Bulletin officiel spécial n°1 du 27 janvier 2011

Concours internes du Capes et concours internes d'accès à l'échelle de rémunération des professeurs certifiés dans les établissements d'enseignement privés sous contrat du second degré (Caer/Capes)

NOR : MENH1031997N
note de service n° 2010-255 du 31-12-2010
MEN - DGRH D1
Sections et options susceptibles d'être ouvertes à la session 2012
Arts plastiques
Histoire géographie
Lettres classiques
Lettres modernes
Mathématiques
Philosophie
Sciences économiques et sociales
Sciences de la vie et de la Terre
La réglementation en vigueur ne prévoit pas de programme pour les sections : documentation, éducation musicale et chant choral et langues vivantes étrangères.
ARTS PLASTIQUES
Le programme de la session 2011 est reconduit ainsi qu'il suit :
1. Partie hors vingtième siècle
Le Néo-Classicisme en Europe, de 1748 (début des fouilles à Pompéi) à 1825 (mort de David) : architecture, sculpture, peinture, arts appliqués.
Bibliographie
- Sylvain Bellenger, Girodet 1767-1824, Album de l'exposition, Gallimard, 2005.
- Étienne-Louis Boullée, Architecture : Essai sur l'Art, Textes réunis et présentés par Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hermann, 1993.
- Andrew Carrington Shelton, Ingres, Phaidon, 2008.
- André Chastel, L'Art français IV : Le temps de l'éloquence (1775-1825), Flammarion, 2000.
- Jacques-Louis David, 1748-1825, catalogue d'exposition, Musée du Louvre et Musée national du château de Versailles, RMN, 1989.
- De David à Delacroix : la peinture française de 1774 à 1830, catalogue d'exposition, RMN, 1974.
- Cécile Dumoulin, Néoclassicisme et Romantisme, Service culturel du Musée du Louvre, 2000.
- Robert Étienne, Pompéi : La cité ensevelie, Découvertes Gallimard, 1987.
- Michel Gallet et Yves Bottineau, Les Gabriel, Picard, 2004.
- Michel Gallet, Claude-Nicolas Ledoux : 1736-1806, Picard, 1980.
- Daniela Gallo, Modèle ou miroir ? Winckelmann et la sculpture néoclassique, Maison des sciences de l'homme, 2009.
- Marie-Noëlle de Grandry, Mobilier Directoire, Consulat, Empire, Massin, 1996.
- Alain Gruber, L'Art décoratif en Europe : du Néoclassicisme à l'Art Déco, Citadelles et Mazenod, 1994.
- Stéphane Guégan, Ingres ce révolutionnaire-là, Gallimard, 2006.
- Manuel Jover, Ingres, Terrail, 2005.
- Werner Hoffmann, Une époque en rupture : 1750-1830, Gallimard, coll. L'Univers des Formes, 1995.
- Hugh Honour, Le Néoclassicisme, Le Livre de poche, coll. Références Art, Paris, 1998.
- Claude-Nicolas Ledoux, L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des moeurs et de la législation, Hermann, 1997.
- Jean-Michel Leniaud, Les Bâtisseurs d'avenir : portraits d'architectes, Fayard, 1998.
- Jacqueline Lichtenstein (dir.), La Peinture, Larousse, coll. Les textes essentiels, 1997.
- François Loyer, Histoire de l'architecture de la Révolution à nos jours, Mengès, 1999.
- Annie Jacques et Jean-Pierre Mouilleseaux, Les Architectes de la liberté, Découvertes Gallimard, 1988.
- Philippe Madec, Boullée, Hazan, coll. Architecture, 1986.
- Sophie Monneret, David et le néoclassicisme, Terrail, 1998.
- Patrick Nuttgens, Histoire de l'architecture, Phaidon, 2002.
- François-Georges Pariset, L'Art néoclassique, Puf, 1974.
- Jean-Marie Pérouse de Montclos, Étienne-Louis Boullée, Flammarion, 1994.
- Pascale Picard (dir.), Ingres et l'Antique : l'illusion grecque, Actes Sud, 2006.
- Gaëtan Picon, Ingres, Skira, 1980.
- Vincent Pomarède (dir.), Ingres, Gallimard, 2006.
- Mario Praz, Goût néoclassique, Le Promeneur, 1989.
- Antoine Quatremère de Quincy, Considérations morales sur la destination des ouvrages d'art (1815), Fayard, 1989.
- Robert Rosenblum, L'Art au XVIIIème siècle : transformations et mutations, Gérard Monfort, coll. Imago Mundi, 1989.
- Marie-Catherine Sahut et Régis Michel, David : l'art et la politique, Gallimard-RMN, 1988.
- Nicolas Sainte (dir.), Jacques-Louis David (1748-1825), catalogue d'exposition, Musée Jacquemart-André, Nicolas Chaudun, 2005.
- Jean-Pierre Samoyault, Mobilier français : Consulat et Empire, Gourcuff Gradenigo, 2009.
- Antoine Schnapper, David témoin de son temps, Vilo, Fribourg, 1980.
- Arlette Sérullaz et Louis-Antoine Prat, David, Musée du Louvre, 2005.
- Jean Starobinski, L 'Invention de la liberté - Les emblèmes de la raison, Gallimard, 2006.
- John Summerson, L'Architecture du XVIIIème siècle, Thames and Hudson, 1993.
- Rolf Toman, Néoclassicisme et Romantisme : Architecture, sculpture, peinture, dessin (1750-1848), HF Ullmann, Cologne, 2007.
- Johann-Joachim Winckelmann, Réflexions sur l'imitation des œuvres grecques en peinture et en sculpture (1755), Jacqueline Chambon, 1991.
2. Partie dans le vingtième siècle
Le Surréalisme en Europe de 1924 (1er Manifeste du Surréalisme) à 1941 (départ d'André Breton pour l'Amérique) : peinture, sculpture, photographie, cinéma.
Bibliographie
- Louis Aragon, Écrits sur l'art moderne, Flammarion, 2001.
- Quentin Bajac et Clément Chéroux, La Subversion des images : surréalisme, photographie, film, Éditions du Centre Pompidou, 2009.
- Henri Béhar et Michel Carassou, Le Surréalisme, Livre de poche, 1992.
- Hans Bellmer, Petite Anatomie de l'image, Allia, 2002.
- Adam Biro et René Passeron, Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Puf, 1982.
- Marguerite Bonnet et André Breton, Naissance du surréalisme, José Corti, 1975.
- Christian Bouqueret, La Photographie surréaliste, Photo Poche n° 116, Centre national de la photographie, 2008.
- André Breton, La Beauté convulsive, Centre Georges-Pompidou, 1991.
- André Breton, Manifestes du surréalisme, Folio Essais, 1985.
- André Breton, Position politique du surréalisme, Éditions LGF, 1991.
- Xavier Canonne, Le Surréalisme en Belgique (1924-2000), Actes Sud, 2007.
- Jean-Luc Chalumeau, De Chirico, éd. Cercle d'Art, 1995.
- Jacqueline Chénieux-Gendron, Il y aura une fois : une anthologie du surréalisme, Folio, 2002.
- Jean-Paul Clébert, Dictionnaire du surréalisme, Éditions du Seuil et ATP, Chamalières, 1996.
- De Chirico, Centre Georges-Pompidou, 1983.
- Salvador Dali, Journal d'un génie, Gallimard, 1994.
- Yvonne Duplessis, Le Surréalisme, coll. Que sais-je ?, Puf, 2009.
- Gérard Durozoi, Histoire du mouvement surréaliste, Hazan, 1997.
- Gérard Durozoi, Le Surréalisme, Hazan, 2002.
- Anne Egger, Le Surréalisme : la révolution du regard, Scala, 2002.
- Max Ernst, Rétrospective, Centre Georges-Pompidou, 1992.
- Louis Janover, Le Surréalisme de jadis à naguère, Paris-Méditerranée, 2002.
- Alain Jouffroy, Picabia, Assouline, 2002.
- Rosalind Kraus, Explosante fixe : photographie et surréalisme, Hazan, 2002.
- Ado Kyrou, Le Surréalisme au cinéma, Ramsay, 2005.
- René Magritte, Les Mots et les images : choix d'écrits, Bruxelles, Labor, 2000.
- Pierre de Massot, Francis Picabia, Seghers, 2002.
- Joan Miró, Écrits et entretiens, éd. Daniel Lelong, 1995.
- Miró, La collection du Centre Georges-Pompidou, Musée d'art contemporain de Bordeaux, 1999.
- Maurice Nadeau, Histoire du Surréalisme, Seuil, 1970.
- René Passeron, Surréalisme, Terrail, 2005.
- René Passeron, Histoire de la peinture surréaliste, Le Livre de Poche, 1991.
- René Passeron, Encyclopédie du surréalisme, Somogy, 1975.
- Gaëtan Picon, Journal du Surréalisme (1919-1939), Skira, 1976.
- José Pierre, L'Univers surréaliste, Somogy, 1983.
- Michel Poivert, L'Image au service de la révolution : photographie, surréalisme, politique, Le Point du jour, 2006.
- Man Ray, Autoportrait, Actes Sud, 1998.
- Man Ray, La Photographie à l'envers, Centre Georges-Pompidou, 1998.
- La R évolution surréaliste, catalogue d'exposition, Centre Georges-Pompidou, 2002.
- Jean-Luc Rispail, Les Surréalistes, Découvertes Gallimard, 1991.
- Werner Spies, Max Ernst : vie et œuvre, Centre Pompidou, 2007.
- David Sylvester, Magritte, Actes Sud, 2009.
- Roger Thérond, Le Surréalisme, Éditions du Chêne, 2001.
- Odette et Alain Virmaux, Les Surréalistes et le cinéma, Ramsay, 1988.
- http://www.arcane17.com : mise en ligne des 12 numéros de la Révolution surréaliste.
HISTOIRE-GÉOGRAPHIE
Histoire
1. Histoire ancienne (nouvelle question)
Esclavage et dépendances dans les mondes anciens (Grèce et Rome)
2. Histoire médiévale et histoire moderne
La construction de l'État en France du règne de Philippe Auguste à celui de Louis XIV
3. Histoire contemporaine
La décolonisation et ses conséquences de 1945 au début des années 1990.
Géographie
1. Temps et climat : géographie des contraintes et des risques (nouvelle question)
2. La France : aménager les territoires
3. Des territoires dans la mondialisation : l'exemple des Amériques
LETTRES CLASSIQUES
Le programme des épreuves est celui des lycées d'enseignement général et technologique et des collèges.
LETTRES MODERNES
Le programme des épreuves est celui des lycées d'enseignement général et technologique et des collèges.
MATHÉMATIQUES
Le programme de la session 2012 est défini comme il suit :
Remarques générales
La circulaire n° 97-123 publiée au B.O. n° 22 du 29 mai 1997 définit la mission du professeur enseignant en collège, lycée d'enseignement général ou technologique ou en lycée professionnel. Elle met, en particulier, l'accent sur le fait que le professeur « sache situer l'état actuel de sa discipline, à travers son histoire, ses enjeux épistémologiques, ses problèmes didactiques et les débats qui la traversent ».
Dans cet esprit, les candidats doivent pouvoir situer les contenus des programmes de l'enseignement secondaire dans une perspective historique, à partir de l'apport de quelques grands mathématiciens (de l'Antiquité : Thales, Pythagore, Euclide, Archimède ; du monde arabe : Al-Kwarizmi ; du 16ème siècle : Viète ; du 17ème siècle : Descartes, Fermat, Pascal, Newton, Leibniz ; du 18ème au 20ème siècle : Euler, Jacques Bernoulli, Lagrange, Gauss, Cauchy, Riemann, Poincaré Hilbert, Lebesgue.
Toujours dans le cadre de cette circulaire, les candidats doivent pouvoir décrire et argumenter sur la manière dont l'enseignement des mathématiques s'inscrit dans la globalité des enseignements : articulation avec les autres disciplines, maîtrise de la langue, éducation à la citoyenneté, etc.
L'utilisation des nouvelles technologies figure explicitement dans un certain nombre de programmes. Le candidat doit les maîtriser et savoir exploiter les aspects algorithmiques et informatiques, pour l'ensemble des points des programmes où leur utilisation est possible.
Sur le programme de l'épreuve écrite
Les candidats doivent :
- maîtriser l'ensemble des notions figurant dans les programmes des collèges et lycées d'enseignement général et technologique. Ceci signifie non seulement que des démonstrations de tous les résultats concernés doivent être connues, mais aussi que les candidats doivent avoir une connaissance suffisante des théories mathématiques sur lesquelles elles s'appuient, de façon à en avoir une approche cohérente ;
- connaître l'ensemble des notions figurant dans le programme de première année de mathématiques des classes préparatoires scientifiques, mathématiques, physique et science de l'ingénieur (MPSI) figurant à l'annexe 1 du B.O. n° 5, hors série du 28 août 2003.
De plus, un professeur certifié de mathématiques pouvant enseigner dans les sections de techniciens supérieurs rattachées aux lycées, les candidats doivent connaître des modules essentiels de ces sections : séries numériques et séries de Fourier; statistique descriptive ; calcul des probabilités2 ; statistique inférentielle ; calcul vectoriel (les titres, avec les numéros qui les suivent, font référence aux modules d'enseignement en sections de techniciens supérieurs, voir le B.O. hors série n° 6 du 27septembre 2001).
Sur l'épreuve orale d'admission
Le terme « situation d'enseignement » se réfère à tout type de travail effectué par un professeur de mathématiques dans le cadre de l'enseignement des mathématiques en collège ou en lycée.
L'épreuve vise à évaluer :
- la réflexion du candidat sur les contenus et les méthodes de la discipline, ainsi que sur les problèmes didactiques et pédagogiques liés à son enseignement ;
- ses capacités à utiliser une documentation ;
- son aptitude à la communication, ses qualités d'expression, ses facultés d'analyse et de synthèse.
Une partie très importante du travail du professeur de mathématiques consiste en l'élaboration et en l'analyse de situations donnant lieu à des exercices et à des problèmes. C'est pourquoi il est demandé au candidat de présenter des exercices illustrant la situation abordée dans cette épreuve. Le terme « exercice » est à prendre au sens large : il peut s'agir d'exemples ou de contre-exemples venant éclairer une étude, d'applications directes du cours, de situations plus globales ou plus complexes, etc.
Le candidat choisit au moment de l'inscription au concours une épreuve portant sur une situation d'enseignement collège ou lycée.
Au moment de l'épreuve, le candidat a le choix entre deux sujets dont l'un au moins nécessite l'utilisation des Tice. Chaque sujet contient un dossier sur la situation d'enseignement.
Au cas où le candidat a choisi de présenter un sujet comportant l'utilisation des Tice, il doit inclure obligatoirement dans son exposé la présentation d'une séquence utilisant soit l'ordinateur, soit la calculatrice.
Pour la préparation exclusivement, tous les documents sous forme papier : manuels d'enseignement, publications (notamment celles des IREM), notes personnelles, etc. sont autorisés mais aucun document personnel sur support numérique ne l'est. En outre, les candidats ont accès à la bibliothèque du concours, qui contient notamment les programmes et les instructions officielles.
Les candidats ayant opté pour l'utilisation des Tice auront à leur disposition les mêmes matériels pour la préparation et pour l'exposé.
Le dossier comprend des documents de nature professionnelle : manuels, travaux d'élèves, ouvrages divers de mathématiques, annales du brevet des collèges ou du baccalauréat, etc., la plupart du temps sous forme d'extraits.
À partir de ce dossier, le candidat doit préparer une activité pédagogique qui lui est précisée et qui comporte des exercices.
Pendant la préparation, le candidat note les points essentiels qu'il compte développer dans son exposé et les énoncés rédigés des exercices qu'il propose, sur une fiche qui lui est fournie. Cette fiche est remise au jury au début de l'épreuve.
L'entretien porte aussi bien sur la présentation faite par le candidat que sur toutes les questions relatives au contenu de la fiche. Par exemple, le jury peut demander la résolution d'un exercice proposé par le candidat et inviter celui-ci à replacer brièvement, dans la progression des programmes de collèges et de lycées, un thème mathématique évoqué. Une bonne connaissance de l'ensemble des programmes de l'enseignement secondaire est donc indispensable.
PHILOSOPHIE
Le programme de la session 2012 est défini comme il suit :
Le travail
L'inconscient
La morale
La technique
L'expérience (nouvelle notion)
Le langage (nouvelle notion)
SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE
- Le candidat doit avoir des connaissances suffisantes, au niveau de la licence, pour maîtriser les objectifs et dominer les contenus des programmes en vigueur de la 6ème aux classes terminales, en sciences de la vie comme en sciences de la Terre, dans leurs dimensions scientifiques, pédagogiques et éducatives.
- Le candidat devra être capable de montrer qu'il a compris les relations entre les différentes disciplines des sciences de la vie et des sciences de la Terre, certains sujets recouvrant plusieurs d'entre elles. Les connaissances de physique et de chimie nécessaires pour traiter les programmes de sciences de la vie et de la Terre seront exigées.
- Le candidat aura repéré le rôle de l'enseignement des sciences de la vie et de la Terre dans l'acquisition, par les élèves, des diverses compétences du socle commun et, plus largement, dans la construction et l'évaluation de leurs capacités au collège et au lycée. Notamment la capacité à utiliser les technologies de l'information et de la communication et à les intégrer dans les pratiques pédagogiques sera exigée.
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE