Les métiers de l'éducation nationale

Être administrateur civil

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Hauts fonctionnaires, les administrateurs civils constituent un corps unique à vocation interministérielle relevant du Premier ministre. Ils sont rattachés pour leur gestion à l'administration à laquelle ils sont affectés.

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les agents de l'Éducation nationale exercent des métiers variés et complémentaires. Leurs activités et compétences sont diverses. 105 emplois-types, regroupés en 13 familles professionnelles, ont été identifiés et décrits dans un document unique.

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les missions des administrateurs civils

Fonctions des administrateurs civils

Les administrateurs civils constituent un corps unique à vocation interministérielle relevant du Premier ministre. Ils exercent des fonctions supérieures d'encadrement, de direction, d'expertise ou de contrôle dans les administrations et les établissements publics administratifs de l'État. Ils sont recrutés par la voie du concours, à l'issue de la scolarité à l'Ena ou au choix après inscription sur une liste d'aptitude dans le cadre du tour extérieur ou par la voie du détachement.

En administration centrale

Ils occupent des fonctions de chef de bureau, de chargé de mission, ou d'encadrement supérieur sur des emplois de sous-directeur, de directeur de projet, d'expert de haut niveau, de chef de service.

Les administrateurs civils ayant accompli leur mobilité constituent le vivier principal des emplois de sous-directeur et de de chef de service des administrations centrales de l'État.

Pour être nommés dans les emplois de sous-directeur ils doivent justifier d'une durée minimum de services effectifs de 8 ans dans un ou plusieurs corps ou cadres d'emplois, ou dans des emplois d'un niveau culminant au moins en HEB. Pour être nommé dans un emploi de chef de service, cette durée de services effectifs est de 10 ans.

Pour être nommés expert de haut niveau ou directeur de projet, les administrateurs civils doivent justifier d'au moins 8 années de services effectifs accomplis dans leur corps ou dans un corps ou cadre d'emploi de niveau équivalent ou dans un emploi de même niveau ou de niveau supérieur. Sont pris en compte au titre de la durée de services, les services accomplis pour remplir une mission d'intérêt public à l'étranger ou auprès d'une organisation internationale intergouvernementale ou une mission d'intérêt public de coopération internationale ou d'un organisme d'intérêt général à caractère international ou en détachement auprès de l'administration d'un État membre de la Communauté européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen.

Dans les services déconcentrés et les services à compétence nationale

Les administrateurs civils assistent les préfets et les directeurs et assurent les fonctions d'encadrement de services ou d'unités les composant. En Polynésie française, dans les îles Wallis et Futuna et les Terres australes et antarctiques française et en Nouvelle-Calédonie, ils assistent le représentant de l'État.

Au sein des services déconcentrés et des établissements publics relevant des ministères chargés de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur

Les administrateurs civils peuvent être détachés dans les emplois fonctionnels des services déconcentrés de l'Éducation nationale, en particulier les emplois de secrétaire général d'académie ou de directeur général des services. Les administrateurs civils peuvent exercer les responsabilités d'adjoint au secrétaire général d'académie puis être détachés dans l'emploi de secrétaire général d'académie.

Comment devenir administrateur civil

Concours

Le corps des administrateurs civils est accessible par la voie du concours de l'École nationale d'administration. Les élèves de l'ENA sont nommés et titularisés en qualité d'administrateur civil à compter du lendemain du dernier jour de leur scolarité à l'école.

Liste d'aptitude

Le recrutement peut également se faire au choix après inscription sur une liste d'aptitude dans le cadre du tour extérieur. Peuvent être inscrits sur cette liste les fonctionnaires titulaires d'un corps de catégorie A ou assimilé de l'État, ou accueillis en détachement dans un corps de catégorie A ou assimilé de l'État, fonctionnaires et agents en fonction dans une organisation internationale ou intergouvernementale. Ils doivent, en outre, justifier de 8 ans de services effectifs dans un corps ou un emploi de catégorie A ou assimilé de la fonction publique de l'État.

La liste est établie par ordre alphabétique par le ministre chargé de la Fonction publique sur avis rendu par un comité de sélection interministériel après examen des titres professionnels des candidats.

L'examen des titres comprend :

  • un examen par le comité de sélection du dossier de chaque candidat
  • une audition par le comité de sélection des candidats dont les mérites sont jugés satisfaisants à l'issue de cet examen.

Les fonctionnaires retenus sont nommés administrateurs civils stagiaires. Ils sont titularisés à l'issue d'un cycle de perfectionnement, dont la durée, l'organisation et le fonctionnement sont fixés par les services du Premier ministre.

Détachement

Peuvent être détachés, puis intégrés après détachement, ou directement intégrés dans le corps des administrateurs civils :

  • les fonctionnaires appartenant à un corps ou cadre d'emplois de catégorie A et de niveau comparable au corps des administrateurs civils
  • les militaires qui remplissent les conditions de grade et d'ancienneté conformément à l'article L. 4139-2 du code de la défense. Ils sont détachés dans le corps, après un stage probatoire et sur demande agréée, pour occuper des emplois vacants et correspondants à leurs qualifications.

La carrière et la rémunération des administrateurs civils

La carrière des administrateurs civils s'organise en trois grades :

  • administrateurs civils (9 échelons)
  • administrateurs civils hors classe (8 échelons)
  • administrateurs généraux (5 échelons et un échelon spécial)

Les traitements mensuels sont exprimés en brut et s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement.

Tableaux de rémunération des administrateurs civils - Données au 1er septembre 2017

Administrateurs généraux
GradesAvancementIndice majoréTraitement brut mensuel

Hors échelle D

- 1274 5 970 €
1 an 1221 5 722 €
1 an 1168 5 473 €

Hors échelle C

- 1168 5 473 €
1 an 1143 5 356 €
1 an 1119 5 244 €

Hors échelle B bis

1 an 1119 5 244 €
1 an 1090 5 108 €
1 an 1062 4 977 €

Hors échelle B

1 an 1062 4 977 €
1 an 1008 4 724 €
1 an 967 4 531 €

Hors échelle A

1 an 967 4 531 €
1 an 920 4 311 €
1 an 885 4 147 €
1er échelon 3 ans 825 3 866 €

 

Administrateurs civils hors classe
GradesAvancementIndice majoréTraitement brut mensuel

Hors échelle B bis

1 an 1119 5 244 €
1 an 1090 5 108 €
1 an 1062 4 977 €

Hors échelle B

1 an 1062 4 977 €
1 an 1008 4 724 €
1 an 967 4 531 €

Hors échelle A

1 an 967 4 531 €
1 an 920 4 311 €
1 an 885 4 147 €
5e échelon 3 ans 825 3 866 €
4e échelon 3 ans 787 3 688 €
3e échelon 2 ans 738 3 458 €
2e échelon 2 ans 700 3 280 €
1er échelon 2 ans 662 3 102 €

 

Administrateurs civils
GradesAvancementIndice majoréTraitement brut mensuel
9e échelon - 787 3 688 €
8e échelon 2 ans 738 3 458 €
7e échelon 2 ans 700 3 280 €
6e échelon 2 ans 662 3 102 €
5e échelon 1 an 6 mois 623 2 919 €
4e échelon 1 an 586 2 746 €
3e échelon 1 an 550 2 577 €
2e échelon 1 an 500 2 343 €
1er échelon 6 mois 456 2 137 €

Le traitement indiciaire est complété par l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, qui sont directement liés à la situation de l'agent et une nouvelle bonification indiciaire (NBI) aux administrateurs civils occupant certaines fonctions.

Régime de rémunération accessoire :

Le régime indemnitaire de base des agents nommés dans l'emploi d'administrateur civil est le suivant :

Le RIFSEEP ou régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel, est le nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l'État. Ce régime indemnitaire est composé de deux primes : d'une part, une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise (IFSE) , versée mensuellement, d'autre part, un éventuel complément indemnitaire annuel (CIA).

L'IFSE constitue l'indemnité principale du RIFSEEP. Versée mensuellement, elle tend à valoriser l'exercice des fonctions. En principe, l'IFSE remplace toutes les primes existantes qui répondent aux mêmes objectifs. Les exceptions à cette règle de non-cumul, fixées par arrêté interministériel, sont limitées et répondent à des problématiques très spécifiques.

Le CIA permet de reconnaître spécifiquement l'engagement professionnel et la manière de servir des agents. Lorsqu'il est mis en œuvre, ce complément indemnitaire est versé annuellement, en une ou deux fractions. Sont alors appréciés la valeur professionnelle de l'agent, son investissement personnel dans l'exercice de ses fonctions, son sens du service public, sa capacité à travailler en équipe et sa contribution au collectif de travail.

Promotion dans le corps

Tableau d'avancement à la hors classe

Pour être inscrit au tableau d'avancement au grade d'administrateur civil hors classe, il faut avoir atteint le 6e échelon du premier grade et justifier de 4 ans de services dans le corps ou dans un corps ou un cadre d'emplois de niveau comparable. Le taux de promotion est fixé à 26 % en 2017 et 25 % en 2018.

Tableau d'avancement au généralat

Les administrateurs civils hors classe peuvent accéder au grade d'administrateur général par trois voies :

  1. Lorsqu'ils ont atteint au moins le 5e échelon de leur grade et qu'ils ont accompli 6 ans de services en détachement dans au moins un des emplois suivants :
    - emplois dont la nomination est laissée à la décision du gouvernement
    - emplois fonctionnels dotés d'un indice au moins égal à la HEB des administrations de l'État, des collectivités territoriales, des établissements publics administratifs et des services administratifs placés sous l'autorité du secrétaire général du Conseil d'État et secrétaire général de la Cour des comptes ou emplois supérieurs au sein du secteur public de niveau comparable dont la liste est fixée par arrêté interministériel.

  2. Lorsqu'ils ont atteint au moins le 5e échelon de leur grade et qu'ils ont exercé, pendant 8 ans des fonctions supérieures d'un niveau particulièrement élevé de responsabilité.

  3. Lorsqu'ils ont atteint le dernier échelon de leur grade et satisfait à l'obligation de mobilité, s'ils ont fait preuve de valeur professionnelle exceptionnelle.

Le nombre d'administrateurs hors classe pouvant être promus au grade d'administrateur général chaque année est contingenté dans la limite d'un pourcentage appliqué à l'effectif du corps fixé à 16 % en 2017, 18 % en 2018 et 20 % à partir de 2019.

Tableau d'avancement à l'échelon spécial du généralat

Peuvent accéder au choix à l'échelon spécial du grade d'administrateur général, dans la limite de 15 % des effectifs de ce grade, les administrateurs généraux inscrits sur un tableau d'avancement ayant au moins 4 ans d'ancienneté au 5e échelon du grade ou ayant occupé pendant au moins 2 ans, au cours des 5 années précédant l'établissement du tableau d'avancement, un emploi dont la nomination est laissée à la décision du Gouvernement.

Mobilité

Conformément aux dispositions du décret n° 2008-15 du 4 janvier 2008 relatif à la mobilité et au détachement des fonctionnaires des corps recrutés par la voie de l'École nationale d'administration, les membres des corps recrutés par la voie de l'ENA ont vocation à accomplir, pendant une durée de 2 années qui peut être prolongée, une période de mobilité au cours de laquelle ils exercent des activités différentes de celles normalement dévolues aux membres du corps auquel ils appartiennent ou de celles relevant de l'administration à laquelle ils ont été initialement affectés.

Au terme de la mobilité, les fonctionnaires intéressés rejoignent leur administration d'origine où ils sont réintégrés ou réaffectés de droit, au besoin en surnombre.



En savoir plus
Textes de référence

Statut particulier du corps des administrateurs civils
Décret n°99-945 du 16 novembre 1999

Mobilité et détachement des fonctionnaires recrutés par l'École nationale d'administration
Décret n°2008-15 du 4 janvier 2008

Échelonnement indiciaire du corps des administrateurs civils
Décret n°2008-836 du 22 août 2008

Statut des emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'État
Décret n° 55-1226 du 19 septembre 1955 (abrogé au 1er janvier 2013 au plus tard)

Décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012 (en vigueur au 1er janvier 2013 au plus tard)

Dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière
Loi n° 86-33 du 9 janvier 1986

Code de la Défense - dispositions statutaires relatives aux déroulements des carrières

Code de la défense. - Article L4139-2

Mise à jour : octobre 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE