Les métiers de l'éducation nationale

Être conseiller(e) techniques de service social - CTSS

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les candidats au concours de conseiller technique de service social peuvent consulter sur cette page  les missions, évolution de carrière, rémunération des personnels de ce corps

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les agents de l'Éducation nationale exercent des métiers variés et complémentaires. Leurs activités et compétences sont diverses. 105 emplois-types, regroupés en 13 familles professionnelles, ont été identifiés et décrits dans un document unique.

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les missions du conseiller technique de service social

Les missions des conseillers techniques de service social sont consultables à l'article 3 du décret portant statut particulier du corps des conseillers techniques de service social.

Les membres du corps interministériel des conseillers techniques de service social des administrations de l'État assurent la conception et ont la responsabilité de la conduite des actions visant à aider les agents, les personnes, les familles qui connaissent des difficultés sociales ou socioprofessionnelles, en recherchant les causes qui compromettent leur équilibre psychologique, économique ou social et en menant toutes actions susceptibles de prévenir et de remédier à ces difficultés dans le cadre d'actions individuelles et collectives.

Comment devenir conseiller technique de service social

L’accès au corps des conseillers techniques de service social est réalisé par la voie d’un concours interne.

Les candidats doivent justifier d'au moins 6 ans de services effectifs au 1er janvier de l'année du concours dans un corps d'assistants de service social, dans l'exercice de la spécialité assistant de service social du cadre d'emploi d'assistants territoriaux socio-éducatifs, ou dans un emploi d'assistant de service social du corps des assistants socio-éducatifs de la fonction publique hospitalière.

Voir la page : Les recrutements des conseillers techniques de service social

Rémunération du conseiller technique de service social

Le corps interministériel des conseillers techniques de service social des administrations de l'État comporte un grade unique comprenant 9 échelons.

Tableau de rémunération des conseillers techniques de service social - Données au 1er septembre 2017

Les rémunérations sont exprimées en brut. Les traitement mensuels s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement. Les taux des indemnités sont annuels.

GradeAvancementIndice majoréTraitement mensuel brut (1)Indemnités annuelles brutes
9e échelon - 614 2 877 € - Régime indemnitaire de base RIFSEEP (2)
- Conseiller auprès du recteur (NBI) : 1 687 €
8e échelon 3 ans 584 2 737 €
7e échelon 2 ans et 6 mois 565 2 648 €
6e échelon 2 ans et 6 mois 545 2 554 €
5e échelon 2 ans et 6 mois 525 2 460 €
4e échelon 2 ans 506 2 371 €
3e échelon 2 ans 484 2 268 €
2e échelon 2 ans 463 2 170 €
1er échelon 2 ans 442 2 071 €

(1) Dans le cadre d'une affectation dans un département d'Outre-mer, le salaire brut est majoré de 40 % à 53 % selon le lieu d'affectation.

(2) Le RIFSEEP ou régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel, est le nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l'État. Ce régime indemnitaire est composé de deux primes : d'une part, une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise (IFSE) , versée mensuellement, d'autre part, un éventuel complément indemnitaire annuel (CIA).

L'IFSE constitue l'indemnité principale du RIFSEEP. Versée mensuellement, elle tend à valoriser l'exercice des fonctions. En principe, l'IFSE remplace toutes les primes existantes qui répondent aux mêmes objectifs. Les exceptions à cette règle de non-cumul, fixées par arrêté interministériel, sont limitées et répondent à des problématiques très spécifiques.

Le CIA permet de reconnaître spécifiquement l'engagement professionnel et la manière de servir des agents. Lorsqu'il est mis en œuvre, ce complément indemnitaire est versé annuellement, en une ou deux fractions. Sont alors appréciés la valeur professionnelle de l'agent, son investissement personnel dans l'exercice de ses fonctions, son sens du service public, sa capacité à travailler en équipe et sa contribution au collectif de travail.



Mise à jour : octobre 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information