Toute l'actualité

[archive] Tout savoir sur l'année scolaire 2016 - 2017

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présenté l’année scolaire 2016-2017 lors d’une conférence de presse, le lundi 29 août 2016 à 9h30 au ministère de l'Éducation nationale.

Visuel EDG rentree 2016

 

 
Dans quelques jours, les élèves, les enseignants, l’ensemble des équipes éducatives et les familles prendront à nouveau le chemin de nos écoles et établissements. La rentrée – moment fort de la vie de l’École – marque le passage au concret, à la mise en oeuvre, au terrain. Avec elle s’évanouiront d’eux-mêmes les fantasmes et les polémiques stériles. Non, l’arabe ne sera pas obligatoire, le latin n’aura pas disparu, et la maîtrise de la langue française sera, plus que jamais, une exigence fondamentale. Oui, il y aura davantage d’enseignants, mieux formés et mieux rémunérés. Oui, il y aura une volonté affirmée de permettre à chaque élève de réussir au sein de l’École de la République, et 

de lui faire acquérir les fondamentaux.

Lire, écrire, compter, et penser : voilà ce que nous tenons à faire acquérir à chaque élève. Lire, c’est savoir déchiffrer des textes, en saisir les nuances, s’ouvrir à des écrits des siècles passés comme à des oeuvres contemporaines. Écrire, c’est argumenter, décrire, et s’exprimer. Compter, c’est acquérir des connaissances mathématiques solides, sans occulter l’étymologie latine du verbe, "computare", qui a donné en anglais "computer", ordinateur. En abordant le numérique, la programmation et ses enjeux, nous donnons à nos élèves le moyen d’être acteurs et penseurs de cette révolution technologique, et non plus des usagers passifs. Enfin, penser, c’est conférer du sens au monde qui nous entoure et à notre inscription en son sein. Cela passe autant par les connaissances historiques et géographiques que par les enseignements scientifiques et artistiques.
Les changements ont été nombreux ces dernières années. Leur nombre ne doit en masquer ni la cohérence, ni la nécessité, ni le sens. La cohérence, parce que pour la première fois tous les niveaux de la scolarité obligatoire ont été envisagés au coeur d’une réforme, au premier rang desquels le primaire. La nécessité, parce que l’on ne peut se satisfaire d’un système scolaire qui, s’il assure la "sélection des meilleurs", peine à assurer "la promotion de tous", selon la formule de Paul Langevin. Le sens, parce qu’en changeant, nous témoignons de notre fidélité à la mission originelle de l’École de la République : former des citoyens instruits, éduqués, cultivés et autonomes. Sortir des oppositions stériles pour s’inscrire dans une dynamique de complémentarité, entre les différentes disciplines, entre les savoirs grâce auxquels se forge une culture et ceux qui favorisent l’insertion professionnelle, entre ouverture et défense de la singularité de l’École, telle est l’ambition qui n’a jamais cessé de m’animer. Ces changements ont été menés en concertation constante avec la communauté éducative, depuis les consultations qui ont précédé la loi de refondation, jusqu’aux journées de la refondation de mai dernier, qui nous ont permis de rester à l’écoute du terrain, à l’écoute des acteurs, de celles et de ceux qui font, au quotidien, l’École. 
Nous voici donc au temps de la mise en oeuvre. Ne nous aveuglons pas. Celle-ci prendra du temps. Rien ne serait plus funeste que d’envisager la refondation sans prendre en compte la durée nécessaire pour que nos réformes portent leurs fruits. Des résultats concrets sont déjà visibles, notamment sur le décrochage. Mais la refondation exige aussi, comme l’écrivait Rimbaud, une "ardente patience", qui mêle au désir de faire changer les choses, la sagesse de celui qui sait que le changement ne s’improvise ni ne se décrète, mais qu’il se construit dans la durée. Voici ce que nous poursuivons, en cette rentrée : assurer, à nos élèves, à notre École, et à notre pays, un avenir à la hauteur de nos espoirs, empreint de justice et de fraternité. 
 
Najat Vallaud-Belkacem,
Ministre de l'Éducation nationale,
de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

 

Bandeau rentrée 2016 1

60 000 postes créés dans l'Éducation

L'ESSENTIEL

  • Le Gouvernement s’est engagé à créer 60 000 postes dans l’éducation dont 54 000 dans l’éducation nationale d’ici 2017 au titre de l’enseignement scolaire.
     
  • Engagée dès la rentrée 2012, la refondation de l’École a déjà permis sur la période 2012-2016, la création de 42 338 emplois dans l’éducation nationale.
     
  • Conformément aux engagements, les 60 000 postes seront donc atteints avec le projet de loi de finances 2017.

Des enseignants formés

L'ESSENTIEL

  • La formation des personnels pour l’année scolaire 2016-2017 est organisée selon deux axes majeurs :

→ la poursuite du travail engagé depuis 2013 au profit d’une formation initiale repensée dans le cadre des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe), pour une professionnalisation renforcée ; 

→ l’expérimentation réalisée avec succès de « M1 alternants » en Guyane et à Créteil, qui sera progressivement étendue à Amiens et Versailles.

  • L’accompagnement des équipes dans la mise en œuvre de la réforme de la scolarité obligatoire et, notamment, des pédagogies et des dispositifs nouveaux permettant de contribuer à une école pleinement inclusive, se poursuit. Le budget de la formation continue sera porté à 99 M€ en 2017 permettant notamment de renforcer la formation dans le premier degré.

Des personnels mieux rémunérés

L'ESSENTIEL

  • La modernisation des métiers de l’éducation nationale a été engagée dès 2012 : 15 groupes de travail ont été mis en place avec les organisations syndicales sur les différents métiers et parcours professionnels des personnels de l’éducation nationale. Ces chantiers ont abouti à la modernisation des missions des personnels.

  • L’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (Isae) est portée à 1200 euros pour les enseignants dans le premier degré dès septembre 2016.

  • Par ailleurs, dans le cadre du protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) dans la fonction publique, la rénovation et la revalorisation des carrières des personnels du ministère sont engagées, à partir du 1er janvier 2017.


[Infographie] Des carrières enseignantes rénovées et revalorisées

Infographie 1 - Carrières enseignantes 
 


Bandeau rentrée 2016 2

De nouveaux programmes de la maternelle au collège

L'ESSENTIEL

  • Après les programmes de maternelle et de l’enseignement moral et civique, mis en œuvre lors de la dernière année scolaire, ce sont tous les nouveaux programmes de la scolarité obligatoire qui entrent en application à la rentrée 2016. 

  • Ces programmes, cohérents et progressifs, permettront à chaque élève d’acquérir le socle commun : apprentissages fondamentaux en CP, CE1, et CE2, consolidation de ces connaissances en CM1, CM2 et 6e puis approfondissement en 5e, 4e et 3e.

  • Le français et les mathématiques sont recentrés à l’école sur l’acquisition des fondamentaux. La pédagogie de la répétition et de l’entraînement quotidien est au cœur de ces nouveaux programmes. Ainsi, afin d’assurer la maîtrise de la langue, les horaires de français sont renforcés (au-delà des 10 heures de français hebdomadaires, 10 heures sont consacrées à des activités quotidiennes d’oral, de lecture et d’écriture). Les nouveaux programmes prévoient des travaux d’écriture quotidiens, des activités de lecture quotidienne et des exercices de calcul mental quotidiens.

  • Ces programmes sont accompagnés de nombreuses ressources pédagogiques destinées aux professeurs.

Télécharger l'intégralité de la fiche "De nouveaux programmes de la maternelle au collège"

La priorité au premier degré

L'ESSENTIEL

  • La priorité au premier degré se traduit par 19 328 postes créés depuis 2012,  soit 1 poste pour 5 élèves supplémentaire.

  • Les programmes des cycles 1, 2 et 3 mettent l’accent sur la maîtrise des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, penser.

  • Les dispositifs "plus de maîtres que de classes" et "scolarisation avant l’âge de  trois ans" sont renforcés en éducation prioritaire pour réduire les inégalités.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La priorité au premier degré"


[Infographie] Donner la priorité au primaire
 
Infographie 2 - Priorité primaire

Le nouveau collège

L'ESSENTIEL

  • Le nouveau collège renforce l’acquisition des savoirs fondamentaux à travers une organisation qui maintient l’ensemble des horaires disciplinaires tout en développant de nouvelles pratiques pédagogiques, l’accompagnement personnalisé et les enseignements pratiques interdisciplinaires, afin que les élèves s’approprient mieux les connaissances.

  • Les marges d’initiative données aux enseignants (20 % du temps) et les moyens supplémentaires (4 000 postes sur deux ans) permettront de mieux tenir compte des spécificités de chaque élève pour permettre la réussite de tous : temps d’apprentissage en petits effectifs, interventions conjointes d’enseignants. 

  • Le nouveau collège donne aux élèves de nouvelles compétences adaptées au monde actuel : langues vivantes apprises plus précocement (LV2 en 5e), travail en équipe et exercices d’expression orale plus réguliers, compétences numériques.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Le nouveau collège"

L'évaluation de la scolarité obligatoire

L'ESSENTIEL

  • Un nouveau livret scolaire unique du cours préparatoire (CP) à la troisième. Plus simple et plus lisible, il sera accessible en ligne.

  • Le diplôme national du brevet s’enrichit avec l’évaluation des sciences lors des épreuves écrites et avec une épreuve orale.

Télécharger l'intégralité de la fiche "L'évaluation de la scolarité obligatoire"


[Infographie] Diplôme national du brevet  : ce qui change à la rentrée 2016

Infographie 4 - Brevet 

[Infographie] Le nouveau livret scolaire

Infographie 5 - Livret scolaire 

Bandeau rentrée 2016 3

L'égalité sur tout le territoire

L'ESSENTIEL

  • Avec la refondation de l’éducation prioritaire et la nouvelle allocation de moyens, l’éducation nationale tient mieux compte de la réalité vécue sur chaque territoire en allouant davantage à ceux qui connaissent le plus de difficultés.

  • Pour faire face à la baisse démographique dans les communes rurales, et maintenir un service public de qualité sur tout le territoire, 22 conventions ruralité ont été signées avec les acteurs locaux.

  • En Seine-Saint-Denis, un effort sans précédent est réalisé à cette rentrée avec 503 créations de postes dans les écoles.

Télécharger l'intégralité de la fiche "L'égalité sur tout le territoire"

La mixité sociale : de premiers projets concrets

L'ESSENTIEL

  • La loi de refondation de l’École de la République donne mission au service public de l’éducation de veiller "à la mixité sociale des publics scolarisés au sein des établissements d’enseignement", gage d’une réussite scolaire, éducative et citoyenne accrue pour tous. 

  • Le rapport "Grande pauvreté et réussite scolaire" (mai 2015) de l’inspecteur général Jean-Paul Delahaye a mis en lumière les conséquences de la grande pauvreté à l’École en matière d’échec scolaire, lui-même aggravé par la ségrégation sociale qui affecte un trop grand nombre d’établissements. Un rapport récent du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) démontre par ailleurs que la France est marquée par un phénomène puissant de ségrégation sociale et scolaire dès le collège. 

  • Dans ce contexte, la ministre a engagé une démarche ambitieuse et pragmatique pour renforcer la mixité sociale dans les collèges. Cette démarche se concrétise pour 25 territoires pilotes dans 21 départements. Une douzaine de ces projets sont opérationnels dès la rentrée 2016.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La mixité sociale : de premiers projets concrets"

L'école inclusive

L'ESSENTIEL

  • En 2015-2016, 278 978 enfants en situation de handicap ont été scolarisés dans  les écoles et établissements relevant du ministère de l’Éducation nationale (public et privé) : 160 043 dans le premier degré et 118 935 dans le second degré. Depuis 2012, ce sont 24 % d’élèves en situation de handicap supplémentaires qui sont scolarisés en milieu ordinaire.

  • Dans  le second degré l’évolution est particulièrement importante avec une augmentation de 33 % d’élèves en situation de handicap en plus au sein des établissements scolaires.

  • Désormais, grâce à l’amélioration de l’accueil et la professionnalisation des accompagnants, leurs parcours se diversifient et s’allongent pour une école toujours plus inclusive.

Télécharger l'intégralité de la fiche "L'école inclusive"

La lutte contre le décrochage scolaire

L'ESSENTIEL

  • Le diplôme est un déterminant majeur de l’insertion professionnelle des jeunes. Un système éducatif plus juste doit donc favoriser la qualification de tous les élèves. C’est la raison pour laquelle la ministre a lancé en novembre 2014 le plan "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire".

  • Les résultats sont très encourageants : 110 000 jeunes sortent désormais chaque année de l’école sans diplôme contre 136 000 il y a cinq ans. Ces sorties sans qualification sont néanmoins encore trop nombreuses. La mobilisation de l’École et de ses partenaires est donc amplifiée avec un double objectif : prévenir l’abandon scolaire précoce et soutenir ceux qui ont quitté l’école sans diplôme et souhaitent revenir en formation.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La lutte contre le décrochage scolaire"

Justice sociale et lutte contre la pauvreté

L'ESSENTIEL

  • L’action du ministère s’inscrit dans le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté. Pour faire réussir tous les élèves et combattre les inégalités au sein du système éducatif, il s’appuie également sur les orientations du rapport "Grande pauvreté et réussite scolaire".

  • Les fonds sociaux augmentent cette année encore et sont portés à 49,3 millions d’euros.

  • Les bourses des lycéens augmentent de 10 %.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Justice sociale et lutte contre la pauvreté"

La santé des élèves

L'ESSENTIEL

  • La politique éducative sociale et de santé contribue à la réussite scolaire, à la réduction des inégalités sociales et territoriales et participe à la politique de santé publique.

  • L’effort budgétaire est poursuivi à la rentrée 2016 avec la création d’emplois d’assistantes sociales et de personnels de santé. Ces nouveaux moyens permettront de renforcer la prévention dans le premier degré notamment en éducation prioritaire.

  • La mise en œuvre du parcours éducatif de santé à partir de la rentrée 2016 va préparer les élèves à devenir des citoyens responsables en matière de santé individuelle et collective.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La santé des élèves"

Bandeau rentrée 2016 4

Orientation choisie et parcours Avenir

L'ESSENTIEL

  • Il est de la responsabilité de l’École d’aider chaque élève à faire des choix d’orientation éclairés, réfléchis et autonomes à chaque étape de son parcours scolaire. C’est l’objectif du parcours Avenir, qui, du collège au lycée, dans toutes les voies d’enseignement (professionnel, général, technologique), prévoit de faire vivre aux élèves des expériences variées et progressives leur permettant de découvrir le monde économique et professionnel, de développer leur sens de l’initiative et d’élaborer leur projet d’orientation scolaire en lien avec les familles ainsi que les partenaires de l’École.

  • Favoriser une orientation choisie par les élèves passe également par la lutte contre l’autocensure et la stimulation de leur ambition pour poursuivre des études : c’est l’objectif du dispositif "meilleurs bacheliers" et des nouveaux parcours d’excellence.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Orientation choisie et parcours Avenir"

L'enseignement  et la formation professionelle

L'ESSENTIEL

  • L’enseignement professionnel forme chaque année en alternance plus de 700 000 jeunes à des métiers diversifiés. Parce que c’est un enjeu stratégique pour l’avenir, 500 nouvelles formations seront créées à la rentrée 2017 dans des secteurs répondant aux besoins nouveaux de notre économie et créateurs d’emplois pour les jeunes.
  • À l’occasion des 30 ans du baccalauréat professionnel, la ministre a annoncé des mesures visant à rendre la formation au sein des lycées professionnels mieux adaptée aux parcours des jeunes et plus attractive pour eux.
  • Enfin, pour favoriser la poursuite d’études des lycéens professionnels en BTS, de nouvelles places qui leur seront réservées vont être créées.

Télécharger l'intégralité de la fiche "L'enseignement et la formation professionnels"

Le plan numérique

L'ESSENTIEL

  • Le plan numérique est un plan ambitieux qui repose sur quatre piliers :

→ la formation des enseignants ;

→ la réforme des programmes ;

→ la mise à disposition de ressources pédagogiques nouvelles ;

→ l’équipement des enseignants et des élèves.

  • À partir de cette rentrée, un quart des collèges et 1 800 écoles répartis sur l’ensemble du territoire entrent pleinement dans le plan numérique, dont le déploiement se poursuivra pour les rentrées 2017 et 2018.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Le plan numérique"

Les langues vivantes

L'ESSENTIEL

  • L’amélioration des compétences des élèves français en langues vivantes est une priorité. L’apprentissage des langues tient en effet une place fondamentale dans la construction de la citoyenneté, dans l’enrichissement de la personnalité et dans l’ouverture au monde. Il favorise également l’employabilité des jeunes en France et à l’étranger.

  • La ministre a impulsé une stratégie nationale pour les langues vivantes qui repose sur un apprentissage plus précoce (LV1 dès le CP, LV2 dès la 5e), une offre de langue plus diversifiée et continue, et une plus grande mobilité des élèves.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Les langues vivantes"

Le parcours d'éducation artistique et culturelle

L'ESSENTIEL

  • La loi de refondation de l’École de la République a créé le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) pour tous les élèves . Ce parcours vise à favoriser un égal accès de tous les jeunes à l’art et à la culture. 
     
  • Il repose sur trois piliers :

→ des connaissances qui permettent l’acquisition de repères culturels ainsi que le développement de la faculté de juger et de l’esprit critique ;

→ des rencontres avec des artistes et des œuvres ;

→ des pratiques individuelles et collectives dans différents domaines artistiques.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Le parcours d'éducation artistique et culturelle"

Bandeau rentrée 2016 5

La concrétisation de la mobilisation de l'École pour les valeurs de la République

L'ESSENTIEL

  • Le plan de grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République élaboré à la suite des attentats de janvier 2015 a prévu 11 mesures pour renforcer la transmission des valeurs de la République. Parmi ces mesures, le développement de la pédagogie de la laïcité, la mise en place de l’enseignement moral et civique et du parcours citoyen ou encore la création de la réserve citoyenne de l’éducation nationale ont vocation à mieux faire partager les valeurs de la République à l’École et à préparer les élèves à l’exercice de la citoyenneté et la responsabilité individuelle et collective.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La concrétisation de la mobilisation de l'École pour les valeurs de la République"

Climat scolaire et lutte contre le harcèlement et les violences à l'École

L'ESSENTIEL

  • Travailler collectivement à l’instauration d’un climat scolaire serein est un enjeu majeur pour favoriser le bien-être des élèves et des adultes, améliorer les résultats scolaires, diminuer les problèmes de violence, de harcèlement, de discipline et de décrochage scolaire. Pour aider les équipes, l’accompagnement et la formation ont été renforcés et de nouveaux outils sont à leur disposition.

  • Concernant la problématique spécifique du harcèlement, l’organisation d’une journée nationale "Non au harcèlement" ou encore la création du numéro de téléphone 3020 contribuent à la prévention et à la prise en charge efficace des élèves.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Climat scolaire et lutte contre le harcèlement et les violences à l'École"

Les relations école - parents d'élèves

L'ESSENTIEL

  • Pour garantir la réussite de tous les élèves, l’École se construit avec la participation des parents. La qualité de la relation entre l’École et les parents constitue en effet un levier tant pour améliorer le climat scolaire que pour lutter contre l’échec scolaire.

  • Il s’agit de veiller à ce que tous les parents soient véritablement associés aux projets éducatifs d’école ou d’établissement comme membres à part entière et actifs de la communauté éducative. Un "statut des parents délégués" englobant un ensemble d’actions se met en place. Il s’agit également d’accorder une attention particulière aux parents dits "éloignés" de l’institution scolaire, par des dispositifs innovants et adaptés.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Les relations école - parents d'élèves"

Garantir le droit à l'éducation de tous les enfants

L'ESSENTIEL

  • La mise en œuvre effective du contrôle des établissements privés hors contrat et de l’instruction dans la famille permet de garantir d’une part, pour les parents, le droit de choisir le mode d’instruction de leur enfant dans le respect de la liberté de l’enseignement et, d’autre part, pour l’enfant, le droit de bénéficier d’une instruction. La France s’est engagée à garantir ces deux droits de manière équilibrée. La liberté de choix éducatif des parents doit ainsi être conciliée avec le droit à l’instruction reconnu à l’enfant, que l’État a le devoir de préserver.

  • La ministre a décidé de renforcer ces contrôles notamment en augmentant la fréquence et, pour l’ouverture d’établissements privés hors contrat, en passant d’un régime de déclaration à un régime d’autorisation.

Télécharger l'intégralité de la fiche "Garantir le droit à l'éducation de tous les enfants"

La transmission des informations entre la justice et l'Éducation nationale

L'ESSENTIEL

  • Les affaires de mœurs qui ont frappé l’éducation nationale en 2015 ont mis en évidence des dysfonctionnements dans la transmission d’informations entre l’autorité judiciaire et le ministère de l’Éducation nationale ainsi que dans la gestion des procédures disciplinaires.
  • Des mesures fortes ont été prises, conjointement avec le ministère de la Justice, pour apporter des réponses structurelles aux problèmes identifiés sur l’ensemble du processus : nouveau cadre légal pour définir les modalités d’information de l’administration par l’autorité judiciaire lorsque des personnels sont mis en cause sur le plan pénal, mise en place de référents au sein des parquets et des rectorats, contrôle en cours de carrière des antécédents judiciaires des agents en contact avec des mineurs et renforcement du pilotage de la politique disciplinaire.

Télécharger l'intégralité de la fiche "La transmission des informations entre la justice et l'Éducation nationale"

 

Couv DP rentrée 2016

Année scolaire 2016-2017

  • Des personnels plus nombreux, formés et mieux rémunérés
  • La maîtrise des fondamentaux
  • Une école plus juste
  • Une école ouverte sur le monde
  • Une école au cœur de la République

Téléchargez l'intégralité du dossier "Année scolaire 2016-2017"


Bien préparer la rentrée 2016


L'essentiel pour préparer la rentrée scolaire à l'école, au collège ou au lycée.

Bien préparer la rentrée 2016 



Visuel flyer rentréeTélécharger le dépliant de la rentrée 2016 : chiffres clés, agenda pédagogique, calendrier scolaire













 


 

Infographies

INFOGRAPHIE - DES CARRIÈRES ENSEIGNANTES RÉNOVÉES ET REVALORISÉES

Des enseignants mieux rémunérés

En 2016 et 2017 : gain salarial grâce à une revalorisation du point d’indice

En 2017 et 2019 : gain salarial grâce à une augmentation indiciaire

Depuis 2013 : 400  par an d’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves (Isae) pour tous les professeurs des écoles

À la rentrée 2016 : + 800 € d’indemnité soit 1 200 € annuels (niveau équivalent aux enseignants du 2nd degré)

Des directeurs d’école mieux reconnus

Depuis 2014 : Jusqu’à 400  de revalorisation des indemnités pour les directeurs d’écoles de 4 classes

À la rentrée 2016 : un tiers de décharge hebdomadaire pour les directeurs d’écoles de 8 et 9 classes au lieu d’un quart en 2015

À la rentrée 2016 : une décharge de 10 jours pour les directeurs d’écoles de 2 classes. Elle s’aligne  sur les directeurs d’écoles de 3 classes qui en bénéficient déjà depuis 2015.

Des enseignants en éducation prioritaire mieux valorisés

  • 1734 euros d'indemnités de base en REP
  • 2312 euros d'indemnités de base en REP+

Des carrières simplifiées et revalorisées

La cadence unique de déroulement se substitue dès 2017 aux 3 rythmes d’avancement dans la classe normale. La hors-classe devient progressivement le grade normal d’avancement.

4 rendez-vous de carrière pour des perspectives d’avancement accéléré, en reconnaissance de l’engagement professionnel.

Création d’un troisième grade : la classe exceptionnelle ouvre des perspectives de carrière dès septembre 2017. Elle atteindra à terme 10 % de l’ensemble des effectifs des corps.



INFOGRAPHIE : DONNER LA PRIORITÉ AU PRIMAIRE

Des enseignants plus nombreux et mieux rémunérés

+ 19 328 postes créés entre 2012 et 2016 dans le premier degré

+ 1 poste créé pour 5 élèves supplémentaires dans le premier degré

+ 100 euros versés chaque mois pour tous les professeurs des écoles (indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves)

Une meilleure organisation du temps scolaire

5 matinées pour des temps d’apprentissage plus réguliers

92 % des communes proposent des activités périscolaires dans lecadre d’un PEDT (Projet éducatif territorial), soit 96 % des élèves scolarisés dans les écoles publiques

834 millions d’euros versées aux communes depuis 2013 pour le développement des activités périscolaires.

De nouveaux programmes à partir de septembre 2016

Cycle 2 (CP – CE1 – CE2) 
  • Priorité aux apprentissages fondamentaux
  • Évaluation des élèves en français et en mathématiques au début du CE2
Cycle 3 ( CM1 – CM2 – 6ème) 
  • Consolidation des apprentissages fondamentaux
  • Liaison école / collège
     

La première langue vivante dès le CP

+ 54 heures de langue vivante 1 au cours de la scolarité obligatoire

Le dispositif plus de maîtres que de classes

+ 2390 postes depuis 2013 pour remédier aux difficultés d’apprentissage

Le numérique à l’école

+ 1817 écoles associées aux collèges du plan numérique

 

INFOGRAPHIE - LE COLLÈGE 2016

Des nouveautés pour mieux apprendre

Un accompagnement personnalisé pour tous les élèves
  •  
    • 6ème : 3h par semaine
    • De la 5ème à la 3ème : 1 à 2h par semaine
Dès la 5ème, une deuxième langue vivante, étrangère ou régionale

Soit + 54h d'enseignement.

Des compétences numériques pour tous

Collégiens et enseignants seront équipés à partir de la rentrée 2016.

Dès la 5ème, des enseignements pratiques interdisciplinaires

Déclinés en huit thèmes aboutissant à des réalisations individuelles ou collectives.

Plus de travail en petits groupes, plus d'expression orale
  • apprendre différemment
  • consolider ses fondamentaux
  • s'entraîner à prendre la parole
Quatre parcours éducatifs

Pour développer l'esprit critique, la créativité et l'autonomie des élèves : 

  • Le parcours citoyen
  • Le parcours d'éducation artistique et culturelle
  • Le parcours Avenir
  • Le parcours santé

Une refonte en profondeur 

De nouveaux programmes 

Conçus par cycle en lien avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Un livret scolaire unique numérique

Du CP à la 3ème.

Un brevet rénové

Avec un oral et une épreuve de sciences supplémentaires

Une attention particulière à la santé et au bien-être des élèves

  • 1h30 de pause méridienne pour une journée de classe plus équilibrée
  • 6h de cours maximum pour les élèves de 6ème

 

INFOGRAPHIE - DIPLÔME NATIONAL DU BREVET : CE QUI CHANGE À LA RENTRÉE 2016

Prise en compte de la réforme du collège

  • Des programmes adossés à un nouveau socle commun
  • Des enseignements interdisciplinaires (EPI)
  • Des parcours (PEAC, parcours avenir, parcours citoyen...)
  • Une logique de cycle
  • Une meilleure prise en compte de l'oral
  • Une échelle de référence pour sortir de la logique binaire (acquis / non acquis)

De nouvelles disciplines évaluées 

  • Physique-chimie
  • SVT
  • Technologie

8h d'épreuves écrites

Contre 7 aujourd'hui

Épreuves écrites et orales

La dernière semaine de juin

Une cérémonie républicaine de remise des diplômes

 

Actuellement :  

Le barème

Contrôle continu : 200 points

On additionne les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l'année de 3ème dans l'ensemble des disciplines à l'exception de l'histoire-géographie, soit en Français, mathématiques, LV1, LV2, SVT, physique-chimie, arts plastiques, musique, technologie et EPS

L'élève doit par ailleurs attester de sa maîtrise de l'ensemble des domaines du socle commun (livret personnel de compétences)

Contrôle final : 160 points
  • Français : 40 points
  • Mathématiques : 40 points
  • Histoire - géographie - éducation civique : 40 points
  • Histoire des arts : 40 points

Total : 360 points

L'admission

Pour être reçu(e) : au minimum 180 / 360 points

Les mentions 

  • Assez bien : 216 points
  • Bien : 252 points
  • Très bien : 288 points

 

À partir de 2016 :

Le barème

Contrôle continu : 400 points

Chacun des huit champs d'apprentissage du socle commun apporte un nombre de points à l'élève, arrêté lors du conseil de classe du 3ème trimestre de la classe de 3ème.

  • Maîtrise insuffisante (10 points
  • Maîtrise fragile (25 points)
  • Maîtrise satisfaisante (40 points)
  • Très bonne maîtrise (50 points)
Contrôle final : 300 points

Français + histoire-géograhie + enseignement moral et civique : 100 points

Mathématiques + SVT + physique-chimie + technologie : 100 points

Épreuve orale : 100 points

Total : 700 points

L'admission

Pour être reçu(e) : au minimum 350 / 700 points

Les mentions 

  • Assez bien : 420 points
  • Bien : 490 points
  • Très bien : 560 points

 

INFOGRAPHIE - LE NOUVEAU LIVRET SCOLAIRE

  • Accesible en ligne
  • Unique et uniforme sur tout le territoire
  • Rend compte de l'évaluation des compétences et des connaissances
  • Assure la continuité interdegrés : bilans périodiques et de fin de cycle

Fin de cycle

  • Regrouper l'ensemble des éléments qui composent la scolarité de chaque élève : Résultats, Assiduité, Diplômes, Attestations
  • Montrer la progressivité des acquis

Ses nouveautés

Actuellement : 

  • À l'école élementaire, une multiplicité de livrets
  • Au collège, un bulletin qui ne distingue pas l'évaluation des connaissances de celle des compétences
  • Un livret personnel de compétences peu lisible
  • Bilan de fin de cycle : 4 pages, 50 items

À partir de 2016 : 

  • Un seul livret qui suit l'élève du CP à la 3ème
  • Des bilans périodiques comportant l'évaluation des élèves, une appréciation générale, la mention des projets menés dans le cadre des parcours éducatifs
  • À la fin de chaque cycle (CE2, 6ème, 3ème), un bilan de maîtrise des 8 composantes du socle (1 page, 8 items)

 

INFOGRAPHIE - UNE ÉCOLE PLUS JUSTE

  • 1 095 collèges (364 Rep+ et 731 Rep), 6 772 écoles en éducation prioritaire
  • Dispositif Plus de maîtres que de classes pour un meilleur apprentissage des fondamentaux
  • Revalorisation des indemnités pour 110 500 personnels : 2 312 € dans les Rep+ (+ 100 %), 1 734 € dans les Rep (+ de 50 %)
  • 22 conventions ruralité signées et 30 en cours de signature
  • Allocation progressive des moyens pour donner plus aux territoires en difficulté
  • + 10 % du montant des bourses de lycée et simplification des modalités de demandes
  • + 42 338 postes de personnelscréés dans l'éducation nationale entre 2012 et 2016
  • 49 millions d'€ de fonds sociaux (aide à la restauration scolaire, aux transports et aux sorties scolaires) : + 40 % depuis 2015, + 8 millions d'€ depuis 2016 

Récompenser le mérite partout sur le territoire

  • Le parcours d'excellence pour les collégiens de Rep+ volontaires
  • Le dispositif Meilleurs bacheliers

Un plan inédit pour les écoles de Seine-Saint-Denis

  • 79 Rep : 64 % d'écoles, 63 % des collèges
  • + 1 040 professeurs des écoles en Seine-Saint-Denis
  • 2 concours exceptionnels organisés dans l'académie de Créteil : 1 000 professeurs des écoles recrutés
  • Formation en alternance dès le master 1 à l'Espe de Créteil

     

INFOGRAPHIE - VAINCRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE

Un bilan encourageant

  • En 4 ans : - 26 000 décrocheurs par an, - 126 000 jeunes de 18 à 24 ans sans diplôme et sans formation
  • 9 % de jeunes de 18 à 24 ans sans diplôme soit 1 % de moins que l'objectif que la France s'était fixé d'ici 2020 ; 11 % au niveau européen
  • 50 millions d'€ par an consacrés à la lutte contre le décrochage scolaire, dont 10 millions par l'éducation nationale

Une nouvelle chance de se qualifier et de trouver sa place au sein de la société

  • Le parcours aménagé de la formation initiale combinant formation et activités extrascolaires pour un accompagnement personnalisé des jeunes de 15 à 19 ans
  • Le droit au retour à la formation : + 13 000 jeunes ont pris contact avec des conseillers d'orientation grâce à la campagne d'information www.reviensteformer.gouv.fr ou par le biais du numéro gratuit 0 800 12 25 00
  • Le droit à la réinscription dans son établissement après un échec à l'examen
  • Les structures de la deuxième chance
  • 12 500 bourses de 1 000 € sur les critères sociaux pour les jeunes raccrocheurs âgés  de 16 à 18 ans inscrits dans un parcours de retour en formation

     

INFOGRAPHIE - LE PLAN NUMÉRIQUE

Des mesures clés

Des collégiens et des enseignants équipés

Pour chaque euro investi par le département pour l'achat d'équipement mobiles, l'État verse un euro.

Des enseignants formés
  • 3 jours de formations en 2015-2016 qui seront reconduits en 2016 - 2017
  • Des formations complémentaires pour les enseignants des collèges numériques
Des ressources numériques pédagogiques
  • Nouvelles ressources et applications mobiles pour les cycles 3 et 4 (du CM1 à la 3ème)
  • Un nouveau portail de recherche et de présentation des ressources numériques pour l'École

Des programmes adaptés

  • Intégration du numérique aux nouveaux programmes de chaque discipline de l'école élémentaire à la terminale
  • Éducation aux médias et à l'information (EMI) pour tous les cursus
  • Enseignement du code informatique dès la classe de 5ème
  • Intégration du numérique aux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) mis en place à la rentrée 2016
  • 25 % de collèges équipés en 2016
     
     

INFOGRAPHIE - UNE ÉCOLE AU CŒUR DE LA RÉPUBLIQUE

10 mesures pour que chaque élève devienne un citoyen libre et responsable

  • La charte de la laïcité à l'École dans toutes les écoles et tous les établissements de France depuis la rentrée 2013
  • Journée de la laïcité le 9 décembre
  • Parcours citoyen et enseignement moral et civique (EMC) depuis la rentrée 2015
  • L'éducation aux médias et à l'information (EMI) : aiguiser l'esprit critique des élèves
  • Le service civique à l'École forme et encadre 5 000 jeunes de 16 à 25 ans depuis la rentrée 2015
  • Des formations initiale et continue pour les équipes pédagogiques sur les valeurs de la République
  • Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme (semaine du 21 mars)
  • Depuis mai 2015, 5 300 réservistes bénévoles s'engagent pour faire vivrre les valeurs de la Républiques à l'École aux côtés des enseignants
  • Cérémonie républicaine de remise du diplôme national du brevet (DNB) et du certificat  de formation générale (CFG) : première quinzaine d'octobre
  • Une mobilisation coordonnée pour les valeurs de la République au sein des instance de démocratie scolaire et avec l'ensemble des partenaires éducatifs et sociaux
En savoir plus
Page à consulter

Rentrée 2016 : discours de Najat Vallaud-Belkacem
Discours du 29 août 2016

Dossier de presse - Najat Vallaud-Belkacem - 29/08/2016
Mise à jour : mai 2017
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Facebook
  • Twitter
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est officiel

Réviser le bac



Consultez les dates des vacances scolaires :

Les dates des vacances scolaires

Consultez les textes réglementaires publiés chaque jeudi :
Le Bulletin officiel
Le Bulletin officiel (Le B.O.)

DISPOSITIF VIGIPIRATE
"sécurité renforcée - risque attentat "

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère


Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

Découvrez les services en ligne de l'Éducation nationale

saisir les services de l'État

Saisir les services de l'État



LABEL RESPECT ZONE CONTRE LA CYBERVIOLENCE