Évaluation et statistiques

[archive] Dépenses de recherche et développement en France en 2005 Premières estimations pour 2006
Les notes d'information - D.E.P.P. - N°07.40 - novembre 2007

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

La dépense intérieure de recherche et développement (D.I.R.D) s'élève à 36,7 milliards d'euros en 2005 et est estimée à 38,0 milliards d'euros en 2006. La D.I.R.D. progresse ainsi à un rythme stable depuis trois ans (+ 1,3 % en volume en moyenne annuelle). L'augmentation des dépenses de recherche se traduit néanmoins par une diminution du ratio D.I.R.D./P.I.B. (2,12 % en 2006 contre 2,13 % en 2005 et 2,14 % en 2004).

En 2005, les entreprises (privées ou publiques) contribuent plus que les administrations à l'augmentation de l'exécution des travaux de recherche et surtout à la progression du financement de l'activité de R.&.D.. Les effectifs de R.&.D. (360 000 équivalents temps-plein) progressent à un rythme plus faible que ces dernières années (1,4 % contre 2,5 % en moyenne annuelle entre 2000 et 2004). Ce ralentissement provient d'une croissance plus faible de l'emploi de chercheurs.

Dans le secteur privé, l'activité de recherche reste concentrée dans quelques branches industrielles (automobile, pharmacie, équipements de communication et aéronautique) qui exécutent 53 % de la dépense intérieure de R.&.D. des entreprises en 2005. Dans le secteur public, les organismes de recherche ( E.P.S.T. et E.P.I.C.) exécutent 53 % de la dépense intérieure de R.&.D. des administrations en 2005.

Dépenses de recherche et développement en France en 2005 Premières estimations pour 2006 télécharger (259.73 Ko, pdf)[archive]

Mise à jour : juillet 2008

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre, nous contacter

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information