Les métiers de l'éducation nationale

Être inspecteur de l'Éducation nationale (IEN)

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les inspecteurs de l'Éducation nationale (IEN) sont des cadres supérieurs de l'Éducation nationale. Ils exercent leurs fonctions dans le cadre du programme de travail académique.

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les agents de l'Éducation nationale exercent des métiers variés et complémentaires. Leurs activités et compétences sont diverses. 105 emplois-types, regroupés en 13 familles professionnelles, ont été identifiés et décrits dans un document unique.

Le répertoire des métiers de l'Éducation nationale

Les missions des inspecteurs de l'Éducation nationale

Les IEN sont des cadres supérieurs de l’Éducation nationale. Les inspecteurs de l'Éducation nationale :

  • veillent à la mise en œuvre de la politique éducative dans les classes, les écoles et les établissements scolaires
  • évaluent le travail des personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des écoles et des établissements du second degré et concourent à l'évaluation de l'enseignement des disciplines, des unités d'enseignement, des procédures et des résultats de la politique éducative
  • inspectent les personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des écoles et des établissements du second degré auxquels ils apportent des conseils personnalisés tout au long de leur parcours professionnel et s'assurent du respect des objectifs et des programmes nationaux de formation, dans le cadre des cycles d'enseignement
  • participent à l'animation pédagogique dans les formations initiales, continues et par alternance des personnels de l'Éducation nationale, en lien avec l'université
  • peuvent se voir confier des missions particulières, par le recteur d'académie, pour une durée déterminée, dans le cadre départemental ou académique
  • peuvent conseiller les directeurs d'école et les chefs d'établissement à la demande du recteur
  • assurent des missions d'expertise dans ces différents domaines ainsi que pour l'orientation des élèves, les examens, la gestion des personnels éducatifs et dans le choix des équipements pédagogiques, notamment en participant aux travaux de groupes d'experts menés par l'inspection générale ou l'administration centrale du ministère.

Ils exercent leurs fonctions dans le cadre du programme de travail académique.

Les IEN 1er degré ont la responsabilité d'une circonscription sous l'autorité du directeur académique des services de l'Éducation nationale (DASEN). Ils peuvent exercer leurs fonctions auprès du recteur d'académie.

Les IEN chargé de l'information et de l'orientation exercent principalement leurs fonctions sous l'autorité du directeur académique des services de l'Éducation nationale (DASEN).

Les IEN de l'enseignement général et de l'enseignement technique exercent leurs fonctions dans le cadre d'une académie sous l'autorité du recteur.

Comment devenir inspecteur de l'Éducation nationale

Concours

Le concours, qui prend en compte l'expérience et la formation préalable des candidats, est ouvert par spécialité. La liste de ces spécialités est fixée par un arrêté conjoint des ministres chargés de l'Éducation nationale et de la Fonction publique.

Peuvent faire acte de candidature les personnels qui remplissent, au 1er janvier de l'année au titre de laquelle est ouvert le concours, les deux conditions suivantes :

  • être fonctionnaire titulaire d'un corps d'enseignement de premier ou de second degré, d'éducation ou d'orientation, de direction d'établissement d'enseignement ou de formation et avoir accompli 5 ans de services effectifs dans des fonctions d'enseignement, de formation, d'éducation, d'orientation, de direction ou d'encadrement
  • être titulaire d'une licence ou justifier d'un titre ou d'un diplôme reconnu équivalent par arrêté conjoint des ministres chargés de l'Éducation nationale et de la Fonction publique ou appartenir au corps des professeurs certifiés, au corps des professeurs d'éducation physique et sportive, au corps des professeurs des écoles, au corps des professeurs de lycée professionnel, au corps des conseillers principaux d'éducation, au corps des directeurs de centre d'information et d'orientation et psychologues de l'Éducation nationale ou au corps des personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation.

Liste d’aptitude

Une liste d'aptitude est établie tous les ans par spécialité.

Les fonctionnaires appartenant à un corps d'enseignement de premier ou de second degré, d'éducation ou d'orientation ou au corps des personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation relevant du ministre de l'Éducation nationale et justifiant de 10 ans de services effectifs en cette qualité peuvent figurer sur cette liste.

Détachement

Le détachement dans le corps des inspecteurs de l'Éducation nationale est ouvert aux fonctionnaires titulaires de l'État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, appartenant à un corps, un cadre d'emplois ou un emploi de catégorie A, justifiant de 5 années de services effectifs dans leurs corps, cadres d'emplois ou emplois et ayant atteint un indice brut au moins égal à 457.

    Formation des inspecteurs de l'Éducation nationale

    La formation professionnelle statutaire des inspecteurs de l'Éducation nationale doit permettre, en complément des parcours professionnels antérieurs, l'acquisition des compétences nécessaires à l'exercice des fonctions d'inspecteurs de l'Éducation nationale, ainsi que le développement de compétences transversales relatives à une culture commune d'encadrement.

    Pour les inspecteurs de l'Éducation nationale stagiaires recrutés par concours, cette formation préalable à la titularisation, et qui dure un an, permet notamment une prise de responsabilité immédiate. Elle alterne :

    • l'exercice effectif des fonctions par l'accomplissement d'un stage en responsabilité dans l'académie d'affectation durant la période probatoire statutaire
    • des sessions de formation organisée à l'École supérieure de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (ESENESR) ou par les académies, dans un cadre académique, interacadémique ou national, d'une durée minimale de 36 jours. Ces sessions sont complétées par des stages en entreprise ou dans une administration de l'État ou relevant d'une collectivité territoriale, ainsi que la participation à une action à dimension internationale.

    La formation s'inscrit dans un parcours individualisé de professionnalisation, défini au début de l'année de stage, compte tenu des compétences acquises par le stagiaire dans ses fonctions antérieures.

    Cette formation professionnelle statutaire est complétée, au cours des 2 années qui suivent la titularisation, par une période obligatoire de formation continue d'une durée totale d'au moins 15 jours. Ce cycle de formation, ouvert sur d'autres environnements professionnels, vise à approfondir les connaissances théoriques et pratiques acquises lors de la formation professionnelle statutaire au vu de l'expérience des fonctions et des missions du corps.

    Les inspecteurs de l'Éducation nationale recrutés par voie de liste d'aptitude ou par voie de détachement bénéficient, durant la première année qui suit la nomination ou le détachement, d'un accompagnement spécifique et suivent, au titre de l'adaptation à leurs nouvelles fonctions, les sessions de formation mentionnées plus haut, tant au début de leur année de nomination ou de détachement qu'au cours des 2 années suivantes.

    La carrière et la rémunération des inspecteurs de l'Éducation nationale

    Le corps des inspecteurs de l'Éducation nationale comprend deux classes :

    • la classe normale qui comporte 10 échelons
    • la hors classe qui comporte 8 échelons et un échelon spécial contingenté

    Tableau de rémunération des inspecteurs de l'Éducation nationale - Données au 1er septembre 2017

    Les traitements mensuels sont exprimés en brut et s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement.

    La présente fiche ne concerne pas les personnels d'inspection nommés dans un emploi fonctionnel des services déconcentrés de l'Éducation nationale (EFSDEN).

    Hors classe

    GradesAvancementIndice majoréTraitement brut mensuel
    Hors échelle B (échelon spécial) - 1062 4 977 €
    1 an 1008 4 724 €
    1 an 967 4 531 €
    Hors échelle A - 967 4 531 €
    1 an 920 4 311 €
    1 an 885 4 147 €
    7e échelon 2 ans 3 mois 825 3 866 €
    6e échelon 2 ans 3 mois 787 3 688 €
    5e échelon 2 ans 3 mois 738 3 458 €

    4e échelon

    2 ans 3 mois 684 3 205 €

    3e échelon

    2 ans 3 mois 635 2 976 €

    2e échelon

    2 ans 3 mois 586 2 746 €

    1er échelon

    2 ans 3 mois 518 2 427 €

     

    Classe normale
    GradesAvancementIndice majoréTraitement brut mensuel
    10e échelon - 787 3 688 €
    9e échelon 3 ans 738 3 458 €
    8e échelon 3 ans 715 3 351 €
    7e échelon 3 ans 662 3 102 €
    6e échelon 3 ans 623 2 919 €
    5e échelon 2 ans 554 2 596 €
    4e échelon 2 ans 496 2 324 €
    3e échelon 2 ans 443 2 076 €
    2e échelon 2 ans 404 1 893 €
    1er échelon 1 an 374 1 753 €

    Régime de rémunération accessoire :

    Le traitement indiciaire est complété par l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, qui sont directement liés à la situation de l'agent.

    Indemnité de fonctions :

    • Les inspecteurs de l'Éducation nationale chargés d'une circonscription du premier degré bénéficient de l'indemnité de fonction d'IEN. Le taux est modulable en fonction des objectifs définis dans une lettre de mission individuelle et de la manière de servir : de 7 050 à 9 306 euros.
    • Les inspecteurs de l'Éducation nationale exerçant des fonctions dans les domaines de l'enseignement général, de l'enseignement technique, de l'information et de l'orientation (IEN EG-ET-IO) bénéficient de l'indemnité de charge administrative. Le taux est modulable en fonction des objectifs définis dans la lettre de mission individuelle et de la manière de servir, en tenant compte des résultats de la procédure d'évaluation individuelle prévue par les dispositions statutaires 10 450€ soit en cas d'application de la majoration de 37,5 %, un montant maximum s'élevant à 14 369 € annuels.

    Les personnels nommés sur les emplois fonctionnels des services déconcentrés ne sont pas concernés pas ces régimes indemnitaires. Les intéressés sont dans ce cas éligibles au RIFSEEP.

    Indemnité dite des 110 journées :

    • Les inspecteurs de l'Éducation nationale chargés d'une circonscription du premier degré bénéficient de remboursement des frais, autres que ceux de transport, exposés à l'occasion des déplacements par l'attribution d'une indemnité forfaitaire de 3 220 €.

    Indemnité de fonctions REP et REP+ :

    Les inspecteurs de l'Éducation nationale désignés par les recteurs d'académie pour prendre en charge le pilotage d'au moins un réseau d'éducation prioritaire renforcé ou un réseau d'éducation prioritaire bénéficient d'une indemnité de 500 euros.

    Promotion dans le corps

    Tableau d'avancement à la hors classe

    Pour être inscrit au tableau d'avancement pour l'accès au grade de hors classe, il faut avoir atteint le 7e échelon de la classe normale et justifier de 6 ans de services dans le corps en position d'activité ou de détachement. Le taux de promotion est fixé à 30 % pour 2017.

    Tableau d'avancement à l'échelon spécial de la hors classe

    Pour être inscrit au tableau d'avancement pour l'accès à l'échelon spécial du grade de hors classe, il faut justifier de 4 ans d'ancienneté dans le 8e échelon du grade d'inspecteur de l'Éducation nationale de classe normale ou avoir été détaché dans un ou plusieurs emplois fonctionnels dotés d'un indice terminal au moins égal à la HEB au cours des 4 années précédant la date d'établissement du tableau d'avancement. Le taux de promotion est fixé à 20 % pour 2017.

    Détachement sur un emploi fonctionnel

    Sous réserve de remplir les conditions d'accès, les inspecteurs de l'Éducation nationale peuvent être détachés sur les emplois fonctionnels des services déconcentrés du ministère de l'Éducation nationale de groupe I, II ou III. Les conditions d'accès à ces emplois fonctionnels sont définies par le décret n° 2016-1413 du 20 octobre 2016 relatif aux emplois fonctionnels des services déconcentrés de l'Éducation nationale. Ces emplois fonctionnels sont les suivants :

    • vice-recteur
    • directeur académique des services de l'Éducation nationale
    • conseiller de recteur ou de vice-recteur
    • directeur de cabinet de recteur ou de vice-recteur
    • directeur académique adjoint des services de l'Éducation nationale
    • conseiller technique de recteur ou de vice-recteur pour les établissements et la vie scolaire
    • adjoint au directeur académique des services de l'Éducation nationale en charge du 1er degré.
    Accès au corps des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux

    Les IEN ont la possibilité d'accéder au corps des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux par :

    • concours sur épreuves après avoir accompli 5 ans de services effectifs dans des fonctions d'enseignement, de formation, de direction, d'inspection ou d'encadrement
    • concours sur titres sous réserve d'être titulaire d'une licence et de justifier de 8 années d'expérience professionnelle dans les domaines soit de l'éducation, de l'enseignement ou de la formation, soit dans ceux de l'inspection, de l'expertise ou de l'audit
    • détachement ou intégration directe.



    En savoir plus
    Page à consulter

    Les personnels d'inspection

    Modalités de recrutement : concours, calendrier, préparation, etc.

    Les personnels d'inspection

    Site à consulter

    École supérieure de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (Esen)

    Formation des personnels d'encadrement de l'Éducation nationale

    www.esen.education.fr

    Textes de référence

    Statut particulier du corps des inspecteurs de l'Éducation nationale ou de formation
    Décret n° 90-675 du 18 juillet 1990

    Formation professionnelle statutaire des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'Éducation nationale
    Arrêté du 23 juillet 2015 et circulaire du 3 février 2016

    Mise à jour : octobre 2017

    Partager cet article
    • Envoyer à un ami
    • Facebook
    • Twitter
    • Imprimer
    • Agrandir / réduire la police

    C'est officiel

    Consultez les dates des vacances scolaires :

    Les dates des vacances scolaires

    Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
    Le Bulletin officiel
    Le Bulletin officiel (Le B.O.)

    DISPOSITIF VIGIPIRATE
    "sécurité renforcée - risque attentat "

    Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


    Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

    Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

    Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

    saisir les services de l'État

    Saisir les services de l'État



    LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE