Bulletin officiel n°21 du 27 mai 2010

Enseignements primaire et secondaire

Mention complémentaire

« Technicien en énergies renouvelables » : création et conditions de délivrance

NOR : MENE1010755A
arrêté du 20-4-2010 - J.O. du 7-5-2010
MEN - DGESCO A2-2


Vu code de l'Éducation, notamment articles D. 337-139 à D. 337-160 ; avis de la commission professionnelle consultative du bâtiment, travaux publics, matériaux de construction en date du 21-1-2010

Article 1 - Il est créé une mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » à deux options : option A énergie électrique et option B énergie thermique, dont la définition et les conditions de délivrance sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté.
Ce diplôme est classé au niveau IV de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation.
 
Article 2 - Le référentiel d'activités professionnelles et le référentiel de certification de la mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » sont définis en annexe Ia et Ib du présent arrêté.
Les unités constitutives de la mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » sont définies en annexe IIa du présent arrêté.
 
Article 3 - L'accès en formation à la mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » est ouvert aux candidats titulaires :
- pour l'option A, de la spécialité « électrotechnique énergie équipements communicants » du baccalauréat professionnel et du brevet professionnel « installations et équipements électriques » ;
- pour l'option B, de la spécialité « technicien en installations des systèmes énergétiques et climatiques » du baccalauréat professionnel et du brevet professionnel « monteur en installation de génie climatique » ;
et aux candidats remplissant les conditions fixées à l'article D. 337-144.
 
Article 4 - Le règlement d'examen est fixé à l'annexe IIb du présent arrêté.
 
Article 5 - La définition des épreuves ponctuelles et des situations d'évaluation en cours de formation est fixée à l'annexe IIc du présent arrêté.
 
Article 6 - La durée de la formation en milieu professionnel est de 16 semaines.
Ses objectifs et modalités sont définis en annexe III au présent arrêté.
 
Article 7 - Chaque candidat précise au moment de son inscription l'option qu'il postule.
 
Article 8 - La mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » est délivrée aux candidats ayant passé avec succès l'examen défini par le présent arrêté conformément aux dispositions de l'article D. 337-150.
 
Article 9 - Les candidats titulaires de l'une des deux options de la mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » définies par le présent arrêté peuvent se présenter à l'autre option à une session ultérieure sans avoir à justifier de conditions particulières.
Ces candidats ne passent alors que les épreuves E2 et E3 spécifiques à l'option postulée.
 
Article 10 - La première session d'examen en vue de la délivrance de la mention complémentaire « technicien en énergies renouvelables » organisée conformément aux dispositions du présent arrêté aura lieu en 2011.
 
Article 11 - Le directeur général de l'enseignement scolaire et les recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française.
 
Fait à Paris, le 20 avril 2010
Pour le ministre de l'Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement,
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer
 
Nota : Le présent arrêté et ses annexes IIb et IIc sont publiés ci-après.
L'intégralité du diplôme sera disponible au Centre national de documentation pédagogique, 13, rue du Four 75006 Paris, ainsi que dans les centres régionaux et départementaux de documentation pédagogique.
Il sera diffusé en ligne à l'adresse suivante : www cndp.fr/outils-doc/
 

Annexe IIb

Annexe IIc
Définition des épreuves
Épreuve E 1 - Préparation d'une intervention - U 1 - coefficient 4
Objectifs et contenu de l'épreuve
À partir du dossier de définition d'une installation de production d'énergie utilisant une énergie renouvelable, on demande au candidat de :
- vérifier le contenu du dossier et l'analyser ;
- vérifier des faisabilités ;
- rechercher des informations techniques complémentaires ;
- identifier les intervenants et répartir les activités au sein de l'équipe ;
- identifier l'environnement de travail ;
- choisir les accessoires, les consommables et les outillages nécessaires ;
- planifier les tâches en tenant compte des interventions des autres corps de métier et du plan de charge de l'entreprise ;
- vérifier les habilitations et autorisations des intervenants.
L'objectif de l'épreuve est d'évaluer les compétences professionnelles suivantes :
C1-1 : Collecter et interpréter des données
C1-2 : Rechercher les données complémentaires
C1-3 : Traiter l'ensemble des données
C2-1 : Quantifier les besoins
C2-2 : Planifier l'intervention
Les compétences mettent en jeu les savoirs qui leur sont associés.
Critères d'évaluation
L'évaluation prend en compte les critères mentionnés dans la colonne « critères d'évaluation » du référentiel de certification.
Modes d'évaluation
Épreuve ponctuelle écrite d'une durée de 4 heures
Il est demandé aux candidats de répondre à des questions articulées autour d'une problématique professionnelle, de décoder et d'analyser des dessins, des schémas, des croquis, des nomenclatures, de réaliser ou de compléter des représentations techniques préparant l'intervention.
Épreuve E 2 - Réalisation et mise en service d'une installation - U 2 - coefficient 6
Objectifs et contenu de l'épreuve
Cette épreuve a pour objectif d'évaluer les compétences professionnelles relatives à la réalisation et à la mise en service d'une installation utilisant une énergie renouvelable.
Pour l'option A, l'installation à réaliser et à mettre en service comporte :
- soit des capteurs photovoltaïques
- soit une petite éolienne
- soit une pompe à chaleur air-air
Pour l'option B, l'installation à réaliser et à mettre en service comporte :
- soit des capteurs solaires thermiques
- soit une chaudière à combustible bois
- soit une pompe à chaleur air-eau ou eau-eau
On demande au candidat de :
- mettre le chantier en sécurité et identifier les risques et pollutions éventuels ;
- adapter l'intervention aux conditions climatiques ;
- vérifier la conformité des supports ;
- vérifier les alimentations en énergie et les réseaux ;
- réceptionner le matériel ;
- utiliser et faire utiliser les moyens de protection, les dispositifs de sécurité ;
- approcher les équipements ;
- repérer et tracer le passage des différents réseaux ;
- implanter et fixer les équipements et leurs accessoires ;
- façonner les réseaux, assembler et raccorder les éléments et équipements ;
- assurer l'étanchéité ;
- assurer les raccordements aux différents réseaux (électriques, fluidiques, etc.) ;
- étiqueter, repérer et identifier les circuits et réseaux ;
- procéder au tri et à l'évacuation des déchets ;
- vérifier la conformité du travail réalisé au regard du travail demandé ;
- procéder aux réglages et essais ;
- mettre en service l'installation ;
- renseigner les documents de mise en service et les plans de recollement ;
- préparer la réception de l'installation réalisée.
L'objectif de l'épreuve est d'évaluer les compétences professionnelles suivantes :
C2-3 : Organiser les activités
C3-1 : Vérifier les données sur site
C3-2 : Installer les postes de travail
C3-3 : Mettre en place les matériels
C3-4 : Réaliser l'étanchéité du support
C3-5 : Raccorder les réseaux
C3-6 : Réaliser les essais et réglages
C4-1 : Procéder aux vérifications
Les compétences mettent en jeu les savoirs qui leur sont associés.
Critères d'évaluation
L'évaluation prend en compte les critères mentionnés dans la colonne « critères d'évaluation » du référentiel de certification.
Modes d'évaluation
Épreuve ponctuelle pratique d'une durée de 10 à 14 heures
L'évaluation porte sur deux activités organisées en continuité :
- la première consiste :
. à réceptionner, contrôler des matériels, des matériaux, de l'outillage, des équipements et des accessoires constitutifs de l'installation à réaliser,
. à réaliser tout ou partie d'une installation ;
- la seconde consiste à mettre en service une installation.
Chaque candidat dispose de l'outillage individuel ou collectif, nécessaire à cette réalisation.
Le dossier technique remis au candidat comporte l'ensemble des données nécessaires à la réalisation et à la mise en service de l'installation et notamment :
- les plans d'exécution et de détail de l'installation à réaliser ;
- la nomenclature des matériaux, quincailleries et accessoires à utiliser ;
- la liste des matériels et outillages disponibles ;
- les consignes, règles et normes de réalisation à respecter.
Contrôle en cours de formation
L'évaluation s'effectue à l'occasion de deux situations d'évaluation, d'égale pondération, organisées, l'une en entreprise, l'autre en l'établissement de formation.
Les documents d'évaluation sont préparés et fournis par les formateurs de l'établissement.
Chaque situation permet l'évaluation tant des savoir-faire que des savoirs technologiques associés.
L'inspecteur de l'Éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement des évaluations organisées sous la responsabilité du chef d'établissement.
- Situation d'évaluation n° 1 : évaluation en milieu professionnel
Elle comporte plusieurs séquences d'évaluation, chacune faisant l'objet d'un document.
Elle est organisée dans l'entreprise d'accueil du candidat et s'appuie sur des situations professionnelles concrètes. Elle vise préférentiellement les activités d'installation et de mise en œuvre.
La synthèse de l'évaluation est effectuée par le formateur de l'entreprise d'accueil et un enseignant du domaine professionnel. Ils proposent conjointement une note au jury. Elle a lieu en fin ou à la suite de la période de formation en milieu professionnel, en présence le cas échéant du candidat.
- Situation d'évaluation n° 2 : évaluation en centre de formation
Elle est organisée dans l'établissement et dans le cadre des activités habituelles de formation.
Elle vise préférentiellement les activités de mise en service.
Le déroulement de l'évaluation fait l'objet d'un procès-verbal détaillé, établi par les correcteurs.
La proposition de note est établie par l'équipe pédagogique composée des enseignants du domaine professionnel et d'un professionnel associé.
La note définitive de l'unité est arrêtée par le jury.
La complémentarité entre les deux situations d'évaluation sera systématiquement recherchée pour que les candidats soient évalués sur des technologies différentes.

Épreuve E3 - Intervention de maintenance sur une installation et présentation des activités en milieu professionnel - U3 - coefficient 4
Objectifs et contenu de l'épreuve
Cette épreuve a pour objectif d'évaluer les compétences professionnelles relatives à une intervention de maintenance sur une installation utilisant une énergie renouvelable et à la présentation des activités réalisées en milieu professionnel.
Pour l'option A, l'installation à maintenir et à mettre en service comporte :
- soit des capteurs photovoltaïques
- soit une petite éolienne
- soit une pompe à chaleur air-air
Pour l'option B, l'installation à maintenir et à mettre en service comporte :
- soit des capteurs solaires thermiques
- soit une chaudière à combustible bois
- soit une pompe à chaleur air-eau ou eau-eau
On demande au candidat de :
- réaliser une intervention de maintenance préventive ;
- réaliser une intervention de maintenance corrective ;
- vérifier l'adéquation des performances obtenues vis-à-vis des performances attendues ;
- participer à la représentation de l'entreprise ;
- identifier les doléances du client et argumenter face à ses demandes d'information ;
- recueillir et transmettre des informations orales et/ou écrites ;
- transmettre les résultats de l'intervention auprès du client et de sa hiérarchie ;
- présenter le fonctionnement et l'utilisation de l'installation au client ;
- expliciter les caractéristiques d'un contrat de maintenance.
L'objectif de l'épreuve est d'évaluer les compétences professionnelles suivantes :
C3-7 : Réaliser une intervention de maintenance
et à l'occasion de la présentation du rapport d'activités en milieu professionnel :
C5-1 : Dialoguer avec le client ou la hiérarchie
C5-2 : Compléter des documents
Les compétences mettent en jeu les savoirs qui leur sont associés.
Critères d'évaluation
L'évaluation prend en compte les critères mentionnés dans la colonne « critères d'évaluation » du référentiel de certification.
Rapport sur les activités exercées en milieu professionnel 
Il est constitué d'un dossier de 30 pages maximum, dont 25 conçues et rédigées par le candidat, traitant les points suivants :
A) Présentation de l'entreprise d'accueil :
Le rapport fait état des principales caractéristiques de l'entreprise, de son organisation, de son environnement local. Le candidat s'efforce de préciser :
- l'organisation du travail et la prise en compte des informations provenant des interventions et des relations avec les clients ;
- l'environnement professionnel du secteur d'intervention.
B) Étude de deux cas d'intervention vécus au cours de la formation en entreprise : les cas proposés mettront en évidence les risques professionnels liés à la réalisation d'installations utilisant une énergie renouvelable.
Dans cette partie, le candidat présente deux problématiques en relation avec une tâche ou une activité spécifique réalisée en entreprise. À titre indicatif, le contenu des deux études de cas présentées dans le rapport pourrait s'inspirer du déroulé suivant :
- mise en situation de l'installation sur laquelle le candidat a exercé ses activités ;
- énoncé de la problématique relative à la prise en considération des risques professionnels liés à la réalisation et/ou la maintenance d'installations utilisant une énergie renouvelable ;
- analyse du problème et proposition de solutions ;
- choix de la solution retenue ;
- difficultés rencontrées ;
- conclusion.
Le rapport est constitué par le candidat et mis à disposition des membres de la commission d'évaluation huit jours avant la date de l'évaluation de la soutenance orale.
Modalités d'évaluation
Épreuve ponctuelle pratique de 4 à 6 heures et orale d'une durée 30 minutes 
L'évaluation porte sur deux activités :
- La première consiste en une intervention de maintenance corrective.
Pour cette activité, chaque candidat dispose de l'outillage individuel ou collectif, nécessaire à son intervention. La technologie support de cette évaluation sera différente de celles utilisées dans l'unité 2.
- La deuxième consiste dans la présentation orale par le candidat d'un compte rendu d'activités en entreprise portant sur la réalisation et/ou la maintenance d'un système énergétique utilisant une énergie renouvelable, correspondant à l'option postulée.
Cette présentation consiste en un exposé de 15 minutes suivi d'un entretien de15 minutes.
La commission d'évaluation est composée de deux formateurs et d'un professionnel.
Contrôle en cours de formation
L'évaluation s'effectue à l'occasion de deux situations d'évaluation, d'égale pondération, organisées en établissement de formation.
Les documents d'évaluation sont préparés et fournis par les formateurs de l'établissement.
Chaque situation permet l'évaluation tant de savoir-faire que de savoirs technologiques associés.
Elles sont organisées dans l'établissement et dans le cadre des activités habituelles de formation.
- L'une des situations porte sur une intervention de maintenance corrective (la technologie support de cette évaluation sera différente de celles utilisées dans l'unité 2.
- La deuxième consiste dans la présentation orale par le candidat d'un compte rendu d'activités en entreprise portant sur la réalisation et/ou la maintenance d'un système énergétique utilisant une énergie renouvelable.
Cette présentation consiste en un exposé de 15 minutes suivi d'un entretien de15 minutes.
La commission d'évaluation est composée de deux formateurs et d'un professionnel.
Le déroulement de l'évaluation fait l'objet d'un procès-verbal détaillé, établi par les correcteurs.
La proposition de note est établie par l'équipe pédagogique composée des enseignants du domaine professionnel et d'un professionnel associé. La note définitive est délivrée par le jury.
La durée cumulée des situations d'évaluation ne peut être inférieure à la durée de l'unité correspondante passée sous la forme ponctuelle, ni excéder le double de celle-ci.
L'inspecteur de l'Éducation nationale de la spécialité veille au bon déroulement des évaluations organisées sous la responsabilité du chef d'établissement.
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires


Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale


DISPOSITIF VIGIPIRATE "ALERTE ATTENTAT"

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE