect de l’obligation d’assiduité scolaire à laquelle est soumis leur enfant. Le règlement intérieur, qu’elles doivent signer, les informe de leurs droits et obligations vis-à-vis de l’École.

Plusieurs dispositifs permettent d’accompagner les parents. Réseaux d’écoute, accompagnement à la scolarité, prise en charge des difficultés scolaires, formation à la maîtrise du français et au fonctionnement de l’École, médiations, les aident à s’impliquer dans la scolarité de leurs enfants.

Quand l’établissement repère un élève absent, il prend contact avec les parents. Si, malgré le soutien que propose l’établissement, l’élève continue à être absent sans justification, le versement des allocations familiales correspondant à cet enfant peut être suspendu, voire supprimé.

Les équipes éducatives peuvent faire appel aux conseillers d’orientation-psychologues et à la Mission générale d’insertion pour aider les élèves qui risquent de décrocher. Des plateformes de suivi et d’appui prennent en charge les élèves qui décrochent, dans chaque département, pour les aider à trouver une solution.

Éducation artistique et culturelle, sport scolaire et santé

Chaque projet d’école ou d’établissement propose un volet culturel, qui combine pratique artistique, découverte d’œuvres, rencontre d’artistes. Ces projets peuvent aussi développer les résidences d’artistes.

Pratiquer la musique à l’école

Apprendre à chanter, à se maitriser, à collaborer avec les autres : la pratique musicale commence à la maternelle et se poursuit jusqu’à la fin du collège. Elle contribue à l’apprentissage du français, d’une culture musicale et est la première occasion pour les élèves de se produire en public.

 

 

Pour 2011-2015, un programme pour la santé des élèves est mis en place. Il vise à améliorer :

  • l’hygiène de vie
  • l’éducation à la sexualité
  • la prévention des conduites addictives
  • la prévention du mal-être
  • la formation aux premiers secours

Le sport est une des composantes d’une bonne hygiène de vie. En plus des cours d’EPS, les élèves peuvent rejoindre l’association sportive (AS) de leur établissement, dont les vice-présidents élèves et parents ont un vrai pouvoir de décision. Au collège et au lycée, les élèves passionnés de sport peuvent aussi intégrer une section sportive scolaire, qui propose une pratique sportive renforcée.

Cours le matin, sport l’après-midi
Depuis la rentrée 2010, 120 établissements scolaires (plus de 7000 élèves) participent à cette expérimentation. L’emploi du temps des élèves est aménagé pour y inclure plus de sport.

Dialogue avec les parents

Le dialogue entre les parents et l’École contribue à la réussite de l’enfant. Plusieurs outils aident les familles et l’institution à partager les informations essentielles sur le déroulement de la scolarité de chaque élève. Par exemple, le règlement intérieur explique les règles de fonctionnement de l’établissement aux élèves et à leurs familles.

Pour donner une plus grande liberté de choix aux familles, l’assouplissement de la carte scolaire se poursuit. Il doit s’accompagner d’une information transparente aux familles.

La "mallette des parents"

Depuis la rentrée 2010, 1300 collèges expérimentent la "mallette des parents - sixième". Cette mallette comprend des outils (DVD, fiches) qui aident les équipes à échanger avec les parents des élèves qui entrent en sixième. En 2011, l’académie de Versailles, en lien avec le ministère, propose une "mallette des parents - troisième" dans 39 collèges, pour améliorer le dialogue entre les parents et l’École sur l’orientation.

 

 

Accompagner les enseignants

Depuis la rentrée 2010, les enseignants sont recrutés avec un niveau de qualification plus élevé, de niveau bac+5. Les candidats suivent deux années de master, à l’université, pendant lesquelles ils se préparent progressivement à l’exercice de leur métier et peuvent faire des stages en classe, avant de passer les concours.

Les nouveaux enseignants sont accueillis dans une école, un collège ou un lycée pour poursuivre leur formation sur le terrain. Ils sont alors enseignants stagiaires et un tuteur les accompagne.

Le ministère facilite la diffusion de ressources numériques et propose des ressources adaptées aux enseignants, pour accompagner la mise en œuvre des évolutions des politiques éducatives. Elles s’appuient sur les apports de la recherche scientifique et universitaire.

 

Préparation de la rentrée 2011

La circulaire de rentrée 2011 est parue au bulletin officiel n°18 du 5 mai 2011.

  • Améliorer les acquis et les résultats des élèves
  • Accompagner les professeurs
  • L'établissement scolaire, pivot du système éducatif
  • Les textes de référence

bulletin officiel n°18 du 5 mai 2011

En savoir plus

Mise à jour : juin 2012

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

CAFÉ DES PARENTS

Faites nous part de vos suggestions, posez vos questions, participez à un café des parents !

education.gouv.fr/
cafedesparents




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants