Toute l'actualité

[archive] Gilles de Robien installe le Comité d'orientation sur les programmes
Discours - Gilles de Robien - 18/10/2006

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
Le comité d'orientation sur les programmes, chargé d'adapter les programmes de l'école et du collège à l'esprit du socle commun de connaissances et de compétences, a été installé par Gilles de Robien le 18 octobre à Paris. Ce travail est placé sous la responsabilité de personnalités reconnues. Elles animeront chacune un groupe de travail correspondant à un des sept piliers du socle de commun : maîtrise de la langue française, pratique d'une langue vivante étrangère, principaux éléments de mathématiques et culture scientifique et technologique, maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication, culture humaniste, compétences sociales et civiques, autonomie et initiative. Les groupes travailleront à une conception d'ensemble des programmes de l'école et du collège et organiseront la complémentarité des disciplines.

De gauche à droite: Jean louis Nembrini, Jean Michel Blanquer, Pierre Brunel, Martine Safra, Jean François Bach, Monique Canto-Sperber, Roger Bambuck, Gilles de Robien© Philippe Devernay M.E.N.E.S.R.  De gauche à droite: Monique Canto-Sperber, Roger Bambuck, Gilles de Robien, Marc Fumaroli, Dominique Schnapper © Philippe Devernay / M.E.N.E.S.R  De gauche à droite: Roger Bambuck, Gilles de Robien, Marc Fumaroli, Dominique Schnapper, François Perret, Geneviève Gaillard, Guy Menant, Roland Debbasch, Bernard Thomas© Philippe Devernay M.E.N.E.S.R.
© Philippe Devernay M.E.N.E.S.R.

Mesdames et Messieurs,

Le 11 juillet dernier, le décret sur le « socle commun de connaissances et de compétences » est paru au Journal Officiel de la République.

C'était l'aboutissement d'un long travail de réflexion, de consultation et d'écriture.

Avec le socle commun, le ministère de l'Education nationale renoue avec l'esprit des lois de Jules Ferry, il assume devant tous les Français sa mission fondamentale : définir les savoirs fondamentaux que tout élève doit posséder à la fin de sa scolarité obligatoire.

J'ai dit à plusieurs reprises que le socle était une oeuvre de refondation destinée à faire date, un travail historique.

Aujourd'hui, c'est un nouveau chantier tout aussi important qui s'ouvre à nous : l'adaptation des programmes aux objectifs du socle.

Inutile que j'insiste devant vous sur l'importance des programmes pour notre système éducatif. C'est la base de tout notre enseignement.
C'est pourquoi j'ai voulu que la rénovation des programmes, dans l'esprit du socle commun, soit conduite au plus haut niveau, là aussi dans la grande tradition républicaine.

Ce sera d'abord la mission du comité de pilotage qui associe les plus hautes autorités administratives et institutionnelles.
Roland Debbasch, directeur général de l'enseignement scolaire, et François Perret, doyen de l'Inspection générale de l'éducation nationale, y représenteront l'institution scolaire.

L'Ecole normale supérieure sera associée à cette tâche, grâce à la présence de sa directrice, Monique Canto-Sperber. L'Académie des sciences y apportera sa contribution, au travers de son secrétaire perpétuel, Jean-François Bach.

La présence d'une philosophe et d'un scientifique réputés au sein du comité de pilotage sera le gage d'un bon équilibre entre les orientations littéraires et scientifiques.
J'ai par ailleurs souhaité que le travail d'adaptation des programmes à la logique du socle commun soit placé sous la responsabilité de personnalités reconnues.

Chacun des sept piliers du socle fait l'objet d'un groupe de travail spécifique, placé sous l'autorité d'une ou deux de ces personnalités.

  1. Le groupe de travail sur la maîtrise de la langue française sera présidé par Pierre Brunel, professeur à l'université Paris IV Sorbonne, et Martine Safra, inspectrice générale de l'éducation nationale, doyenne du groupe de l'enseignement primaire.
    Pierre Brunel est un de nos plus éminents spécialistes de littérature comparée, grand connaisseur des mythes littéraires, et aussi amoureux de la musique à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages.
    Martine Safra, quant à elle, connaît parfaitement l'enseignement primaire et son évolution récente : elle nous a aidés à adapter les programmes du cycle central de l'école et l'enseignement de la lecture au CP.
  2. Le groupe de travail sur la pratique d'une langue vivante étrangère sera présidé par Geneviève Gaillard, inspectrice générale de l'Education nationale.
    Madame Gaillard travaille depuis plusieurs années à la rénovation de l'enseignement des langues. Le plan de rénovation de l'enseignement des langues avec la référence au cadre européen lui doit beaucoup.
  3. Le groupe de travail sur les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique sera présidé par Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences.
    Le professeur Bach a eu la charge de réécrire les programmes scientifiques du collège. Ce travail est en cours et je crois pouvoir dire que sa façon de concevoir l'enseignement scientifique a fortement influencé l'approche de la culture scientifique dans le « socle commun ». Il a entraîné dans cette aventure plusieurs membres de l'Académie des sciences et de l'Académie des technologies, et cet apport nous a été particulièrement précieux.
  4. Le groupe de travail sur la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication sera présidé par Guy Menant, inspecteur général de l'Education nationale.
    Guy Menant a beaucoup travaillé à la mise en place du Brevet informatique et internet (B2i), dont le socle commun s'inspire fortement. Il a pris la suite de son collègue Jean-Michel Bérard qui a attaché son nom au développement des technologies de l'information dans les établissements scolaires.
  5. Le groupe de travail sur la culture humaniste sera présidé par Marc Fumaroli de l'Académie française.
    Marc Fumaroli, professeur au Collège de France, est un spécialiste mondialement reconnu de la littérature française. Encore tout récemment ses Exercices de lecture ont suscité l'admiration. Vous incarnez, Monsieur, la culture humaniste, cette culture humaniste qui est inscrite dans le socle commun de connaissances. Vous en serez la figure tutélaire et l'inspirateur.
  6. Le groupe de travail sur les compétences sociales et civiques sera présidé par Dominique Schnapper.
    Dominique Schnapper, directrice d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, est l'une des plus fines observatrices de la vie démocratique française. Notre maison a aussi la mémoire de votre contribution aux réflexions et aux programmes d'éducation civique. Chacun connaît par ailleurs vos éminentes responsabilités dans l'institution la plus prestigieuse de la République.
  7. Enfin, le groupe de travail sur l'autonomie et l'initiative sera présidé par Roger Bambuck, ancien ministre, inspecteur général de l'éducation nationale, membre de l'Académie des Sports.

    M. Roger Bambuck, chacun s'en souvient, est l'un de nos plus brillants athlètes : après le record du monde du 100 mètres en 1968 à Atlanta, vous avez détenu le record de France du 100 mètres durant dix sept ans ! Les hautes fonctions que vous avez exercées, celles qui sont les vôtres aujourd'hui, vous qualifient, si vous me permettez cette métaphore sportive, pour donner sens au projet de mieux prendre en compte l'autonomie et l'initiative dans la formation de base des élèves.

    Pour conclure, je veux insister devant vous sur l'originalité de notre démarche.
    Elle est d'abord de concevoir ensemble les programmes de l'école et du collège, parce que l'apprentissage des éléments fondamentaux de la culture commune des élèves requiert de la continuité et de la cohérence.
    L'originalité, c'est aussi d'organiser la complémentarité des disciplines pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences fondamentales.
    L'esprit du socle, c'est tout cela à la fois.

    Mesdames et Messieurs,
    Je crois que l'Education nationale pourra s'honorer de votre contribution à la mise en oeuvre du socle commun de connaissances.
    C'est, avec la formation des maîtres, j'en suis convaincu, LE grand chantier de notre ministère pour les mois et les années qui viennent.
    En associant des institutions et des personnalités intellectuelles de premier plan, j'ai voulu marquer de façon solennelle que l'Education nationale se donnait comme première priorité de redonner aux savoirs fondamentaux la place qui leur revient dans l'éducation des enfants de notre pays.
    Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un bon travail, en vous remerciant d'avoir accepté de prendre en charge une tâche aussi importante pour tous les jeunes de France.

Le socle commun de connaissances et de compétences fixe les repères culturels et civiques qui constituent le contenu de l'enseignement obligatoire. Il définit les sept compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire.

Mise à jour : novembre 2006

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE