Toute l'actualité

Préparer les élèves à leur avenir
Information - Jean-Michel Blanquer
Ensemble pour l'École de la confiance : année scolaire 2018-2019
- 29/08/2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

"Préparer les élèves à leur avenir" est l'une des priorités de l'année scolaire 2018-2019. À quelques jours de la rentrée, le ministre de l'Éducation nationale a indiqué que l’École portait une politique de progrès social qui consiste à donner davantage à ceux qui ont besoin de plus, qui passe notamment par la réforme des lycées généraux, technologiques et professionnels. Ces transformations sont portées par un état d’esprit, celui de la confiance. Pour les lycéens par exemple, cela signifie davantage de liberté et de temps pour concevoir leur projet d’orientation ainsi que des enseignements nouveaux qui accordent une large place au numérique.

Vers le nouveau baccalauréat général et technologique en 2021

L'essentiel

Le baccalauréat est un repère essentiel dans la scolarité des élèves. Sa trop grande complexité et son manque de lisibilité ne garantissent pas assez la réussite dans le supérieur. Aujourd’hui, seuls 27 % des étudiants obtiennent leur licence en trois ans.

À compter de la session 2021, le baccalauréat général et technologique est donc remusclé pour en faire un véritable tremplin vers la réussite. Les élèves qui entrent en 2de cette année sont les premiers concernés.

En amont, le lycée est repensé afin de mieux accompagner les élèves dans la conception de leur projet d’orientation et dans l’acquisition des connaissances et des compétences nécessaires à leur poursuite d’études.

 

Retrouvez l'information de référence sur le baccalauréat 2021
Baccalauréat 2021 : un tremplin pour la réussite

Les premières évolutions de la classe de seconde

L'essentiel

Dans le cadre de la réforme du lycée et du baccalauréat 2021, la classe de 2de (générale, technologique et professionnelle) fait l’objet de premières évolutions à la rentrée 2018.

Au mois de septembre, tous les élèves passent un test de positionnement en français et en mathématiques pour faire le point sur leurs connaissances et leurs besoins. Les heures d’accompagnement personnalisé leur permettent de consolider leurs acquis.

L’accompagnement des élèves dans la conception de leur projet d’orientation est renforcé grâce à un temps dédié.


 

Transformer la voie professionnelle

L'essentiel

La transformation de la voie professionnelle est indispensable pour permettre une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail. Le chômage des jeunes s’élève aujourd’hui à 20 % en France contre 15 % en Europe et 6 % en Allemagne. De même, le renforcement de la voie professionnelle est essentiel pour assurer le rebond économique de notre pays.

Cette transformation poursuit donc deux objectifs : d'abord, valoriser la voie professionnelle auprès des élèves grâce à un meilleur accompagnement et grâce à des parcours plus progressifs et divers. Ensuite, il s'agit de placer les formations du lycée professionnel à la pointe des métiers de demain.

La voie professionnelle doit prendre pleinement en compte les mutations contemporaines et notamment les conséquences de la révolution numérique et de la transition énergétique.


 


"Voie professionnelle : une voie d'excellence" : télécharger l'infographie

Mieux accompagner les élèves dans la conception de leur projet de poursuite d’études ou d’insertion professionnelle

L'essentiel

Pour permettre à tous les élèves de s’épanouir dans un projet en cohérence avec leurs aptitudes et leurs aspirations, l’accompagnement des élèves est renforcé au collège et tout au long du lycée.

Les différents acteurs de l’orientation sont coordonnés selon des modalités nouvelles pour offrir une orientation plus personnalisée et progressive du collège au lycée.

Les régions, au plus près des réalités territoriales, vont contribuer à renforcer le service d’orientation.


 


Des lycéens mieux accompagnés dans leur orientation : télécharger l'infographie

Les internats, leviers de d’égalité sociale et territoriale

L'essentiel

L’internat est bien plus qu’une solution d’hébergement. C’est un projet pédagogique qui offre aux élèves une mobilité pour suivre des formations spécifiques, un cadre d’études favorable ainsi que de riches activités culturelles et sportives.

L’internat est par ailleurs un formidable levier de justice sociale et de dynamisme pour les territoires ruraux.

Pour mettre plus encore les internats au service de la réussite des élèves dans tous les territoires, le ministre de l’Éducation nationale a confié à Jean-Yves Gouttebel, président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, et à Marc Foucault, IGAENR, une mission sur les internats. Leurs conclusions et propositions seront rendues à l’automne 2018.

 

Le numérique au service de l’École de la confiance

L'essentiel

La révolution numérique permet à l’École de relever les défis du XXIe siècle. Elle contribue à la simplification des démarches pour les usagers, notamment les parents, à la modernisation du fonctionnement de l’institution et à la réussite des élèves.

Cette transformation numérique doit reposer sur deux principes : la protection des données personnelles des utilisateurs et l’ambition au service des apprentissages.

Dans un monde toujours plus technologique, la connaissance du fonctionnement des outils numériques et informatiques permet un usage raisonné et favorise la créativité des élèves.

 

Ouvrir l’École sur l’Europe et le monde

L'essentiel

La maîtrise des langues vivantes constitue un atout pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, exporter notre savoir-faire en Europe et dans le monde et attirer des talents en France. Le président de la République, dans son discours du 20 mars 2018, a souligné la nécessité du plurilinguisme pour l’avenir de l’Europe.

Selon l’enquête Cedre, depuis 2010, le niveau des élèves français en maîtrise de l’oral et de l’écrit dans les langues étrangères, particulièrement en anglais, progresse. Il reste néanmoins à positionner les élèves français parmi ceux qui obtiennent les meilleurs résultats en Europe.

Aussi, le ministre de l’Éducation nationale a confié à Chantal Manès, inspectrice générale de l’éducation nationale, et à Alex Taylor, journaliste, une mission dont les conclusions seront communiquées au cours du mois de septembre.
 
L’objectif est d’améliorer le niveau des élèves en anglais et, au moins, dans une seconde langue vivante. La maîtrise de l’expression orale est notamment un enjeu essentiel.

 


Des enseignements enrichis au collège : télécharger l'infographie

Mobilisation pour Paris 2024

L'essentiel

L’organisation des Jeux olympiques à Paris en 2024 est une formidable occasion de porter les valeurs de l’olympisme à l’École : excellence, amitié, respect, qui sont des clés de la confiance.

La pratique sportive est indispensable au bien-être des élèves.

En outre, une partie des futurs champions de 2024 sont encore à l’école et doivent donc être accompagnés dans leur pratique du sport à haut-niveau.

L’éducation nationale se mobilise pour faire des Jeux olympiques un horizon de progrès pour tous. Thierry Terret, ancien recteur, désormais délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, est chargé de cette mobilisation.

 



 
 
"Ensemble pour l'école de la confiance : année scolaire 2018-2019" : le dossier complet
  • Transmettre les savoirs fondamentaux
  • Préparer les élèves à leur avenir
  • Rassembler autour de l'école

Télécharger le dossier de présentation "Ensemble pour l'École de la confiance : année scolaire 2018-2019"

 

Rentrée 2018 : pour aller plus loin

Transmettre les savoirs fondamentaux

"Transmettre les savoirs fondamentaux" est l'une des priorités de l'année scolaire 2018-2019. À quelques jours de la rentrée, le ministre de l'Éducation nationale a souligné que l’École portait une politique de progrès social qui consiste à donner davantage à ceux qui ont besoin de plus. C’est le sens du dédoublement de 4 700 classes supplémentaires en réseaux d’éducation prioritaire. Son objectif est de porter chacun au plus haut de son talent et de son mérite. Cela passe notamment par l’enrichissement des enseignements au collège, le développement de l’éducation artistique, culturelle et sensorielle. Ces transformations sont portées par un état d’esprit, celui de la confiance. Pour les professeurs, cela se traduit par de nouveaux outils, notamment les évaluations en CP, CE1 et 6e qui leur permettront d’adapter leurs pédagogies aux besoins de leurs élèves.

 
Rassembler autour de l'école

"Rassembler autour de l'école" est l'une des priorités de l'année scolaire 2018-2019. À quelques jours de la rentrée, le ministre de l'Éducation nationale a souligné l'importance de l’accueil des enfants en situation de handicap, de la lutte contre toutes les formes de harcèlement et de la sensibilisation au risque des écrans. L’interdiction de l'utilisation du téléphone portable dans les écoles et les collèges doit contribuer à la bonne marche des enseignements et à la richesse de la vie collective. Le principe de laïcité à l’École et celui de l’égalité entre les filles et les garçons sont des valeurs cruciales. Tous les territoires - urbains, péri-urbains, ruraux et ultramarins - font l’objet d’une attention particulière. Jean-Michel Blanquer a salué l'engagement de toutes celles et de tous ceux qui font vivre au quotidien notre École.

 

Mise à jour : août 2018

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

calendrier
 
 
     




Handicap, tous concernés

Le handicap





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter