Les métiers de l'éducation nationale

Technicien de laboratoire

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Les techniciens de laboratoire ont été intégrés dans le corps correspondant de techniciens de recherche et de formation.
Il n'y a donc plus de recrutement dans le corps des techniciens de laboratoire.

Intégration des personnels de laboratoire dans les corps homologues de recherche et de formation

Les techniciens de laboratoire ont été intégrés dans le corps correspondant de techniciens de recherche et de formation


Il n'y a donc plus de recrutement dans le corps des techniciens de laboratoire.

Les recrutements s'opèrent désormais dans le corps des techniciens de recherche et de formation dans les BAP (branches d'activités professionnelles) A et B.

Les concours I.T.R.F. sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Missions des techniciens de laboratoire

Un technicien de laboratoire prépare, sous la direction du responsable de laboratoire, les expériences et les documents de cours et travaux pratiques. Il assiste les professeurs des disciplines scientifiques dans le déroulement des travaux pratiques. Il exerce, à titre prioritaire, dans des établissements comportant des classes préparatoires aux grandes écoles ou des sections de techniciens supérieurs.

Les techniciens de laboratoire sont recrutés par voie de concours externe et interne dans les deux spécialités suivantes :

  • Spécialité A. : Sciences de la vie, de la Terre et biotechnologie (biochimie et microbiologie) ;

  • Spécialité B. : Sciences physiques et chimiques.

    Il peut être appelé à concevoir et à mettre au point des expériences et du matériel scientifique ou des appareils de sa spécialité. D'une manière générale, il assure l'encadrement des personnels techniques de laboratoire de catégories C et participe à leur formation.

Conditions d'accès aux concours de technicien de laboratoire

Conditions générales

Candidats possédant la nationalité française

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent  remplir les conditions générales fixées par l'article 5 de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

  • posséder la nationalité française
  •  jouir de leurs droits civiques
  • ne pas avoir au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire des mentions incompatibles avec l'exercice des fonctions
  • se trouver en position régulière au regard du Code du service national
  • remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.
Candidats ressortissants des autres États membres de l'Union Européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen :

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l'article 5 bis de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

  • posséder la nationalité de l'État membre dont ils sont ressortissants
  • jouir des droits civiques dans l'État dont ils sont ressortissants
  • ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l'exercice des fonctions
  • se trouver en situation régulière au regard des obligations du service national de l'État dont ils sont ressortissants
  • remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions particulières

Concours externe
  • Être titulaire d'un baccalauréat ou d'un diplôme de niveau IV ou d'une qualification reconnue équivalente.
  • Aucune condition de diplôme n'est imposée aux mères et aux pères de trois enfants et plus et aux sportifs de haut niveau.
Concours interne
  • Être fonctionnaire ou agent de l'État, des collectivités territoriales ou d'un établissement public en dépendant, militaire ou agent en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale.
  • Justifier, au 1er janvier de l'année du concours, de quatre années de services publics

Évolution de carrière des techniciens de laboratoire

Peuvent être promus technicien de laboratoire de classe supérieure, après examen professionnel, les techniciens de laboratoire de classe normale comptant au moins 6 mois d'ancienneté dans le cinquième échelon, ou au choix, les techniciens de laboratoire de classe normale ayant atteint le septième échelon depuis au moins 2 ans et qui justifient de 5 ans de services publics dans un corps, cadre d'emplois ou emploi de technicien de laboratoire.

Peuvent être promus technicien de laboratoire de classe exceptionnelle au choix, les techniciens de laboratoire de classe supérieure ayant atteint le deuxième échelon de leur grade depuis un an et comptant 8 ans de services effectifs dans le corps des techniciens de laboratoire.

Rémunérations des techniciens de laboratoire

Rénumération brute mensuelle ne tenant pas compte d'éventuelles primes ou indemnités.

Technicien de laboratoire de classe normale

  • Début de carrière : 1 375,19 euros
  • Milieu de carrière : 1 676,16 euros
  • Fin de carrière : 2 143,82 euros

Technicien de laboratoire de classe supérieure

  • Début de carrière : 1 574,29 euros
  • Milieu de carrière : 1 847,48 euros
  • Fin de carrière : 2 264,21 euros

Technicien de laboratoire de classe exceptionnelle

  • Début de carrière : 1 657,64 euros
  • Milieu de carrière : 1 949,35 euros
  • Fin de carrière : 2 379,97 euros

Mise à jour : décembre 2014

Partager cette page
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Consultez les dates des vacances scolaires.
Le calendrier scolaire

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi.
Le Bulletin officiel

Le ministère chargé de la santé vous informe

Toutes les informations sur la maladie à virus Ebola
www.ebola.sante.gouv.fr




Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

 
À la Une
Suivez-nous