Affectation des personnels enseignants dans les collectivités d'Outre-Mer (SIAT)

Questions les plus fréquemment posées

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Foire aux questions portant sur les affectations dans les collectivités d'Outre-Mer

Je suis actuellement certifié stagiaire, puis-je déposer une demande d'affectation pour une collectivité d'outre-mer ?

Oui, tout enseignant stagiaire ou titulaire de l'éducation nationale peut faire acte de candidature. 

Je souhaite faire une demande exclusivement pour la Nouvelle Calédonie, est-ce possible ?

Oui, vous pouvez faire un seul vœu. 

Aucune liste de postes n'est publiée, comment faire des voeux lorsqu'on ne sait pas si des postes sont libres ?

Au moment où vous devez faire vos vœux, tous les postes vacants ne sont pas encore connus : certains se libèrent par le jeu du mouvement interne. Faites donc des voeux en fonction de vos souhaits.

Si j'obtiens mon affectation en Polynésie, suis-je obligé d'y rester un certain temps ?

Sauf cas de force majeure, vous êtes affecté pour deux ans, renouvelable une fois. 

Je suis actuellement instituteur ou professeur des écoles adjoint, puis-je faire acte de candidature ?

Non, vous devez obligatoirement être instituteur ou professeur des écoles spécialisé.

Quand seront connus les résultats du mouvement ?

Pour la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna, courant décembre.
Pour la Polynésie française, courant mars.
Pour Mayotte (Conseiller principal d''éducation - CPE, Conseiller d'orientation psychologue - COP ) et St Pierre et Miquelon, début avril.

Quels sont les éléments de calcul du barème ?

Il est différent selon le degré d'enseignement :
- Second degré : échelon X 7 points + points de hors classe (49) + nombre d'années d'ancienneté dans le poste actuel X 10 points + bonifications éventuelles de 500 points pour rapprochement de conjoint et/ou 100 points pour postes doubles.
- Premier degré : échelon X 2 points + points de hors classe (24 points) + nombre d'années d'ancienneté générale de service X 1 point par année + ancienneté dans le département X 1 point par année avec un plafond à 10 ans + ancienneté de la demande (5 points par année à partir de la seconde demande avec un plafond de 25 points) + bonification éventuelle de 500 points pour rapprochement de conjoint.
NB : l'ancienneté dans le département est prise en compte à partir de la date de titularisation. La disponibilité est suspensive, la période en cause est déduite du nombre d'années d'ancienneté.

Qu'entend-on par rapprochement de conjoint ?

Vous devez être marié, ou pacsé, ou concubin avec un enfant reconnu par les deux parents.

Je suis titulaire en zone de remplacement (TZR), comment sera calculée mon ancienneté dans le poste ?

C'est l'ancienneté dans la dernière zone de remplacement occupée.

Je suis originaire de la collectivité d'outre-mer où je souhaite faire acte de candidature, suis je prioritaire ?

Oui, à condition d'apporter la preuve que le centre de vos intérêts moraux et matériels (CIMM) est fixé sur le territoire. Dans ce cas, votre candidature recevra une bonification de 1000 points.

Mise à jour : novembre 2013

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Du 10 au 25 juillet : consultation sur les exceptions et les dérogations au principe "le silence vaut accord"

consultations ouvertes

Participer à la consultation ouverte

Nouveaux rythmes scolaires

Votre enfant est à l'école primaire ? Vous avez des questions sur les nouveaux horaires à la rentrée 2014 ?

Rendez-vous sur le site d'information

5matinees.education.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Lettre aux parents

"La réussite de votre enfant est notre objectif commun"

Benoît Hamon écrit aux parents d'élèves



capture d'écran webreportage petit vivier

5 matinées c'est mieux pour apprendre : les parents et les enseignants racontent

Découvrez le webreportage