Toute l'actualité

[archive] Concours général 2008 : remise des prix

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

La remise des prix du Concours général 2008 s’est déroulée sous la présidence de Xavier Darcos le 7 juillet 2008. Ce Concours distingue les meilleurs élèves des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel et des centres de formation d'apprentis. Il a récompensé 141 lauréats sur 13 842 candidats cette année.

Liste des personnalités

  • Dominique Bayle, cofondatrice de l'association « Petits princes », « femme en or » 2008 dans la catégorie « femme de cœur »
  • Laetitia Bernard, journaliste et championne d'équitation
  • Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics, chef d'entreprise
  • Claude Boichot, assesseur du doyen de l'Inspection générale de l'Education nationale
  • Thierry Bossard, chef du service de l'Inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche
  • Jean-Louis Étienne, médecin, explorateur
  • Yves Fiorda, président du syndicat national de la chaudronnerie, de la tuyauterie et de la maintenance industrielle, chef d'entreprise
  • Claudie Haigneré, astronaute, conseiller du directeur général de l'Agence spatiale européenne
  • Claude Hagège, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de théorie linguistique
  • Pierre Hanotaux, directeur général délégué du musée du Quai Branly
  • Luc Hery, 1er violon solo de l'orchestre symphonique de Radio-France
  • Malamine Koné, président-fondateur de la marque AIRNESS
  • Antony Lee, élève de l'école Polytechnique, major du concours d'entrée 2006
  • Christian Le Squer, chef de cuisine au restaurant Ledoyen, trois étoiles au guide « Michelin »
  • Jean-Louis Nembrini, directeur général de l'enseignement scolaire
  • Daniel Picouly, écrivain
  • Maurice Quénet, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités
  • Hervé This, physico-chimiste à l'Institut national de la Recherche agronomique, directeur scientifique de la fondation Science et culture alimentaire

Le Concours général : présentation, historique

Présentation

Le Concours général distingue les meilleurs élèves des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel et des centres de formation d'apprentis, dans le cadre d'épreuves plus exigeantes et plus longues que celles de l'examen du baccalauréat.

Il s'adresse aux élèves des classes de première et des classes de terminale des lycées d'enseignement publics et privés sous contrat. Les candidatures des élèves sont proposées par leurs professeurs au cours du premier trimestre de l'année scolaire. Les épreuves ont lieu au cours du deuxième trimestre.

54 matières sont proposées aux candidats.
Le Concours général des lycées* comporte 36 disciplines différentes. Le Concours général des métiers concerne 18 spécialités de baccalauréats professionnels.

Historique

Le Concours général a été institué en 1744 par l'Université de Paris pour distinguer les meilleurs élèves, à l'initiative de l'abbé Legendre. Les premiers prix furent décernés en 1747 en Sorbonne. Le concours général s'adressait à l'origine aux garçons des lycées parisiens, il ne s'est ouvert aux élèves de province et aux filles qu'en 1924. Initialement limité au français, au latin, au grec, à l'histoire, aux mathématiques et à la physique, il s'adresse en 1981 aux disciplines technologiques et en 1995 aux disciplines de l'enseignement professionnel.

Les lauréats d'aujourd'hui ont d'illustres prédécesseurs :

  • Des hommes politiques : Jean Jaurès, Léon Blum, Georges Pompidou, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Louis Bianco, Alain Juppé.
  • Des scientifiques : Marcellin Berthelot, Louis Pasteur, Laurent Schwartz.
  • Des philosophes, des écrivains, des hauts fonctionnaires et des chefs d'entreprise : Charles Baudelaire, Jules Michelet, Victor Hugo, Jorge Semprun, Régis Debray, André Miquel, Jacqueline de Romilly, Charles de Croisset, Laurence Giovacchini, Eric-Alexandre Hennekine, Eric-Emmanuel Schmitt, Daniel Bouton, Philippe Camus, Raymond Lévy.

La session 2008 en chiffres

Les jurys de chaque discipline du Concours général peuvent attribuer les récompenses suivantes, par ordre de mérite décroissant :

  • Des prix : 1er prix, 2ème prix, 3ème prix, avec éventuellement des ex-aequo ;
    Les candidats récompensés par un « prix » sont dits « primés » : eux seuls sont invités à la cérémonie en Sorbonne.
  • Des accessits jusqu'à cinq ;
  • Des mentions jusqu'à dix.

Le jury étant souverain, il n'est pas tenu de distribuer toutes ces récompenses.

Concours général des lycées

12 118 candidats se sont inscrits dont :

2 216 : Mathématiques
1 484 : Physique-chimie
1 159 : Anglais
1 029 : Composition française
 663 : Sciences de la vie et de la Terre
 583 : Histoire
 558 : Dissertation philosophique, séries ES et S
 477 : Sciences économiques et sociales
 392 : Dissertation philosophique, série L
 359 : Espagnol
 337 : Allemand
 310 : Arts plastiques
 292 : Sciences de l'Ingénieur
 263 : Économie-Droit
 249 : Génie électrotechnique
 174 : Géographie
 167 : Génie mécanique
 167 : Version latine
 141 : Génie électronique
 132 : Biochimie - génie biologique
 126 : Technologie et gestion hôtelières
 125 : Sciences médico-sociales
 100 : Génie civil
 98 : Arabe
 80 : Version grecque
 71 : Chimie de laboratoire et de procédés industriels
 67 : Italien
 44 : Génie énergétique
 38 : Éducation musicale
 56 : Russe
 32 : Physique de laboratoire et de procédés industriels
 29 : Chinois
 29 : Thème latin
 26 : Génie des matériaux
 25 : Portugais
 20 : Hébreu

100 prix, 101 accessits et 82 mentions sont décernés.
Les 100 prix sont attribués à 95 lauréats car un lauréat a obtenu quatre prix et deux lauréats ont obtenu deux prix. Parmi les primés, on compte 34 filles et 61 garçons.

Concours général des métiers

1 724 candidats se sont inscrits :

296 : Commerce
289 : Restauration
169 : Electronique énergie équipements communicants
160 : Maintenance de véhicules automobiles option : voitures particulières
156 : Vente (prospection - négociation - suivi de clientèle)
118 : Exploitation des transports
114 : Maintenance des matériels option A : agricoles, option B : travaux publics et
manutention, option C : parcs et jardins
103 : Artisanat et métiers d'art option : vêtement et accessoire de mode
 88 : Technicien d'usinage
 82 : Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structures métalliques
 68 : Artisanat et métiers d'art option ébéniste
 65 : Technicien menuisier agenceur
 64 : Travaux publics
 44 : Plasturgie
 39 : Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse
 27 : Mise en œuvre des matériaux option matériaux métalliques moulés
 11 : Artisanat et métiers d'art option arts de la pierre

46 prix, 16 accessits et 7 mentions sont décernés.
Parmi les 46 lauréats primés à cette session, on compte 9 filles et 37 garçons.

Ainsi, pour l'ensemble des disciplines, toutes distinctions confondues, les garçons sont récompensés 188 fois et les filles 106 fois.
Cette différence s'explique par la présence des disciplines technologiques et professionnelles, dans lesquelles les garçons sont traditionnellement plus nombreux. 

Caractéristiques de la session 2008

Des lauréats récompensés plusieurs fois

Parmi les lauréats de la session 2008 :

  • 1 lauréat est primé quatre fois (2 premiers prix, 2 troisièmes prix) :
    Aleksi Moine du lycée Henri IV à Paris
  • 2 lauréats sont primés deux fois :
    David Amiel (1 premier prix, 1 deuxième prix) du lycée Louis le Grand à Paris
    Olivier Hercend (1 premier prix, 1 troisième prix) du lycée Louis le Grand à Paris
  • 1 lauréat a obtenu deux prix et un accessit :
     Olivier Hercend du lycée Louis le Grand à Paris
  • 1 lauréat a obtenu un prix et deux accessits :
    Simon Leguil du lycée général et technologique Fabert à Metz
  • 1 lauréat a obtenu un prix, un accessit et une mention
    Sébastien Biebler du lycée général et technologique Alfred Kastler à Guebwiller
  • 2 lauréats ont obtenu un prix et un accessit :
    Emeline Durand du lycée Henri IV à Paris
    René de Nicolay du lycée Saint Louis de Gonzague à Paris
  • 2 lauréats ont obtenu un prix et une mention :
    Pierrick Bousseau du lycée général et technologique Van Gogh à Ermont
    Anton Sobine du lycée international des Pontonniers à Strasbourg
  • 1 lauréat a obtenu un accessit et une mention :
    Claire Plisson du lycée Louis le Grand à Paris
  • 2 lauréats ont obtenu deux mentions :
    Camille Dagen du lycée Henri IV à Paris
    Jean-Pierre Hufen du lycée George Sand à Nérac

Les plus jeunes lauréats 2008

Le plus jeune lauréat primé*, David Amiel, du lycée Louis le Grand à Paris, est âgé de 15 ans ; il sera présent à la cérémonie en Sorbonne pour recevoir son premier prix en histoire et son deuxième prix en composition française.

