Les rapports de l'inspection générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche

Audit de supervision 2017-2024 de l'Agence Erasmus+ France/éducation-formation
Rapport I.G.A.E.N.R. - Octobre 2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Le rapport annuel 2017 de supervision de l’Agence Erasmus+ France Éducation-Formation analyse l’activité de l’agence après cinq années de mise en œuvre du nouveau programme Erasmus+ qui constitue un changement de paradigme complet par rapport au programme précédent. Plus ambitieux en termes d’objectifs, de pays et de cibles concernés, ainsi qu’en volume financier, le programme Erasmus+ représente un véritable défi pour une agence qui doit promouvoir et accompagner les priorités européennes et nationales en matière de mobilité et de coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation, et qui est désormais évaluée sur sa capacité à contribuer au développement des politiques publiques européennes, et non plus seulement sur sa capacité à organiser des mobilités.

L’année 2017 est l’année de la commémoration des trente ans du programme. Construite à partir d’échanges pilotes d’étudiants, la première édition en 1987 a concerné 3 000 étudiants, venant de onze pays différents. Désormais, le programme Erasmus+ rassemble 33 pays participants et 168 pays partenaires du monde entier. Au cours des trente dernières années, Erasmus a donné à plus de 9 millions de personnes, dont 4,4 millions d’étudiants, la possibilité d’effectuer une mobilité à l’étranger. Plus d’un million de Français ont bénéficié des programmes européens sur les volets éducation, formation et jeunesse.

Si, à l’origine, le programme ne ciblait que les étudiants, Erasmus+ s’adresse aujourd’hui à des publics très variés : élèves du primaire et du secondaire, élèves des lycées professionnels, apprentis, demandeurs d’emploi, étudiants, jeunes volontaires, professionnels de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du monde associatif et sportif.

Pour la période 2014-2020, Erasmus+ bénéficie d’un budget de 14,7 milliards d’euros auxquels s’ajoute 1,68 milliard d’euros pour les activités internationales (hors Union européenne), ce qui représente une hausse de 40 % par rapport au budget des programmes précédents.

Participant de la stratégie Europe 2020 en matière de croissance, d’emploi et d’innovation, Erasmus+ vise à favoriser l’insertion professionnelle, en particulier celle des jeunes, à promouvoir le multilinguisme, à réduire le décrochage scolaire, à favoriser la reconnaissance des compétences et des certifications, à développer l’inclusion sociale et l’accès au programme des publics les moins favorisés et à soutenir l’innovation et la coopération en Europe, mais également avec les pays partenaires de l’UE.
Pour la période 2014-2020, le programme concerne six secteurs : enseignement scolaire, formation professionnelle, enseignement supérieur, éducation des adultes. Il se décline en trois actions clés : les mobilités, les partenariats et le soutien à la réforme des politiques européennes dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse.

Télécharger le rapport d'inspection générale

Auteurs : Michèle Joliat, Philippe Sultan, inspecteurs généraux de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche

Mise à jour : janvier 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter