Annuler

*Tous les champs sont obligatoires

Fermer
Fermer

Vous devez mettre à jour la version de votre Adobe Flash Player pour regarder cette vidéo.
Téléchargez-le sur Adobe

Fermer

L’École aujourd’hui

  1. Diminuer la taille du texte
  2. Augmenter la taille du texte
  3. Imprimer la page
  4. Télécharger le pdf

L’École d’aujourd’hui, c’est la France de demain.

Construisons-la ensemble.

 

Notre École, c’est l’histoire, le présent et l’avenir de la République ; une histoire de passion et de vocation, d’engagement et d’effort, d’amour des Français pour cette institution majeure.

Ce sont plus de douze millions d’élèves, près d’un cinquième de la population française qui, chaque jour, y apprennent, s’y construisent, grandissent et se préparent à devenir des adultes et des citoyens.

Ce sont près d’un million de professionnels, au premier rang desquels les enseignants, qui accompagnent, instruisent, participent à l’éducation de nos enfants et servent ainsi, au quotidien, une certaine idée de la France républicaine.

Cette École éprouve cependant des doutes devant les difficultés à accomplir l’ensemble de ses missions : instruire, éduquer, insérer tous les enfants qui lui sont confiés. Après des années de dégradation des moyens et d’insuffisante considération, les résultats des élèves français s’affaiblissent et les écarts se creusent. L’École ne parvient plus à endiguer les inégalités sociales et territoriales qui enferment notre jeunesse et bouchent son horizon.

La dette éducative est lourde, mais il n’y a pas de fatalité. L’École peut renouer avec le progrès et l’espérance, tenir à nouveau la promesse républicaine. La promotion de tous, l’épanouissement de chacun : voilà les objectifs qui doivent la guider, fonder le nouveau contrat qu’elle s’apprête à passer avec la Nation.

Il faudra pour cela du courage et de la persévérance. La France porte en elle les atouts de son redressement si elle sait se rassembler et se dépasser autour de son École, de sa jeunesse et de son avenir. Il faudra l’engagement de tous : non seulement de ceux qui la font vivre et l’animent, mais de tous ceux qui l’aiment, de la société tout entière. Refonder l’École de la République est une mission qui nous engage et nous oblige. C’est le sens de la concertation qui s’ouvre aujourd’hui.

L’École d’aujourd’hui, c’est la France de demain. Construisons-la ensemble.

VINCENT PEILLON

Ministre de l'éducation nationale