Infirmier(e) de l’éducation nationale

Les missions

Les infirmiers ou infirmières de l’éducation nationale sont principalement affecté(e)s dans les établissements du second degré et peuvent couvrir, dans un secteur d’intervention donné, les écoles et établissements d’enseignement secondaire ne disposant pas d’une infirmière en résidence.

Le personnel infirmier a pour mission, sous l’autorité du chef d’établissement, de promouvoir et de mettre en œuvre la politique de santé en faveur de tous les élèves scolarisés : prévention, actions sanitaires de portée générale, hygiène et sécurité, bilans obligatoires, soins.

Les infirmiers ou infirmières sont plus particulièrement chargé(e)s de l’accueil et de l’écoute des élèves et des parents pour tout motif ayant une incidence sur la santé, et participent aux bilans de santé et au suivi de l’état de santé des élèves, à la surveillance des jeunes exposés à des nuisances spécifiques, à la surveillance sanitaire de l’hygiène générale en milieu scolaire, à l’éducation à la santé et à la sécurité.

Une vie professionnelle évolutive

Les infirmiers ou infirmières peuvent être promus au grade d’infirmier de classe supérieure. Les infirmier(e)s de classe normale ayant atteint le cinquième échelon et justifiant de 10 ans de services effectifs accomplis en qualité de fonctionnaire ou de militaire dans un des corps ou cadre d’emploi d’infirmier, dont quatre ans accomplis dans un des corps des infirmier(e)s des services médicaux des administrations de l’État, peuvent être promus au grade d’infirmier de classe supérieure.

L’essentiel sur les concours

Candidats possédant la nationalité française

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, c’est-à-dire :
  • posséder la nationalité française ;
  • jouir de leurs droits civiques ;
  • ne pas avoir au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions ;
  • se trouver en position régulière au regard du Code du service national ;
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Candidats ressortissants des autres États membres de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen :

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 bis de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :
  • posséder la nationalité de l’État membre dont ils sont ressortissants ;
  • jouir des droits civiques dans l’État dont ils sont ressortissants ;
  • ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l’exercice des fonctions ;
  • se trouver en situation régulière au regard des obligations du service national de l’État dont ils sont ressortissants ;
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions particulières

Être titulaire de l’un des titres, certificats, diplômes ou autorisations suivants, permettant d’exercer l’activité d’infirmier :
  • diplôme d’État d’infirmière ou d’infirmier, ou autres diplômes, certificats ou titres mentionnés aux articles L.4311-3 et L.4311-4 du Code de la santé publique ;
  • diplôme d’État d’infirmier de secteur psychiatrique conformément aux articles L.4311-5 et L.4311-6 du Code de la santé publique ;
  • autorisation d’exercer prévue aux articles L.4311-11 et L.4311-12 du Code de la santé publique.

Le recrutement des infirmières et infirmiers du ministère de l’éducation nationale s’effectue par voie de concours sur titres comprenant une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission. Il est organisé par les recteurs d’académie et les vice-recteurs.
Lors de leur demande d’admission à concourir les candidats déposent un dossier comprenant :
  • une copie des titres et diplômes acquis ;
  • un curriculum vitae détaillé indiquant les formations qu’ils ont suivies, les emplois qu’ils ont éventuellement occupés, les stages qu’ils ont effectués et, le cas échéant, la nature des activités et travaux qu’ils ont réalisés ou auxquels ils ont pris part.

S'inscrire au concours
Préparer le concours
Guide de préparation aux concours