Le plus jeune lauréat récompensé* est une lauréate Camille Dagen, du lycée Henri IV à Paris, tout juste âgée de 16 ans, elle a obtenu une mention en composition française et une mention en histoire.

*Lauréat primé : premier, deuxième, troisième prix
Lauréat récompensé : accessit (du 1er au 5ème) et mention (de la 1ère à la 10ème)

Des lauréats sélectionnés pour les Olympiades de mathématiques

Certains candidats primés au Concours général en mathématiques et en physique-chimie feront également partie de la délégation française participant aux Olympiades internationales de mathématiques qui se dérouleront à Madrid, en Espagne du 10 au 22 juillet 2008.
Les Olympiades internationales de mathématiques sont une compétition internationale destinée à des élèves terminant leurs études secondaires.
Chaque pays envoie six participants, les épreuves (deux fois quatre heures et demie) se composent de six problèmes, les énoncés sont très courts et difficiles et leur résolution ne fait appel à aucun outil sophistiqué.

Quelques sujets

Concours général des lycées

  • Dissertation philosophique, séries ES et S
    «  Mes valeurs »
  • Dissertation philosophique, série L
    « Comment être certain que la vie n'est pas un songe ? »
  • Histoire
    « La France dans la Première Guerre mondiale : un pays mobilisé ? »
  • Sciences économiques et sociales
    « Le lien social est-il en crise ? »
  • Composition française
    « Dans L'Immortalité (Gallimard, 1990) un personnage de Milan Kundera déclare :
    La tension dramatique, c'est la véritable malédiction du roman parce qu'elle transforme tout, même les plus belles pages, même les scènes et les observations les plus surprenantes, en une simple étape menant au dénouement final, où se concentre le sens de tout ce qui précède. Dévoré par le feu de sa propre tension, le roman se consume comme une botte de paille.
    Vous confronterez à cette affirmation votre propre expérience de la lecture romanesque. »
  • Géographie
    « Industrie et dynamiques du territoire français. »
    (7 documents fournis pour appuyer le raisonnement)
  • Économie-droit
    « La rationalité du consommateur.
    La mondialisation et la concurrence des pays émergents, les évolutions rapides de la technologie, l'extension du commerce en ligne, les nouvelles formes de distribution, modifient profondément le comportement des consommateurs.
    Face à l'abondance de l'offre, à la surenchère d'informations et à la prise de conscience de l'impact de la consommation sur l'environnement, le client est devenu plus sensible au prix et à des préoccupations éthiques, sociales et écologiques.
    A partir des documents joints et de vos connaissances, vous traiterez le sujet suivant
    Le consommateur d'aujourd'hui obéit-il à des comportements rationnels ? » 

Concours général des métiers

Sujets des œuvres exposées en Sorbonne

  • Artisanat et métiers d'art, option arts de la pierre
    Un château est à rénover pour en faire un complexe hôtelier cinq étoiles. Le travail du candidat consiste à réaliser la taille « d'une console et de sa joue d'applique » soutenant une fenêtre en saillie (bow-window).
    L'ouvrage, de 60 cm X 60 cm X 60 cm, est composé de deux pierres calcaires de dureté différente : la console en pierre tendre et sa joue d'applique en pierre dure.
  • Artisanat et métiers d'art, option vêtement et accessoire de mode
    Création d'un manteau court en lainage, à partir d'une base de veste, par allongement des manches et du bas de la veste. Il fallait s'inspirer de documents représentant des coquillages et des éléments d'architecture qui évoquaient la superposition, l'enroulement... le tout était à réaliser avec des matières différentes de couleur rouge.
  • Artisanat et métiers d'art, option ébéniste
    Table basse de salon constituée d'un piétement en frêne massif, d'une tablette et d'un caisson renfermant un tiroir à chaque extrémité. Le piètement est relié avec la tablette et le caisson, à l'aide de platines métalliques. La tablette est alaisée et plaquée sur deux faces avec l'incrustation d'un filet. Les façades massives des tiroirs sont rapportées plaquées et coulissent à l'intérieur du caisson.
  • Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structure métalliques
    Le produit fabriqué est une pièce métallique « Cuve à eau ». Cette pièce est issue du milieu industriel. Elle est destinée au traitement des résidus de peinture. L'ensemble mesure 1,80m de haut sur un diamètre de 1,20m. Le poids total est d'environ 90kg. Cette cuve est réalisée à partir de tôles d'acier courant et d'éléments en acier inoxydable.

En savoir plus
http://eduscol.education.fr

Dossier de presse - Xavier Darcos - 07/07/2008
Mise à jour : juillet 2009
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE